Menu
A+ A A-

Le pétrole en hausse, les conséquences d'une présidence Trump analysées

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens, les investisseurs assimilant peu à peu les conséquences de l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis ainsi que plusieurs rapports de marché.
Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 46,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 36 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de décembre était stable à 45,27 dollars.

Les cours de l'or noir, qui avaient fortement reculé à leur plus bas en plusieurs mois mercredi après l'élection de Donald Trump, avaient finalement gagné du terrain avec la perspective d'une présidence républicaine.

"Il est monté sur le podium pour faire son discours de victoire, a prononcé les mots +investissement dans l'infrastructure+ et les marchés se sont retournés à la hausse", résumait Olivier Jakob, analyste de Petromatrix.

Dans le cas précis du pétrole, les conséquences d'une présidence Donald Trump restaient dures à évaluer, ce qui explique la hausse modérée, ajoutait-il.

"Nous nous attendons à ce qu'il se préoccupe peu de l'environnement et qu'il accepte plus de forages aux Etats-Unis, ce qui pourrait ajouter au surplus des marchés", prévenait Naeem Aslam, analyste de Think Markets.

"Beaucoup d'attention est donnée à l'offre américaine en énergie, mais nous pensons qu'une administration Donald Trump aurait plus de conséquences concrètes sur la demande si certaines régulations clefs étaient annulées", répondaient pour leur part les analystes de RBC Capital Markets.

"Sa victoire rend également possible un retour sur les accords avec l'Iran" qui ont permis au pays de relancer ses exportations pétrolières, estimaient-ils.

"Il faut cependant noter que le programme de Donald Trump est truffé d'annonces mais pauvre en contenu, et il reste encore à voir s'il pourra tenir ses promesses de campagne", tempérait Michael Van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

Outre les élections américaines, les cours du pétrole étaient soutenus par la publication mercredi par le Département américain de l'Energie (DoE) des réserves américaines au 4 novembre.

La hausse des stocks de brut, de 2,4 millions de barils, a été compensée par une baisse marquée des réserves d'essence et de produits distillés.

Enfin l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) a relevé ses perspectives de production hors Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), augmentant les craintes de déséquilibre du marché et renforçant la pression sur le cartel pour trouver un accord et l'annoncer lors de sa prochaine réunion officielle, prévue le 30 novembre à Vienne.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en hausse, les conséquences d'une présidence Trump analysées


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:30

    Le pétrole lesté par la prudence des investisseurs

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi dans un marché empreint de prudence alors que persistent les...

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:29

    Une guerre des prix du pétrole avec les États-Unis nuirait à…

    Davos: La Russie ne devrait pas essayer de réduire la production américaine de schiste avec une guerre des prix du pétrole, car...

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:14

    La compagnie chinoise CNOOC prévoit ses plus fortes dépenses…

    Singapour: CNOOC, le plus grand producteur de pétrole offshore de Chine, prévoit que ses dépenses en capital pour 2019 seront les plus...

    mercredi 23 janvier 2019 à 17:03

    Les compagnies pétrolières US disent à l'Opep que leur prod…

    New York: Les compagnies pétrolières américaines ont tenté mercredi d'apaiser les craintes de l'Opep de perdre des parts de marché, expliquant que...

    mercredi 23 janvier 2019 à 15:57

    La compagnie pétrolière Vénézuélienne PDVSA annonce une bais…

    Caracas: La compagnie pétrolière PDVSA appartenant à l’État vénézuélien, a déclaré que sa dette avait diminué de 5% l’an dernier, pour atteindre...

    mercredi 23 janvier 2019 à 12:35

    Le pétrole remonte dans un marché volatil

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mercredi en cours d'échanges européens, effaçant une partie de leurs pertes de la veille dans un...

    mercredi 23 janvier 2019 à 04:21

    Le pétrole stable en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, mercredi en Asie, au lendemain d'une baisse provoquée par un regain d'inquiétude quant à l'économie...

    mardi 22 janvier 2019 à 22:11

    Le pétrole pénalisé par les craintes sur la croissance mondi…

    New york: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mardi, fragilisés par les inquiétudes sur la croissance mondiale et de...

    mardi 22 janvier 2019 à 12:14

    Le pétrole recule avec les inquiétudes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, effaçant leur bond de la veille alors que les inquiétudes sur...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 22 janvier 2019 Chine Les raffineries chinoises ont traité en moyenne 12,07 millions de barils de pétrole brut par jour en 2018, en hausse de 6,8% par rapport à l’année précédente.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite