Menu
RSS
A+ A A-

Amnesty dénonce l'implication de Shell dans des crimes au Nigeria

prix du petrole lagoslagos: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a une lourde responsabilité dans des exactions commises dans les années 1990 à l'encontre des populations du sud-est du Nigeria, immense zone d'extraction de l'or noir, a dénoncé mardi Amnesty International.
Dans un rapport intitulé "Shell: complicité d'homicides?", l'ONG affirme avoir rassemblé "pour la première fois", "les éléments disponibles qui brossent un tableau accablant de la participation de Shell", dans la répression de manifestations populaires à partir de 1990, faisant des centaines de morts, notamment dans l'Ogoniland.

L'ONG affirme que la politique du géant pétrolier à partir de 1995 était de fournir des "hélicoptères, bateaux et cars" aux autorités nigérianes pour assurer la sécurité de la région, "en sachant pertinemment que les forces de sécurité commettaient des violations des droits humains".

"En octobre 1993, l'entreprise a transporté des militaires jusqu'au village de Korokoro, où ceux-ci ont ouvert le feu sur des manifestants", peut-on lire dans le rapport, ou a même versé des "honoraires" à certains membres de l'armée.

Amnesty International revient également sur l'affaire Ken Saro-Wiwa, écrivain et chef du Mouvement pour la survie du peuple ogoni (MOSOP), exécuté en 1995, pendant la dictature sanglante de Sadi Abacha.

Pour clore son rapport, l'ONG demande aux autorités nigérianes, mais aussi aux Pays-Bas et au Royaume-Uni de "diligenter une information judiciaire sur le rôle de l'entreprise dans les violations des droits humains perpétrées par les forces de sécurité nigérianes".

La justice néerlandaise a réagi après la publication du rapport, affirmant qu'elle allait examiner le dossier d'Amnesty sur le rôle de Shell au Nigeria, pour déterminer si une enquête devait être ouverte.

"Nous allons étudier le dossier très sérieusement et si nous voyons une raison pour ouvrir une enquête, nous le ferons", a déclaré mardi soir un porte-parole du ministère public, cité par l'agence de presse néerlandaise ANP.

De son côté, la filiale nigériane de la compagnie Shell (SPDC), s'est défendue de ses accusations, dénonçant uniquement le rôle du gouvernement militaire de l'époque dans "cet événement tragique".

"Nous étions choqués et attristés lorsque nous avons entendu les nouvelles des exécutions" (de Ken Saro-Wiwa et de membres du MOSOP), a écrit à l'AFP un porte-parole de la compagnie, affirmant que Shell avait alors demandé la clémence à leur encontre.

"Shell n'a jamais aidé ni encouragé les autorités à perpétrer un quelconque acte de violence au Nigeria", poursuit le service de communication de la SPDC.

Le Nigeria, avec une production d'environ 2 millions de barils/jour, possède l'une des plus grandes réserves de pétrole sur le continent (avec la Libye), et l'entreprise Shell y est le plus grand opérateur depuis le début de son exploitation, il y a 50 ans.

La compagnie anglo-néérlandaise est régulièrement montrée du doigt pour sa responsabilité dans les désastres écologiques dans le sud-est du Nigeria.

En août dernier, un millier de personnes avaient envahi pendant plusieurs semaines une station pétrolière du géant international pour demander que la gestion de l'infrastructure pétrolière soit confiée à une entreprise locale.


(c) AFP

Le pétrole au Nigéria


mercredi 20 juin 2018

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

lundi 14 mai 2018

Renvoi au 20 juin du procès pour corruption au Nigeria contr…

Milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, soupçonnées de corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au...

mercredi 28 mars 2018

Nigeria: Shell porte plainte contre un ancien dirigeant du g…

Lagos: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a porté plainte contre un de ses anciens dirigeants, accusé d'avoir touché des pots-de-vin lors de...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Nigéria

La Compagnie pétrolière Shell

Shell suspend sa production sur une plateforme en mer du Nord pour cause …

mardi 10 juillet 2018

Oslo: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mardi avoir suspendu la production sur le champ Knarr, en mer du Nord, en raison d'une grève affectant huit autres opérateurs offshore du socle continental norvégien.


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 juillet 2018 à 12:18

Le pétrole recule, le marché peine à trouver une direction

Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens, effaçant leur rebond de la veille dans un marché volatile après...

jeudi 19 juillet 2018 à 07:18

Le pétrole contrasté en Asie

Singapour: Les cours du pétrole prenaient des directions opposées jeudi en Asie après la baisse des stocks américains de produits raffinés, dans...

jeudi 19 juillet 2018 à 06:05

Les réserves stratégiques de pétrole, arme à multiples usage…

New York: La possible utilisation par les Etats-Unis de ses réserves stratégiques de pétrole remet en lumière ces quantités de brut que...

mercredi 18 juillet 2018 à 22:10

Le pétrole monte après une baisse des stocks américains de p…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, des données sur les stocks américains hebdomadaires de produits raffinés se montrant...

mercredi 18 juillet 2018 à 17:09

USA: hausse surprise des stocks de brut et nouveau record de…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont affiché une hausse surprise la semaine dernière, tandis que la production a...

mercredi 18 juillet 2018 à 16:20

Le pétrole en baisse avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient à nouveau mercredi en cours d'échanges européens avant les données hebdomadaires officielles sur les stocks américains...

mercredi 18 juillet 2018 à 12:32

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau mercredi en cours d'échanges européens avant les données hebdomadaires officielles sur les stocks américains...

mercredi 18 juillet 2018 à 06:12

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient à nouveau mercredi en Asie, dans un contexte de craintes sur une augmentation de l'offre et...

mardi 17 juillet 2018 à 23:06

Une Bourse américaine lance un contrat sur le pétrole basé à…

New York: La plateforme boursière américaine Intercontinental Exchange (ICE) a annoncé mardi le lancement d'un nouveau contrat à terme sur le pétrole...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite