Menu
A+ A A-

Revirement en Russie: Rosneft autorisé à participer à la privatisation de Bachneft

prix du petrole vladivostok (russie)Vladivostok (russie): Les autorités russes ont opéré vendredi un revirement en autorisant le géant pétrolier public Rosneft, dirigé par un proche de Vladimir Poutine, à participer à la privatisation de son concurrent Bachneft, une opération stratégique empoisonnée par des luttes d'influence au sommet du pouvoir.
D'un point de vue juridique, Rosneft est actuellement autorisé à participer, a reconnu le ministre de l'Economie Alexeï Oulioukaïev, cité par les agences russes, qui s'était dit ouvertement opposé à cette option dans le passé.

L'Etat russe, confronté à sa plus longue crise économique depuis 15 ans, cherche à compenser l'effondrement de ses revenus tirés des ventes d'hydrocarbures, qui représentaient la moitié des rentrées budgétaires les années fastes.

Il a donc décidé de réduire sa participation dans plusieurs entreprises et de céder toute sa part dans le capital de Bachneft (50%), évaluée à plus de quatre milliards d'euros. Sixième producteur d'hydrocarbures en Russie, ce groupe basé dans la région du Bachkortostan (sud) avait été privatisé une première fois au début des années 2000, avant de revenir dans le giron de l'Etat il y a moins de deux ans, à l'issue de poursuites controversées contre son propriétaire Vladimir Evtouchenkov.

Mais le dossier a été bousculé par l'arrivée d'un prétendant inattendu: le puissant groupe pétrolier Rosneft, dirigé par Igor Setchine, très proche de Vladimir Poutine.

La participation d'une société détenue à majorité par l'Etat à une opération de privatisations avait été rejetée par plusieurs hauts responsables du gouvernement mais aussi par un conseiller du Kremlin qui avait jugé cette idée idiote, tandis que M. Setchine refusait de retirer sa candidature.

Juridiquement, a expliqué M. Oulioukaïev, Rosneft, contrôlé par les pouvoirs publics par l'intermédiaire d'une autre société, n'est pas un conglomérat public et ne peut être empêchée de candidater.

Interrogé par Bloomberg vendredi, M. Poutine a rappelé cette situation juridique. Au final, le plus important pour le budget, c'est qui paiera le plus, a-t-il relevé.

Face aux désaccords au sommet, le gouvernement a décidé mi-août de repousser la privatisation de Bachneft pour privilégier la cession de 19% du capital de Rosneft.

Cette opération pourrait intervenir à partir d'octobre, a indiqué M. Oulioukaïev. Il a indiqué que l'évaluation de 11 milliards de dollars qui circule dans la presse était proche de la réalité.

Rosneft a déjà grossi dans des circonstances controversées, en avalant au début des années 2000 une partie de Ioukos, l'empire pétrolier de l'opposant Mikhaïl Khodorkovksi démantelé par la justice.

(c) AFP

Commenter Revirement en Russie: Rosneft autorisé à participer à la privatisation de Bachneft


    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    lundi 10 juin 2019

    La Russie voit 'de grands risques de surproduction' de pétro…

    Moscou: La Russie a indiqué lundi, lors d'une rencontre avec l'Arabie saoudite, voir "de grands risques de surproduction" de pétrole dans le...

    mardi 04 juin 2019

    Rosneft veut rassurer sur ses projets pétroliers au Venezuel…

    Moscou: Le patron du géant russe du pétrole Rosneft a annoncé mardi que les projets communs avec le groupe public pétrolier vénézuélien...

    mercredi 29 mai 2019

    Total veut être remboursé des coûts liés au pétrole russe po…

    Paris: La raffinerie allemande de Leuna exploitée par Total ne fonctionne qu'à la moitié de ses capacités à la suite des incidents...

    La Compagnie pétrolière russe Rosneft

    Rosneft veut rassurer sur ses projets pétroliers au Venezuela

    mardi 04 juin 2019

    Moscou: Le patron du géant russe du pétrole Rosneft a annoncé mardi que les projets communs avec le groupe public pétrolier vénézuélien PDVSA avaient été en hausse en 2018 et ne devraient pas "diminuer significativement" en 2019, malgré la profonde...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 juin 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu, l'Opep+ s'accorde sur une date de …

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens dans un marché paisible, à moins de deux semaines de la...

    mercredi 19 juin 2019 à 05:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mercredi en Asie, après le net rebond de la veille, lié notamment aux...

    mardi 18 juin 2019 à 21:38

    Le pétrole rebondit avec le retour de l'appétit pour le risq…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement rebondi mardi, profitant de la bonne humeur générale des marchés, alors que la...

    mardi 18 juin 2019 à 16:39

    Le pétrole se reprend malgré l'incertitude sur la réunion de…

    Londres: Les prix du pétrole repassaient dans le vert mardi en cours d'échanges européens, profitant de la bonne humeur générale des marchés...

    mardi 18 juin 2019 à 12:04

    Le pétrole affaibli par des craintes sur la demande mondiale

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse mardi en cours d'échanges européens, fragilisés par des craintes sur la demande mondiale...

    lundi 17 juin 2019 à 22:03

    Le pétrole baisse, confusion sur une prochaine réunion de l…

    New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi dans un marché surveillant la difficile organisation d'une réunion de l'Organisation des pays...

    lundi 17 juin 2019 à 14:26

    Frets maritimes: les frets secs reculent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont reculé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers ont divergé.

    lundi 17 juin 2019 à 12:43

    Le pétrole baisse un peu sur fond de tensions commerciales

    Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu lundi en cours d'échanges européens dans un marché partagé entre les conflits commerciaux qui...

    lundi 17 juin 2019 à 12:41

    Les prix des carburants en forte baisse dans les stations-se…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur globalité la semaine dernière, avec une baisse encore plus...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite