Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole reprend des couleurs grâce à l'emploi américain

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole accroissaient nettement leurs gains vendredi en fin d'échanges européens sous l'effet d'un dollar miné par le dernier rapport officiel sur l'emploi américain, ressorti en dessous des attentes des analystes.
Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 46,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en progression de 1,35 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en octobre gagnait 1,32 dollar à 44,48 dollars.

Alors qu'ils étaient déjà orientés à la hausse au début des échanges asiatiques, profitant d'achats à bon compte et de déclarations du président russe Vladimir Poutine, les cours pétroliers ont décollé peu après la publication du très attendu rapport officiel sur l'emploi américain pour le mois d'août, qui a nettement affaibli le dollar.

Avec 151.000 nouvelles embauches, contre 180.000 attendues par les analystes, les créations d'emplois aux États-Unis en août ont déçu, tandis que le taux de chômage est resté stable, selon des données du département du Travail publiées vendredi.

Ces données mitigées étaient considérées par le marché comme de nature à éloigner la perspective d'une hausse des taux de la Réserve fédérale américaine à court terme alors que son vice-président Stanley Fischer avait laissé entendre vendredi dernier que ces chiffres de l'emploi seraient un indicateur crucial pour décider d'un nouveau resserrement monétaire aux États-Unis.

"Le pétrole a retrouvé de l'élan pour s'établir à nouveau au-dessus des 44 dollars (à New York), ceci étant lié à la faiblesse du dollar sur le marché des changes" après que le nombre de créations d'emplois aux États-Unis le mois dernier a déçu, signalait à l'AFP Jameel Ahmad, analyste chez FXTM.

Les achats de brut, libellés en billets verts, sont généralement favorisés par une dépréciation du dollar car ils deviennent moins onéreux pour les investisseurs disposant d'autres monnaies.

"Tout nouvel accès de faiblesse du dollar peut soutenir une progression à la hausse du prix de l'or noir, bien que beaucoup (d'investisseurs) restent fondamentalement baissiers sur le pétrole d'un point de vue économique", ajoutait l'analyste.

Ce dernier rappelait en effet que les inquiétudes demeuraient élevées concernant l'offre excédentaire excessive de pétrole sur les marchés mondiaux tandis que les espoirs déclinant de voir l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) sécuriser un gel de la production lors de sa réunion informelle fin septembre à Alger continuaient de limiter les gains de l'or noir.

Concernant le feuilleton sur un possible accord autour d'un gel de la production, qui a vu les différents pays producteurs de pétrole souffler le chaud et le froid au cours des dernières semaines, les optimistes semblaient vendredi l'emporter grâce à une déclaration du président russe Vladimir Poutine.

"Je vais répéter notre position: nous estimons que ce serait une bonne décision pour le secteur énergétique mondial", a déclaré M. Poutine dans un entretien à Bloomberg, publié sur le site du Kremlin, à rebours des déclarations de son ministre de l'Énergie jeudi.

Ce dernier a néanmoins laissé entendre vendredi que si une réunion informelle de l'OPEP avait bien lieu à la fin du mois en Algérie, la Russie y prendrait part.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 12:55

Le pétrole profite d'une accalmie de la crise turque

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 07:52

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi, du fait d'achats à bon compte, mais les investisseurs demeuraient globalement...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite