Menu
A+ A A-

Chiffres du pétrole journaliers

Lundi 14 septembre 2020

 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

Samedi 16 août 2020

 Selon un communiqué du groupe, Toufik Hakkar, PDG de la compagnie pétrolière Sonatrach, va s'efforcer d'augmenter la production de pétrole afin de garantir la sécurité énergétique Algérienne ainsi que ses devises.

Mercredi 15 juillet 2020

 Les pays de l'OPEP+ sont "sur la bonne voie" pour soutenir les cours du pétrole, même si les incertitudes liées à une nouvelle vague de la pandémie mondiale du Covid-19 persistent, a indiqué mercredi à Alger le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar.

Jeudi 2 juiillet 2020

 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

Mercredi 17 juin 2020

 Les réserves américaines de pétrole brut se sont établies à 539,3 million de barils (MB), leur plus haut niveau jamais atteint, en hausse de 1,2 MB.

Jeudi 4 juin 2020

 Selon les calculs du cabinet Kpler, l'OPEP+ a réduit sa production d'environ 8,6 millions de barils par jour (mbjMBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.) en mai, soit moins que les 9,7 millions auxquels il s'était engagé le 12 avril. Parmi les mauvais élèves "du cartel OPEP élargi" figurent le Nigeria et l'Irak.

Mardi 26 mai 2020

 Le marché du pétrole est orienté à la hausse, vers 07H00 GMT: le prix du baril de brut américain WTI prenait 3,61% à 34,45 dollars et celui du baril de Brent londonien gagnait 1,91% à 36,21 dollars.

Mercredi 13 mai 2020

 Pour l'année en cours, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole prévoit désormais une contraction de la demande mondiale de 9,07 millions de barils par jour (bpj) en 2020, soit 9,1% environ, contre une baisse de 6,85 millions dans son précédent rapport mensuel.

Mardi 12 mai 2020

 La compagnie pétrolière Aramco, mastodonte Saoudien, a enregistré une baisse de 25% de son bénéfice net au premier trimestre 2020.

Jeudi 30 avril 2020

 Les stocks de pétrole brut américains ont augmenté d'environ 9 millions de barils la semaine passée, s'établissant à 527,6 millions.

Mercredi 22 avril 2020

 Les stocks de pétrole brut américains ont augmenté de 15 millions de barils la semaine passée, s'établissant à 518,6 millions, atteignant leur plus haut niveau depuis mai 2017.

Lundi 20 avril 2020

 Le baril de 159 litres de pétrole brut coté à New York, qui s'échangeait encore à 60 dollars en début d'année et à 18,27 dollars vendredi soir, a finalement terminé à - 37,63 dollars. Il n'était jamais tombé en dessous de 10 dollars depuis la création de ce contrat en 1983.

Lundi 20 avril 2020

 Le prix du pétrole américain poursuivait sa chute libre perdant plus de 30% sous 13 dollars le baril, son plus bas depuis plus de deux décennies, face à une chute vertigineuse de la demande et des réserves américaines près de la saturation. Le baril de WTI pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour de cotation, dégringolait de 2.30% à 12.41 dollars vers 11H25 GMT, soit son plus bas niveau depuis 1999. A titre de comparaison, il valait environ 114 dollars en 2011.

Mercredi 15 avril 2020

 Plombée par la paralysie économique due au Covid-19, la demande mondiale de pétrole subira cette année un effondrement "historique" de 9,3 millions de barils par jour (mbj), et retombera en avril à son plus bas niveau depuis un quart de siècle, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Dimanche 12 avril 2020

 Un accord a été trouvé sur une baisse mondiale de la production de pétrole de près de 10 millions de barils par jour (bpj) qui entrera en vigueur au 1er mai.

Mercredi 8 avril 2020

 En hausse avant la diffusion du rapport des stocks, le cours du baril de WTI de New York continuait de progresser après la publication et montait de 3,43% à 24,44 dollars vers 15H35 GMT.

Lundi 6 avril 2020

 Les deux barils de référence ont connu un coup d'accélérateur jeudi et vendredi derniers grâce aux signaux sur de nouvelles coupes de la production envoyés par la Russie et l'Arabie saoudite, le Brent grimpant sur l'ensemble de la semaine de 37% et le WTI de 32%.

Jeudi 2 avril 2020

 Le prix du baril de Brent de la mer du Nord coté à Londres pour livraison en juin a frôlé les 50% de hausse par rapport à la clôture de la veille et celui de WTI à New York les 35%.

Mardi 31 mars 2020

 Vers 15H50 HEC, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 22.86 dollars, en hausse de 0.44% par rapport à la clôture de lundi.A New York, le baril américain de WTI pour mai gagnait 2.49%, à 20.59 dollars.

Lundi 30 mars 2020

 L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, a annoncé son intention d'augmenter ses exportations pétrolières de 600.000 barils par jour à partir de mai, les portant à un niveau record de 10,6 millions de barils par jour (mbj), en pleine guerre des prix avec la Russie.

Jeudi 26 mars 2020

 Vers 17H20 HEC, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 26.60 dollars à Londres, en baisse de 2,88% par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril américain de WTI pour mai perdait 5,76%, à 23.08 dollars.

Lundi 16 mars 2020

 Vers 12H55 à Paris, le baril de Brent pour livraison en mai est tombé à 30,22 dollars à Londres, en baisse de 10,66% par rapport à la clôture de vendredi, un niveau jamais enregistré depuis février 2016. A New York, le baril américain de WTI pour avril chutait de 8,04%, à 29,18 dollars, au-dessus de son dernier plancher atteint lundi dernier à 27,34 dollars.

Mercredi 11 mars 2020

 L'Agence américaine d'information sur l'Energie a revu ses prévisions à la baisse d'environ 30% pour les prix du brut en 2020. Elle envisage dorénavant un prix moyen par baril de brent à 43 $ et 38 $ pour son homologue américain, le WTI.

Mercredi 11 mars 2020

 L'Agence américaine d'information sur l'Energie a revu ses prévisions à la baisse d'environ 30% pour les prix du brut en 2020. Elle envisage dorénavant un prix moyen par baril de brent à 43 $ et 38 $ pour son homologue américain, le WTI.

Lundi 9 mars 2020

 Face à l'effondrement des cours du pétrole de plus de 30% ce matin, leur chute la plus sévère depuis la guerre du Golfe de 1991, les valeurs pétrolières sont en chute libre : TechnipFMC plonge de 22.23% et Total perd 12.44%, son plus fort repli journalier enregistré depuis au moins 20 ans.

Dimanche 8 mars 2020

 En réponse au refus de la Russie de réduire la production de pétrole de 1.5 million de barils par jour, l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, a entamé une guerre des prix en procédant à sa plus grande réduction depuis une vingtaine d'années, inondant ainsi le marché pétrolier de barils à bas coût.

Mardi 3 mars 2020

 Les deux cours de référence, le Brent pour l'Europe et le WTI pour les Etats-Unis, ont perdu autour de 30% depuis un pic début janvier: ils sont tombés brièvement dans la nuit de dimanche à lundi au plus bas depuis plus d'un an, respectivement sous 50 et 45 dollars le baril.

Vendredi 28 février 2020

 Les prix du pétrole ont chuté pour une sixième journée consécutive et étaient en voie de connaître leur plus forte baisse hebdomadaire depuis plus de quatre ans alors que l’épidémie de coronavirus continue de faire des ravages sur les marchés mondiaux des actions et du pétrole.

À 16h50, le cours du brut WTI plongeait de 5,92 % à 44.30 $ et le pétrole Brent baissait de 4,58 % à 49.36 $, après être brièvement tombé sous les 50 dollars plus tôt dans la journée.

Mercredi 26 février 2020

 Les stocks de pétrole brut ont progressé pour la cinquième semaine de suite aux États-Unis de +500.000 barils, pour s'établir à 443,3 millions de barils.

Jeudi 20 février 2020

 Les stocks de pétrole brut ont augmenté pour la quatrième semaine de suite aux États-Unis de + 400.000 barils, s'établissant à 442,9 millions de barils.

Mercredi 12 février 2020

 Les stocks de pétrole commerciaux des États-Unis ont augmenté d'environ +7,5 millions de barils, s'établissant ainsi à 442,5 millions de barils.

Jeudi 6 février 2020

 Le PDG de la compagnie pétrolièreTotal estime que le Coronavirus pourrait avoir un impact d'1 million de barils par jour sur la demande de pétrole.

Chiffres du pétrole 6 février 2020

Mardi 4 février 2020

 La compagnie pétrolièreBP estime que la demande de pétrole pourrait reculer de 500.000 barils par jour à cause du coronavirus apparu en Chine.

Chiffres du 4 février 2020

Vendredi 31 janvier 2020

 Sur un mois, le cours du baril de pétrole Brent accuse un repli de 11,9% enregistrant ainsi sa plus importante baisse depuis novembre 2018.
Quand au pétrole WTI sur la même période, il a perdu 15,6%, sa pire chute depuis mai 2019..

Vendredi 8 novembre 2019

 Jeudi, les cours du pétrole Brent et WTI avaient gagné respectivement 0,9% et 1,4%. Le Brent avait même culminé à 57,88 dollars, un niveau plus vu depuis un mois et demi.

Mercredi 9 octobre 2019

 Le groupe pétrolier saoudien Aramco est en bonne voie de renouer d'ici la fin novembre avec sa capacité de production maximale de 12 millions de barils par jour, a déclaré mercredi son directeur général, Amin Nasser.

Dimanche 15 septembre 2019

 Selon le ministre de l'Energie, le prince Abdoulaziz ben Salman, cité samedi par l'agence officielle SPA, 5,7 millions de barils par jour sont concernés par l'interruption partielle, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole.

Mardi 30 juillet 2019

 La chute des exportations de pétrole de l'Iran sont tombées en juillet à un plus bas de 100.000 barils par jour.
L'Iran, l'un des membres fondateurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a accentué la baisse de l'offre du cartel mais les cours du brut n'en ont pas moins reculé à environ 64 dollars actuellement contre un plus haut de 2019 à 75 dollars, sur fond d'inquiétudes sur la croissance mondiale et la demande.

Jeudi 25 juillet 2019

 Le détroit d'Ormuz, théâtre de tension depuis plusieurs mois, voit transiter l'équivalent de 21% de la consommation mondiale de produits pétroliers, selon l'Agence américaine d'informations sur l'Énergie.

Mercredi 10 juillet 2019

 Lors de la semaine achevée le 5 juillet, les réserves commerciales de brut ont baissé de 9,5 millions de barils pour s'établir à 459,00 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient un repli de 2,9 millions de barils.

Vendredi 21 juin 2019

 Les cours du pétrole montaient encore vendredi alors que le président américain Donald Trump a affirmé avoir annulé au dernier moment des frappes contre l'Iran. Vers 14h00 GMT le baril de Brent était en hausse de un dollar tandis que le WTI gagnait 27 cents.

Mercredi 5 juin 2019

 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

Mardi 2 avril 2019

 Vers 14H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 69,15 dollars à Londres, en hausse de 14 cents par rapport à la clôture de lundi.A New York, le baril de WTI pour le contrat de mai gagnait 72 cents à 62,31 dollars, un plus haut depuis la mi-novembre, une heure après son ouverture.
Avant d'effacer une partie de ses gains, le Brent avait également grimpé à un plus haut depuis quatre mois et demi, à 69,50 dollars vers 01H10 GMT.

Lundi 1 avril 2019

 Le groupe pétrolier saoudien, Saudi Aramco, a généré l'an passé un bénéfice net de 111,1 milliards de dollars, le plus élevé au monde. A titre indicatif, en 2018 Shell a réalisé 23,4 milliards alors qu'Exxon Mobil a engrengé 21 milliards quand le français Total a dégagé un bénéfice net de 13,6 milliards de dollars. Aramco est donc le plus important producteur au monde avec 13,2 millions de barils de pétrole par jour. La société pétrolière affiche des réserves de 257 milliards de barils de brut, équivalant à 52 ans de production..

Mercredi 27 mars 2019

 En janvier, les exportations de produits énergétiques ont augmenté de 14% au Canada.
Cette hausse s'explique en partie par l'augmentation des prix, qui a entrainé une hausse des exportations de pétrole brut de 36,5%.

Lundi 25 mars 2019

 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 66,84 dollars à Londres, en baisse de 19 cents par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance cédait 44 cents à 58,60 dollars une heure après son ouverture.

Jeudi 21 mars 2019

 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

Lundi 18 mars 2019

 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

Jeudi 14 mars 2019

 Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont baissé d'environ 3,9 millions de barils, selon des données publiées mercredi par l'EIA, pour s'établir à 449,1 millions de barils alors que les analystes s'accordaient sur une augmentation d'environ 2,7 millions de barils.

Vendredi 8 mars 2019

 Les importations américaines de pétrole brut en provenance du Venezuela ont chuté à seulement 83 000 barils / jour au cours de la semaine précédant le 1er mars, contre 208 000 b/j la semaine précédente, d’après les données préliminaires de l’EIA sur les importations de pétrole brut.

Mercredi 6 mars 2019

 Le géant pétrolier américain ExxonMobil s'attend à une croissance de ses bénéfices annuels de plus de 140% de 2017 à 2025, sur la base d'un prix du baril de pétrole de 60 dollars et des marges de 2017.

Samedi 2 mars 2019

 Le Nigeria attirera 48,04 milliards de dollars, soit 24,8% du total des investissements dans le pétrole et le gaz estimés à 194 milliards de dollars en Afrique dans les 7 prochaines années, a annoncé la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC).

Mardi 19 février 2019

 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

Vendredi 15 février 2019

 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

Jeudi 14 février 2019

 Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail de carburants en Arabie saoudite, après avoir signé un accord avec le géant pétrolier Saudi Aramco, qui prévoit l’investissement d’un milliard de dollars sur 6 ans dans les stations services et services pétroliers au sein du royaume.

Mercredi 13 février 2019

 Les stocks de brut ont augmenté de 3,63 millions de barils à 450,84 millions. Les économistes attendaient en moyenne une hausse de 2,67 millions de barils.

Mardi 12 février 2019

 L'Arabie saoudite envisage de réduire encore sa production de pétrole brut, à 9,8 millions de bpj en mars, a déclaré le ministre de l'Énergie, Khalid al-Falih, dans une interview accordée au Financial Times. Elle était à plus de 11 millions de barils par jour, en novembre 2018.

Lundi 11 février 2019

 Selon une enquête réalisée par le Wall Street Journal sur le mois de janvier, le prix du baril de Brent est attendu à 67 dollars en moyenne contre 69 dollars lors du précédent sondage en décembre 2018.

Jeudi 7 février 2019

 Aux Etats-Unis, les stocks de de pétrole brut ont finalement moins augmenté que prévu: +1,3 million de barils contre +2,2 millions anticipés. Aucun changement pour la production de pétrole américaine, inchangée au niveau record de 11,9 millions de barils/jour depuis près d'un mois.

Mercredi 6 février 2019

A midi en Europe, le prochain contrat à terme sur le baril de Brent de mer du Nord se resserrait de 0,6% à 61,6 dollars, le WTI l'imitant à 53,4 dollars.

Mardi 5 février 2019

Le résultat net de la compagnie pétrolière BP a atteint 9,4 milliards de dollars en 2018, contre 3,4 milliards en 2017.

Lundi 4 février 2019

La production de pétrole brut de l’OPEP en janvier s’est établie à 30,98 millions de bpj (baril par jour), soit 890 000 bpj de moins qu’en décembre 2018.



Commenter Chiffres du pétrole journaliers


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 28 septembre 2020 à 11:59

    Le pétrole baisse, inquiétudes sur un surplus d'offre

    Londres: Les prix du pétrole démarraient la semaine en baisse lundi, toujours pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre tandis que la...

    samedi 26 septembre 2020 à 15:28

    La Russie voit sa production pétrolière progresser après 202…

    Paris: La Russie s'attend à ce que sa production de pétrole augmente une fois que l'accord de l'Opep et ses alliés ("Opep+")...

    vendredi 25 septembre 2020 à 23:41

    Le pétrole à peine à l'équilibre, face à une demande déprimé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont manqué de direction vendredi pour terminer un peu en-dessous de l'équilibre, coincés par les...

    vendredi 25 septembre 2020 à 20:03

    A la raffinerie de Grandpuits, la CGT appelle à la grève le …

    Grandpuits:BAILLY-CARROIS (awp/afp) - La syndicat CGT de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) a appelé vendredi à la grève le 6 octobre au...

    vendredi 25 septembre 2020 à 16:24

    Le pétrole pique du nez, le Covid-19 menace toujours la dema…

    Londres: Après une séance asiatique et des débuts européens en hausse, les cours du brut repartaient vers le bas vendredi, coincés par...

    vendredi 25 septembre 2020 à 11:47

    Le pétrole amorce la fin de la semaine en petite hausse

    Londres: Les prix du pétrole connaissaient une légère hausse vendredi, dans la lignée de la veille, aidés par un timide regain d'optimisme...

    jeudi 24 septembre 2020 à 22:46

    Total vise le top 5 de la production d'énergie renouvelable

    Paris: Total se donne pour ambition de long terme de faire partie des cinq plus grands producteurs mondiaux d'énergies renouvelables face au...

    jeudi 24 septembre 2020 à 22:39

    Hésitant en séance, le pétrole termine en modeste hausse

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui avaient démarré en légère baisse à Londres, se sont redressés jeudi mais restent toujours...

    jeudi 24 septembre 2020 à 13:28

    Total: Arrêt du raffinage et projet de reconversion à Grandp…

    Paris: Total a annoncé jeudi un projet de transformation de sa raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) en une plate-forme "zéro pétrole", le groupe...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite