Menu
A+ A A-

Rivé sur une réunion de l'Opep, le pétrole termine en baisse

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère baisse mardi, scrutant une réunion sur l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires à réduire leur production ainsi qu'un éventuel regain de tensions avec la Corée du Nord.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en janvier, référence américaine du brut, a cédé 12 cents pour clôturer à 57,99 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à la même échéance a terminé à 63,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 23 cents par rapport à la clôture de lundi.

Les ministres de l'Energie de l'OPEP ont commencé mardi à arriver à Vienne, à deux jours d'une réunion sur une éventuelle prolongation d'un accord décidé fin 2016 par le cartel et quelques autres poids lourds du pétrole comme la Russie pour limiter l'offre mondiale d'or noir. Le but: permettre aux prix, qui ont souffert d'une surabondance de la production entre 2014 et 2016, de se ressaisir.

Déjà renouvelé une fois, ce pacte court actuellement jusque mars 2018 et les observateurs s'attendent dans l'ensemble à ce qu'une prolongation jusqu'à fin 2018 soit annoncée.

"Même si cette issue reste la plus probable, il y a une interrogation croissante sur la possibilité que Moscou ne suive pas le mouvement et que l'accord tombe à l'eau, ou ne soit prolongé que de trois ou six mois", a souligné Robert Yawger de Mizuho.

"Les Russes s'inquiètent de voir les producteurs américains de pétrole de schiste profiter de la situation et d'un baril au-dessus de 60 dollars pour augmenter leurs extractions de 500.000 à 1,5 million de barils par jour", a-t-il noté. Autant de parts de marché grignotées.

Déjà les extractions américaines ont atteint en novembre leur plus haut niveau hebdomadaire depuis 1983 et le début de la compilation de ces données.

Pour Kyle Cooper d'IAF Advisors, il ne serait toutefois pas vraiment dans l'intérêt des Russes de marquer trop de réticence à cet accord, qu'ils peuvent ne pas respecter à la lettre.

Dans tous les cas, a-t-il prédit, "le ton, le langage corporel, toutes les nuances du communiqué final, seront disséqués par le marché".

Le cours du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a aussi été freiné par l'annonce du colmatage aux États-Unis de la fuite sur l'oléoduc Keystone, qui relie des exploitations de sables bitumineux au Canada à notamment Cushing en Oklahoma (centre-sud des États-Unis), où sont stockés les barils de brut servant de référence au pétrole coté à New York.

"Le flot va rester réduit pendant un certain temps pour vérifier qu'il n'y a plus de fuite mais on est bien sur la voie d'un retour à la normale", a indiqué M. Yawger.

L'annonce en fin de séance mardi d'un nouveau tir de missile balistique par la Corée du Nord a en revanche limité la baisse des cours selon M. Cooper. "Cela réintroduit l'idée qu'il existe toujours un risque géopolitique sur ce front", a-t-il souligné.


(c) AFP

Commenter Rivé sur une réunion de l'Opep, le pétrole termine en baisse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 25 novembre 2020 à 13:07

    Le pétrole grimpe, les investisseurs misent sur les vaccins …

    De l'opep+:de l'Opep+

    mardi 24 novembre 2020 à 22:18

    Le pétrole au plus haut depuis mars, espoirs sur des vaccins

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en forte hausse mardi, le Brent et le WTI retrouvant même leur niveau...

    mardi 24 novembre 2020 à 17:07

    Le pétrole au plus haut depuis début mars grâce aux vaccins

    Londres: Les cours du pétrole accéléraient en cours de séance européenne mardi, le Brent et le WTI atteignant même des plus haut...

    mardi 24 novembre 2020 à 14:04

    Loukoïl renoue avec les bénéfices au 3e trimestre mais reste…

    Moscou: Le numéro deux russe du pétrole Loukoïl a indiqué mardi avoir renoué avec les bénéfices au troisième trimestre, après un deuxième...

    mardi 24 novembre 2020 à 12:23

    Le pétrole continue sur sa lancée rassuré par les perspectiv…

    Londres: Les cours du pétrole gagnaient de nouveau du terrain mardi, le Brent touchant même un plus haut depuis huit mois et...

    lundi 23 novembre 2020 à 21:44

    Le pétrole grimpe sur les espoirs de vaccins rapidement disp…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé à un plus haut en trois mois lundi, encouragés par les avancées autour...

    lundi 23 novembre 2020 à 17:55

    L'industrie pétrolière promet plus de transparence sur ses é…

    Paris: Des géants du secteur pétrolier et gazier se sont engagés lundi à plus de transparence sur leurs émissions de méthane afin...

    lundi 23 novembre 2020 à 13:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent leur hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France poursuivaient leur hausse la semaine dernière, selon les données officielles diffusées ce jour. Les...

    lundi 23 novembre 2020 à 11:59

    Le pétrole attaque la semaine du bon pied

    Londres: Les cours du pétrole étaient au plus haut en deux mois et demi lundi, encouragés par les avancées autour de vaccins...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 24 novembre 2020 Stimulés par les espoirs suscités par le vaccin, les cours du pétrole ont atteint des niveaux inégalés depuis que la COVID-19 a commencé à se propager en mars et a fait dégringolé la demande de pétrole. Vers 16h00 à Paris, les prix évoluaient à la hausse de plus de 3%.

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite