Menu
A+ A A-

Angola: la fille du président défend sa nomination à la tête de la compagnie pétrolière

prix du petrole luandaLuanda: La fille du président angolais, Isabel dos Santos, a défendu mercredi soir devant la presse sa nomination à la tête de la compagnie pétrolière nationale, contestée devant la justice par les opposants au chef de l'Etat José Eduardo dos Santos.
J'ai été cadre supérieure dans plusieurs sociétés en Angola, mon CV parle de lui-même, a estimé la PDG de la Sonangol, âgée de 43 ans et considérée comme la femme la plus riche du continent africain.

Après sa nomination par son propre père en juin, un groupe de juristes a déposé un recours devant la justice angolaise.

Selon eux, les agents publics et donc le chef de l'Etat n'ont pas le droit de nommer des membres de leurs familles.

Saisie du dossier, la Cour suprême angolaise a demandé fin octobre à M. dos Santos et à sa fille de présenter leurs arguments en défense. Une demande restée jusque-là lettre morte.

Je crois en la justice et je suis prête à répondre à toute convocation pour donner des précisions. Tous les Angolais ont le devoir de rendre des comptes s'ils agissent en dehors de la loi, a assuré Isabel dos Santos devant la presse, critiquant toutefois une manoeuvre politique de l'opposition.

Je vous assure que ma détermination à mener avec succès ma mission n'est pas du tout entamée, a-t-elle ajouté.

La Sonangol traverse une période délicate, victime de la chute des cours de l'or noir engagée en 2014. Les médias angolais se sont ainsi fait l'écho de retards de paiement de la compagnie à plusieurs de ses partenaires étrangers.

Jeudi, Sonangol s'est fendue d'un communiqué pour justifier de la bonne gestion de sa présidente.

En juin 2016, la Sonangol a lancé un profond processus de transformation pour répondre aux défis posés par la situation actuelle du secteur pétrolier en Angola et dans le monde, a indiqué l'entreprise dans un communiqué.

Nos cinq premiers mois à la tête du conseil d'administration ont permis d'importantes réalisations autour de quatre piliers fondamentaux: rigueur, rentabilité, transparence et excellence, s'est félicité le groupe.

Extrêmement dépendant de l'or noir, dont il tire 70% de ses recettes fiscales, l'Angola, désormais premier producteur d'Afrique subsaharienne devant le Nigeria, traverse une grave crise économique depuis la baisse des cours.

(c) AFP

Commenter Angola: la fille du président défend sa nomination à la tête de la compagnie pétrolière


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 août 2019 à 21:24

    Le pétrole en hausse, dopé par la bonne santé de Wall Street

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement progressé lundi, portés par un appétit retrouvé pour le risque alors que le...

    lundi 19 août 2019 à 20:45

    Aramco invite les banques à postuler pour des rôles dans l'I…

    Dubai: Saudi Aramco a formellement demandé aux plus grandes banques de soumettre leurs propositions en vue d'éventuellement décrocher un rôle dans le...

    lundi 19 août 2019 à 12:41

    Les prix des carburants continuent leur baisse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore légèrement baissé dans leur globalité la semaine dernière, avec une baisse plus marquée pour...

    lundi 19 août 2019 à 11:23

    Le pétrole monte après l'attaque d'une installation gazière …

    Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, après qu'une installation gazière saoudienne a été attaquée par des drones...

    dimanche 18 août 2019 à 15:40

    Gibraltar rejette la demande US de saisie du pétrolier irani…

    Gibraltar: Les autorités de Gibraltar ont rejeté dimanche la demande américaine de saisie visant le pétrolier iranien Grace 1, arraisonné le 4...

    vendredi 16 août 2019 à 21:39

    Le pétrole en légère hausse, mais le marché inquiet d'une fa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement progressé vendredi mais les investisseurs restaient prudents, dans un marché toujours préoccupé par...

    vendredi 16 août 2019 à 16:11

    Le pétrole efface une partie de ses gains après le rapport m…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi dans les échanges européens, mais effaçaient une partie de leurs gains après la publication par...

    vendredi 16 août 2019 à 14:51

    Norvège: la production de pétrole rebondit en juillet par ra…

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a nettement augmenté (+37%) en juillet par rapport à...

    vendredi 16 août 2019 à 14:08

    Nouvelle baisse de la production de pétrole en juillet (Opep…

    Paris: La production de pétrole des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a de nouveau baissé en juillet, en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 30 juillet 2019 La chute des exportations de pétrole de l'Iran sont tombées en juillet à un plus bas de 100.000 barils par jour.
    L'Iran, l'un des membres fondateurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a accentué la baisse de l'offre du cartel mais les cours du brut n'en ont pas moins reculé à environ 64 dollars actuellement contre un plus haut de 2019 à 75 dollars, sur fond d'inquiétudes sur la croissance mondiale et la demande.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite