Menu
A+ A A-

Pétrole: que représente l'entrée en bourse du géant saoudien Aramco ?

prix du petrole RyadRyad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé dimanche qu'il allait introduire 1,5% de ses parts sur le Tadawul, indice de référence de la Bourse de Ryad, afin de générer les milliards dont le royaume a besoin pour préparer son économie à un avenir post-pétrolier.

Que représente l'introduction en Bourse de ce mastodonte public, une première très attendue pour l'entreprise la plus rentable au monde ?
Que vaut Aramco ?

L'Arabie saoudite a estimé que la valorisation de son fleuron national pourrait atteindre 1.710 milliards de dollars.

Investisseurs et analystes ont affiché leur scepticisme face à l'évaluation de 2.000 milliards de dollars souhaitée à l'origine par le prince héritier Mohammed ben Salmane.

L'entreprise compte vendre 1,5% de la société lors de son introduction en Bourse, acceptant les offres des investisseurs dans une fourchette de prix entre 30 et 32 riyals saoudiens par action (environ 7 euros).

Si le prix atteint le haut de la fourchette, il pourrait éclipser les 25 milliards de dollars levés à New York en 2014 par le géant chinois des ventes en ligne Alibaba, pour devenir l'entrée en Bourse la plus importante au monde.

Aramco a réalisé un bénéfice net de 111,1 milliards de dollars l'an dernier.


Où iront les milliards ?

Aramco a précisé que son entrée en Bourse devrait rapporter entre 24 et 25,5 milliards de dollars.

La majeure partie des revenus ira au fonds souverain saoudien, le Public Investment Fund (PIF), en charge des investissements et qui ambitionne de conduire "la transformation économique de l'Arabie saoudite".

Le PIF a besoin de plusieurs milliards de dollars pour financer le passage d'une économie ultradépendante du pétrole à un modèle plus diversifié, en investissant notamment dans les nouvelles technologies et dans des mégaprojets d'infrastructure.

Un bon investissement ?

Aramco a reconnu que l'instabilité politique et les tensions dans la région, en particulier avec le rival iranien et les groupes qu'il soutient, représentent un risque que les investisseurs doivent prendre en considération.

En septembre, des attaques attribuées à Téhéran - qui a démenti - contre deux infrastructures pétrolières majeures en Arabie saoudite ont temporairement réduit de moitié la production du royaume et provoqué un choc sur les marchés mondiaux de l'énergie.

Les réserves d'Aramco s'élevaient toutefois à 256,9 milliards de barils à la fin de l'année dernière, suffisant pour 52 ans, beaucoup plus que d'autres grandes compagnies pétrolières internationales (entre neuf et 17 ans).

Ses coûts de production sont aussi parmi les plus bas au monde en raison de la nature unique des formations géologiques du royaume. En 2018, les coûts n'étaient que de 2,80 dollars (2,5 euros) le baril.


Quid de l'environnement ?

Aramco, qui pompe près de 10 % du pétrole mondial, a reconnu l'impact potentiel de la transition vers l'énergie propre sur son évaluation, y compris le risque de poursuites judiciaires en raison de la responsabilité de l'industrie pétrolière dans le réchauffement climatique.

Les préoccupations écologiques "pourraient réduire la demande mondiale d'hydrocarbures (...) et amener la société à investir des capitaux supplémentaires" pour être plus respectueuse de l'environnement, a souligné Aramco dans un prospectus.

"La pression exercée par le changement climatique est devenue le facteur le plus déterminant pour l'évaluation d'Aramco", a confirmé Hossein Askari, professeur en commerce international à l'Université George Washington.


Comment l'opération est-elle perçue ?

Aramco a lancé une large campagne publicitaire, avec des panneaux d'affichage et des messages promotionnels dans les centres commerciaux et les distributeurs automatiques de billets à travers l'Arabie saoudite.

L'introduction en Bourse semble miser sur la demande locale, et l'Arabie saoudite a cherché à assouplir les restrictions en matière de prêt pour que les citoyens ordinaires puissent acheter des parts.

Les discours nationalistes fleurissent pour faire de l'achat de parts d'Aramco un devoir patriotique. Dans ce royaume ultraconservateur, des religieux ont par ailleurs assuré qu'une telle opération est permise par l'islam.

(c) AwP

Commenter Pétrole: que représente l'entrée en bourse du géant saoudien Aramco ?


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    lundi 08 juin 2020

    L'Arabie saoudite met fin à l'accord de limitation de la pro…

    Ryad: L'Arabie saoudite va augmenter sa production du brut au mois de juillet afin d'atteindre son quota fixé par l'OPEP tout en...

    jeudi 21 mai 2020

    Koweït et Arabie saoudite cessent la production de pétrole d…

    Koweït: Le Koweït et l'Arabie saoudite ont décidé d'arrêter en juin l'extraction de pétrole dans une zone neutre partagée, alors que les...

    mardi 12 mai 2020

    Aramco: bénéfice net amputé d'un quart au 1er trimestre

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé mardi une baisse de 25% de son bénéfice net au premier trimestre en raison...

    La Compagnie pétrolière Saudi Aramco

    Aramco: bénéfice net amputé d'un quart au 1er trimestre

    mardi 12 mai 2020

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé mardi une baisse de 25% de son bénéfice net au premier trimestre en raison de la chute des prix du pétrole, affirmant que la crise du coronavirus freinerait la demande et les...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite