Menu
A+ A A-

Au milieu du désert d'Arabie, Aramco accroît inlassablement sa production

prix du petrole shaybah (arabie saoudite)Shaybah (arabie saoudite): Au milieu des dunes de sable de l'immense désert d'Arabie, le géant saoudien Aramco accroît sans cesse la production de son champ pétrolier et gazier de Shaybah en dépit des difficultés de vie et de travail dans cet environnement inhospitalier.
Il n'y a pas beaucoup de gens qui vivent là-bas, prévient, avec un accent américain, le commandant de l'avion d'Aramco peu avant d'atterrir sur une zone du Rub al-Khali ou Quart Vide.

Vu des airs, le Rub al-Khali offre l'image de ce qui pourrait ressembler à la planète Mars, mais il est au coeur de la stratégie du royaume saoudien de diversifier son économie pour la rendre moins dépendante du pétrole.

Bien sûr, la localisation de Shaybah est un défi, mais cela n'a pas empêché le site désertique de se développer depuis son lancement il y a deux décennies au milieu de nulle part, résume Fayçal Shihabuddin, ingénieur saoudien de 28 ans et l'un des 1.500 employés à Shaybah.

Malgré l'effondrement des cours du brut, la production pétrolière à Shaybah augmente comme celle des autres sites d'Aramco, pièce maîtresse de l'ambitieux programme de diversification de l'économie saoudienne Vision 2030.

Le gouvernement entend vendre au secteur privé jusqu'à 5% d'Aramco lors d'une introduction en Bourse, présentée comme la plus grande au monde, tout en transformant la compagnie en un conglomérat industriel mondial.

- Développer la pétrochimie

Aux confins de la frontière avec les Emirats arabes unis et à des centaines de kilomètres du siège d'Aramco à Dhahran, dans l'est du royaume, Shaybah tente de se mettre à l'heure de la transformation.

A la fin de leur journée de travail, des ouvriers, coiffés de casques et en bleu de travail, quittent leur usine de liquéfaction de gaz naturel, un site formé de tuyaux, de piles de matériaux et de réservoirs.

Ouverte l'an dernier, l'usine produit notamment du propane et du butane, alimentant les unités de pétrochimie, l'un des secteurs qu'Aramco cherche à développer pour se soustraire à la simple exploitation de brut.

La firme ambitionne de tripler d'ici 2020 sa capacité de traitement de gaz par rapport à son niveau du début du siècle.

Notre programme gazier se développe d'une manière significative, a assuré le président d'Aramco, Amin al-Nasser, à des journalistes à Dhahran.

Selon la firme, le gaz réduit la part du pétrole dans la production d'électricité au royaume et sert, comme sources d'énergie propre, au développement d'autres industries pour la diversification de l'économie.

Dans les dunes de Shaybah, du pétrole est également extrait d'un champ de 600 km2.

Dans deux semaines, nous aurons (atteint) un million de barils par jour (mbj), contre 750.000 barils actuellement, prévoit Anwar al-Hejazi, responsable de la production.

Shaybah est l'un des multiples sites onshore et offshore du royaume, qui produit plus de 10 mbj et dont le sous-sol recèle les deuxièmes réserves mondiales de brut (261,1 milliards de barils) et des réserves de 294.000 milliards de pieds cubes de gaz naturel.


- High tech

Le forage de centaines de puits à Shaybah est contrôlé à distance par des opérateurs qui reçoivent des données par satellite à partir de sondes tentaculaires explorant les roches souterraines.

L'information apparaît sous forme de lignes ondulées ressemblant à un électrocardiogramme sur les écrans de leurs ordinateurs dans une petite salle à Dhahran.

Dans un centre plus grand s'étendant sur l'équivalent de la moitié de la longueur d'un stade de football, toutes les données sur les hydrocarbures du royaume sont contrôlées sur des écrans géants

Avec des graphiques et d'autres affichages numériques, les écrans montrent les icônes de navires-citernes sur un calendrier électronique.

Le travail est si sensible et vital que les caméras sont interdites, explique Abdallah al-Mansour, directeur du centre de planification du chargement de pétrole.

Le centre fait partie d'une série de bâtiments modernes construits autour d'une place piétonne et comprenant un centre de recherches et un autre de formation d'ingénieurs.

Pour les travailleurs basés à Shaybah, comme Abdallah al-Aiderous, Dhahran offre un refuge hebdomadaire de quelque 20.000 places doté de parcs et même d'un cinéma.

Vivre à Shaybah rappelle fondamentalement la vie d'étudiants célibataires, souligne Abdallah, jeune conseiller de 31 ans et l'un des 66.000 Saoudiens employés par la compagnie.

(c) AFP

Commenter Au milieu du désert d'Arabie, Aramco accroît inlassablement sa production


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    lundi 10 décembre 2018

    Rencontre américano-saoudienne après une réunion de l'Opep

    Ryad: Les ministres saoudien et américains de l'Energie ont discuté lundi en Arabie saoudite de l'état du marché pétrolier, après la décision...

    vendredi 07 décembre 2018

    Pétrole trop cher ? L'Arabie saoudite appelle les Etats à mé…

    Vienne: Alors que les principaux pays producteurs de pétrole ont décidé vendredi de réduire leur production afin de soutenir les cours, l'Arabie...

    samedi 01 décembre 2018

    Russes et Saoudiens prêts à reconduire leur accord sur une b…

    Buenos aires: Le président russe Vladimir Poutine a annoncé samedi que la Russie et l'Arabie Saoudite étaient prêtes à "prolonger" leur accord...

    La Compagnie pétrolière Saudi Aramco

    Pétrole: Aramco signe près de 25 milliards d'euros de contrats

    lundi 26 novembre 2018

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé lundi avoir conclu 31 accords et protocoles d'accord avec des fournisseurs locaux et internationaux, pour un montant total de 27,5 milliards de dollars (24,2 milliards d'euros).

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mercredi 12 décembre 2018

    La production de pétrole de l'Opep recule, tirée à la baisse…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a un peu réduit sa production de brut en novembre, en raison notamment du...

    mercredi 12 décembre 2018

    Réunion d'évaluation des producteurs de pétrole en avril (Em…

    Dubaï: Les pays pétroliers ayant décidé de réduire leur production doivent se réunir en avril pour évaluer l'impact de cette réduction sur...

    lundi 10 décembre 2018

    Rencontre américano-saoudienne après une réunion de l'Opep

    Ryad: Les ministres saoudien et américains de l'Energie ont discuté lundi en Arabie saoudite de l'état du marché pétrolier, après la décision...

    lundi 10 décembre 2018

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    vendredi 07 décembre 2018

    L'Opep et Moscou réduisent leur production, le pétrole se re…

    Vienne: L'Opep et ses alliés menés par la Russie vont abaisser leur production d'1,2 million de barils par jour pour les six...

    vendredi 07 décembre 2018

    L'Opep et ses alliés s'entendent pour baisser la production …

    Vienne: L'Opep et ses alliés dont la Russie ont annoncé vendredi une baisse commune de leur production de 1,2 million de barils...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 13 décembre 2018 à 04:17

    L'ancien ministre du Pétrole du Venezuela meurt incarcéré

    Caracas: Un ancien ministre du Pétrole du Venezuela incarcéré pour une affaire de corruption est mort mercredi, a indiqué le parquet.

    mercredi 12 décembre 2018 à 21:48

    Le pétrole finit en baisse, le niveau des stocks américains …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi à la clôture, dans le sillage d'un rapport américain montrant une baisse...

    mercredi 12 décembre 2018 à 17:11

    USA: les stocks de pétrole brut reculent moins qu'anticipé

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé moins fortement qu'anticipé par les analystes, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:31

    La baisse du pétrole éclaircit le ciel des transporteurs (Ia…

    Genève: L'Association internationale du transport aérien (Iata) prévoit en 2019 des bénéfices nets au niveau mondial en hausse de 9,91%, soutenus par...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:11

    Le pétrole solide avant les chiffres du gouvernement américa…

    Londres: Les cours du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens en attendant les chiffres du gouvernement américain sur les stocks du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 14:32

    La production de pétrole de l'Opep recule, tirée à la baisse…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a un peu réduit sa production de brut en novembre, en raison notamment du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 13:50

    Les pays du Golfe doivent s'habituer à un pétrole à bas prix

    Dubaï: Les pays arabes du Golfe, qui dépendent fortement du pétrole, doivent s'attendre à des prix bas à long terme et à...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:46

    Réunion d'évaluation des producteurs de pétrole en avril (Em…

    Dubaï: Les pays pétroliers ayant décidé de réduire leur production doivent se réunir en avril pour évaluer l'impact de cette réduction sur...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:20

    Le pétrole progresse en attendant les chiffres officiels sur…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens, après des chiffres sur la baisse des stocks des États-Unis et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite