Menu
A+ A A-

Tensions USA/Iran: Saudi Aramco et les Bourses du Golfe chutent

prix du petrole DubaïDubaï: Le géant pétrolier saoudien Aramco a atteint dimanche son plus bas niveau depuis son entrée à la Bourse de Ryad, sur fond de chute générale des Bourses du Golfe après l'assassinat par les Etats-Unis d'un puissant général iranien ayant exacerbé les tensions régionales.
Les sept bourses des six Etats membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) --Bahreïn, le Koweït, Oman, le Qatar, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis-- ont clôturé dans le rouge ce premier jour d'échanges depuis le raid américain qui a tué le général iranien Qassem Soleimani en Irak vendredi.

Le Tadawul, indice de référence de la Bourse saoudienne, la plus importante de la région et l'une des 10 plus grandes au monde, a fini en baisse (-2,4%) avec la plupart de ses titres dans le rouge.

Saudi Aramco, la plus grosse société cotée au monde, a perdu 1,7%, à 34,55 riyals, portant sa capitalisation à 1.840 milliards de dollars.

Les échanges dans les pays musulmans du Golfe se font du dimanche au jeudi et étaient fermés vendredi lorsque Soleimani a été tué par un raid aérien américain à Bagdad. Les Bourses mondiales s'étaient alors crispées face au risque d'une confrontation entre les États-Unis et l'Iran et les cours du pétrole avaient flambé.

"La baisse va se poursuivre pendant un certain temps et surtout tant que les tensions et la menace d'un conflit armé se poursuivront", a déclaré à l'AFP Mohammed Zidan, de la société de courtage en ligne Thinkmarket à Dubaï.

Les six pays du Golfe, qui abritent d'importantes bases militaires américaines, peuvent être facilement ciblés par Téhéran, notamment son grand rival régional, l'Arabie saoudite.

La Bourse du Koweït a plongé de 3,7%, le riche pays pétrolier, voisin de l'Irak, entretient toutefois de bonnes relations avec l'Iran.

Le marché financier de Dubaï, la bourse du Golfe la plus exposée à l'international, a chuté de 3,1% tandis que la place d'Abou Dhabi a reculé de 1,4%.

La Bourse du Qatar a elle chuté de 2,1%. Si Doha est proche de l'Iran, le pays abrite aussi la plus grande base aérienne américaine du Moyen-Orient.

La Bourse de Bahreïn, qui abrite la cinquième flotte américaine, a chuté de 2,3%.

La chute des places boursières du Golfe survient malgré la flambée des prix du pétrole, dont les six pays du CCG dépendent fortement pour leurs recettes publiques.

La petite bourse d'Oman a chuté de seulement 0,3 %. Caractérisée par sa neutralité, Mascate a souvent joué un rôle de médiateur entre les Américains et les Iraniens.

(c) AFP

Commenter Tensions USA/Iran: Saudi Aramco et les Bourses du Golfe chutent


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    jeudi 03 décembre 2020

    L'Opep+ se rapproche d'un compromis sur sa production pétrol…

    Londres: Les discussions entre l'Opep et la Russie, qui s'étaient interrompues lundi sur un constat d'échec, se sont rapprochées d'un compromis sur...

    lundi 16 novembre 2020

    Saudi Aramco va vendre des obligations internationales

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a annoncé lundi qu'il avait engagé des banques pour vendre des obligations libellées en dollars...

    lundi 09 novembre 2020

    L'Opep+ pourrait 'ajuster' les coupes de production de pétro…

    Dubaï: L'Opep+ pourrait "ajuster" l'accord sur la réduction de la production de pétrole qui vise à endiguer la baisse des prix due...

    La Compagnie pétrolière Saudi Aramco

    Saudi Aramco va vendre des obligations internationales

    lundi 16 novembre 2020

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a annoncé lundi qu'il avait engagé des banques pour vendre des obligations libellées en dollars, dans le but de stimuler ses finances affectées par la pandémie de Covid-19 et la faible demande mondiale...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 03 décembre 2020 à 23:00

    L'Opep+ choisit d'augmenter prudemment sa production d'or no…

    Londres: Les membres de l'Opep+ se sont mis d'accord jeudi pour "restituer progressivement" sur le marché les quelque 2 millions de barils...

    jeudi 03 décembre 2020 à 22:51

    Le pétrole se redresse après une révision par l'Opep+ de ses…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont nettement redressés jeudi en deuxième partie de séance américaine après un accord trouvé...

    jeudi 03 décembre 2020 à 20:52

    L'Opep+ augmentera sa production de pétrole en janvier mais …

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés de l'Opep+ se sont mis d'accord jeudi sur...

    jeudi 03 décembre 2020 à 18:12

    Le pétrole se reprend, espoirs autour d'un accord de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole se redressaient jeudi après le début de la réunion des pays de l'OPEP+ qui pourrait déboucher sur...

    jeudi 03 décembre 2020 à 15:13

    L'Opep+ se rapproche d'un compromis sur sa production pétrol…

    Londres: Les discussions entre l'Opep et la Russie, qui s'étaient interrompues lundi sur un constat d'échec, se sont rapprochées d'un compromis sur...

    jeudi 03 décembre 2020 à 12:10

    Le pétrole en petite baisse au début d'une journée décisive …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi en première partie de séance européenne, le marché ayant les yeux rivés...

    mercredi 02 décembre 2020 à 22:03

    Le pétrole se redresse, espoirs sur une entente Opep+

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repris mercredi, après deux séances de baisse, les investisseurs interprétant positivement les signaux...

    mercredi 02 décembre 2020 à 17:27

    USA: petite baisse des stocks de pétrole brut

    New York: Les réserves commerciales américaines de pétrole brut ont reculé un peu moins que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis...

    mercredi 02 décembre 2020 à 12:08

    Le pétrole en légère baisse, les discussions se poursuivent …

    Londres: Les prix du pétrole reculaient timidement mercredi, dans le sillage des deux séances précédentes, les investisseurs étant toujours suspendus aux avancées...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 3 décembre 2020 Le prix du panier de référence de l’Opep (ORB), composé à partir des cours de référence de 13 pétroles bruts, s'établissait à 46.67 dollars le baril mercredi, contre 46.72 dollars la veille.

    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite