Menu
A+ A A-

Le pétrole dopé par les craintes d'un embrasement au Moyen-Orient

prix du petrole LondresCours de clôture: Les cours du pétrole ont vivement bondi vendredi après la mort à Bagdad du général iranien Qassem Soleimani, tué dans un raid américain qui fait craindre aux marchés une escalade dans la région et une perturbation de l'offre d'or noir dans le monde.
Le baril de Brent coté à Londres a finalement clôturé en hausse de 3,5%, à 68,60 dollars - son plus haut niveau depuis septembre -, tandis que le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., la référence à New York, s'est apprécié de 3,1%, à 63,05 dollars, un niveau plus vu depuis mai.

Qassem Soleimani et un dirigeant pro-iranien ont été tués tôt vendredi dans un raid américain à Bagdad, trois jours après une attaque inédite contre l'ambassade des États-Unis.

Ce raid de l'armée américaine a suscité les appels à la "vengeance" de l'Iran et a attisé les craintes d'un conflit ouvert entre Washington et Téhéran.

Les investisseurs craignent que l'Iran ne réplique "en visant des installations pétrolières ou des infrastructures de transport dans la région", a expliqué auprès de l'AFP Thina Margrethe Saltvedt, analyste pour Nordea Markets.

Plus que des craintes de perturbations en Iran, dont les exportations d'or noir sont déjà sous embargo américain, c'est la possibilité d'un conflit plus large qui toucherait "l'Irak, l'Arabie saoudite et d'autres pays" qui inquiète les marchés, a renchéri Cailin Birch, pour The Economist Intelligence Unit.

Mais, selon elle, "une véritable guerre entre les États-Unis et l'Iran est peu probable" même si ces nouvelles tensions vont compliquer le dialogue entre les deux pays.

"Le plus gros risque est de voir Téhéran s'attaquer aux flux de navires dans le détroit d'Ormuz", par où circule un tiers du brut transitant par voie maritime dans le monde, a estimé pour sa part Bart Melek, spécialiste des matières premières pour TD Securities.

Souvenirs de septembre

Le marché pétrolier avait ces derniers jours peu réagi à la situation irakienne, des analystes estimant alors que l'offre de pétrole n'était pas encore menacée.

Vendredi, le ministre du pétrole irakien a d'ailleurs voulu se montrer rassurant en affirmant que la production du pays était normale, a rapporté l'agence Bloomberg.

Pour l'instant, la hausse est donc avant tout alimentée par les craintes d'escalade et non par une quelconque perturbation de l'offre d'or noir.

Mais le marché est d'autant plus sensible aux tensions au Moyen-Orient qu'"il se souvient très bien de l'attaque de drone surprise en Arabie saoudite à l'automne", a rappelé Thina Margrethe Saltvedt.

A la mi-septembre, une attaque sur des installations pétrolières saoudiennes avait réduit de moitié la production du pays, faisant bondir les cours de presque 15% en une seule journée.

Le marché "a peur que quelque chose de similaire puisse avoir un impact massif sur l'offre et les prix", a ajouté Mme Saltvedt.

Par ailleurs, ce bond des cours intervient dans un contexte où ceux-ci ont récemment été portés par "les baisses de production de l'Opep" décidées en décembre, par "des données macroéconomiques solides aux États-Unis" et par l'apaisement des tensions sino-américaines, susceptibles de "soutenir la demande de pétrole à moyen terme", a relevé Carlo Alberto De Casa, analyste pour ActivTrades.

Le bond des prix de l'or noir a aussi été alimenté vendredi par le plongeon des stocks de brut aux États-Unis la semaine dernière, de 11,5 millions de barils, alimentée entre autres par un bond des exportations américaines à un niveau record.


(c) Awp

Commenter Le pétrole dopé par les craintes d'un embrasement au Moyen-Orient


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 23 octobre 2021 à 12:30

    L'Arabie saoudite vise la neutralité carbone d'ici à 2060

    Ryad: L'Arabie saoudite, premier exportateur de pétrole brut au monde, vise la neutralité carbone d'ici 2060, a annoncé samedi le prince héritier...

    vendredi 22 octobre 2021 à 21:37

    Le pétrole conclut une nouvelle semaine de hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont conclu nettement dans le vert vendredi, signant leur neuvième semaine de hausse d'affilée, au...

    vendredi 22 octobre 2021 à 11:41

    Le pétrole aborde la fin de semaine en petite hausse

    Londres: Les cours du pétrole avançaient timidement vendredi, au lendemain d'une séance de prise de bénéfices et dans un environnement de forte...

    vendredi 22 octobre 2021 à 09:07

    EU: les ventes de voitures hybrides dépassent celle de diese…

    Paris: Le diesel poursuit sa dégringolade face à l'électrification du marché automobile européen: il s'est vendu au troisième trimestre plus de voitures...

    jeudi 21 octobre 2021 à 21:39

    Le pétrole fait une pause, mais rien n'a changé sur le fond

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé jeudi, sous l'effet de prises de bénéfices après une cavalcade endiablée, mais...

    jeudi 21 octobre 2021 à 11:35

    Le pétrole recule mais garde ses précédents plus hauts à vue

    Londres: Les cours du pétrole cédaient du terrain jeudi, certains investisseurs profitant des récents records en plusieurs années pour prendre des bénéfices...

    jeudi 21 octobre 2021 à 10:33

    Technip Energies: troisième trimestre en hausse, précise ses…

    Paris: Technip Energies, société d'ingénierie et de services dans l'énergie, a précisé jeudi ses objectifs annuels après une hausse de ses résultats...

    mercredi 20 octobre 2021 à 22:04

    Le pétrole grimpe après les stocks américains, le WTI au plu…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse depuis les premiers échanges asiatiques, ont changé de direction mercredi pour terminer en...

    mercredi 20 octobre 2021 à 17:10

    🛢️USA: les stocks de pétrole et d'essence baissent, les cour…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont légèrement diminué pour la première fois en cinq semaines, alors que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 octobre 2021 Brent et WTI, les deux cours de référence de part et d'autre de l'Atlantique ont respectivement atteint lundi 86,04 dollars et 83,87 dollars, du jamais vu depuis octobre 2018 pour le premier et octobre 2014 pour le second.

    Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite