Menu
A+ A A-

Les prochaines semaines seront "décisives" pour le marché pétrolier, selon le ministre de l'energie Algérien.

Petrole en algerieAlger: Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a affirmé mercredi que les prochaines semaines seront "décisives" pour les marchés pétroliers, notamment à la faveur de l’entrée en fonction du Président américain, Joe Biden, tout en soulignant que les campagnes de vaccination contre le coronavirus et la reprise du trafic aérien international permettront au baril de se maintenir entre 55 et 60 dollars.
"Ce sont (l'Iran et le Venezuela) deux importants producteurs de brut. Pour l’heure, c’est la grande inconnue. Wait and see", a-t-il précisé.

Evoquant les actions de l’OPEP et de l’OPEP+ pour redresser les cours du brut, M. Attar a affirmé que la décision de l’Arabie saoudite de baisser sa production d’un million de barils par jour (b/j) a "impacté les marchés du brut", estimant que cette mesure "exceptionnelle" augure d'un "possible retour du pétrole iranien à la faveur d’une future décantation des relations entre Washington et Téhéran".

"Riyadh semble se préparer à de nouvelles décisions américaines", a-t-il estimé, tout en faisant observer que les campagnes de vaccination contre le Covid-19 sont également un facteur "important" pour le reprise des prix du pétrole.

"Lors de la réunion de l’OPEP+ du 4 janvier, les négociations ont été rudes. Dès l’ouverture, j’avais dit que la stabilité du marché pétrolier résulterait de la réussite des campagnes de vaccination. Plus les gens seront vaccinés, plus ils voyageront. Pour le baril, la reprise dépend donc de la mobilité de l’activité du secteur aérien, grand consommateur de carburant", a fait savoir également M. Attar.

Dans ce contexte, il a soutenu que "l’absence de crise majeure au Moyen-Orient, la réussite des campagnes de vaccination contre le coronavirus et la reprise du trafic aérien international sont autant de facteurs qui permettront au baril de se maintenir entre 55 et 60 dollars".



Les compagnies russes invitées à investir en Algérie.

Abordant la coopération algéro-russe dans le domaine des hydrocarbures, le ministre de l’Energie a invité les compagnies pétrolières russes à travailler avec la Sonatrach en Algérie et à l’international.

A ce propos, Il a évoqué les cas de Lukoil et de Zarubezhneft qui ont signé récemment des mémorandums d’entente avec la compagnie nationale Sonatrach.

Le groupe russe Gazprom, présent depuis 2006 en Algérie, avait réalisé une importante découverte de gaz dans le bassin de Berkine. Quant à Lukoil, elle a signé le 4 mai 2020 un mémorandum d’entente avec Sonatrach pour établir une ligne d'action commune, notamment pour envisager des investissements conjoints dans l’exploration et la production d’hydrocarbures en Algérie et à l’international.

"Les entreprises russes sont présentes en Algérie, nous pouvons citer le cas de Gazprom ou encore du consortium Rosneft-Stroytransgaz qui ont fait de petites découvertes. Les partenaires russes peuvent jouer un rôle important dans le pays. Gazprom et Lukoil, qui ont des moyens conséquents, peuvent parfaitement opérer avec la Sonatrach en Algérie et à l’étranger.

Nous les encourageons à faire des propositions à la compagnie nationale", a-t-il en outre plaidé.

Au sujet du partenariat à l'international, M. Attar a cité particulièrement la recherche et le développement d’hydrocarbures en Irak entre la Sonatrach et Lukoil, faisant état de l'existence d'"opportunités extraordinaires" pour les deux parties.

S'agissant de la nouvelle loi sur les hydrocarbures, il a assuré que la finalisation prochaine des textes d'application allait permettre à l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) de lancer les premiers avis d’appel d’offres pour l’exploration d’hydrocarbures "à la fin du premier semestre, si la situation sanitaire le permet".


(c) Aps

Commenter Les prochaines semaines seront "décisives" pour le marché pétrolier, selon le ministre de l'energie Algérien.


    La Compagnie pétrolière Algérienne Sonatrach

    Sonatrach : un programme d'investissement de 40 milliards de dollars sur …

    jeudi 31 décembre 2020

    Alger: L'entreprise nationale des hydrocarbures, Sonatrach, compte mettre en œuvre un plan d'investissement de 40 milliards de dollars sur cinq (5) ans, dont 51 % en Dinars notamment à travers la mise en production et la montée en cadence de...


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Sonatrach

    Le pétrole en Algérie

    jeudi 24 février 2022

    Les hydrocarbures en Algérie par les chiffres

    Alger: L'Algérie, qui célèbre jeudi le 51ème anniversaire de la nationalisation de ses hydrocarbures, est classée 16ème producteur de pétrole, 10ème producteur...

    jeudi 28 janvier 2021

    Le Prix du baril peut atteindre 60 dollars au cours du 2e se…

    Oran: Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a estimé, mercredi soir à Oran, qu’il est possible que le prix du baril de...

    lundi 25 janvier 2021

    Algérie : 22 milliards de dollars de recettes pétrolières en…

    Alger: Les recettes pétrolières de l’Algérie ont atteint 22 milliards de dollars en 2020, dont 2 milliards de dollars générés par les...

      Toutes les nouvelles du pétrole en Algérie

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 01 décembre 2022 à 13:45

    L'UE cherche à plafonner le prix du pétrole russe à 60 dolla…

    Bruxelles: L'Union européenne a demandé à ses 27 États membres de soutenir un plafonnement du prix du baril de pétrole russe à...

    jeudi 01 décembre 2022 à 12:20

    Le pétrole en petite hausse avec les espoirs de réouverture …

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement jeudi, toujours encouragés par les espoirs d'allègement de la politique sanitaire chinoise, avant une réunion...

    mercredi 30 novembre 2022 à 21:29

    Le pétrole poursuit son ascension, possible contraction de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur progression mercredi, toujours encouragés par la possibilité d'une réduction de production de...

    mercredi 30 novembre 2022 à 21:21

    Venezuela: Maduro plaide pour une levée complète des sanctio…

    Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a salué mercredi comme un pas dans la "bonne direction" l'autorisation donnée par les Etats-Unis au...

    mercredi 30 novembre 2022 à 17:32

    🛢️ USA: baisse massive des stocks de pétrole, les raffinerie…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont chuté brutalement la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    mercredi 30 novembre 2022 à 13:25

    Le pétrole profite des spéculations sur une coupe de la prod…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi, toujours poussés par les anticipations du marché d'une réduction de l'objectif de production...

    mercredi 30 novembre 2022 à 11:20

    Un changement de politique peu probable lors de la prochaine…

    Dubai: La décision de l'Opep+ de tenir une réunion en visio-conférence le 4 décembre indique qu'un changement de politique est peu probable...

    mercredi 30 novembre 2022 à 08:08

    Les prix du pétrole tentent un rebond

    Paris: Les prix du pétrole tentaient mercredi un rebond, après avoir évolué de manière dispersée la veille. Alors que les stocks de...

    mardi 29 novembre 2022 à 21:40

    Le pétrole volatil, stimulé par l'Opep et une éclaircie en C…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé mardi, le WTI américain étant stimulé par une possible réduction...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite