Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en hausse à New York, soutenu par l'emploi américain mitigé

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole montaient vendredi à New York à l'ouverture, soutenus par des chiffres mitigés de l'emploi américain éloignant la perspective d'une hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis.
Vers 13H30 GMT, le cours du baril "light sweet crude", référence américaine du brut, pour livraison en octobre, prenait 94 cents à 44,10 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Ces chiffres montrent que la Réserve fédérale (Fed) ne peut pas augmenter ses taux en septembre et cela a soutenu le pétrole car le dollar sera orienté à la baisse", a indiqué Phil Flynn de Price Futures Group.

La Fed, notamment par la voix de son numéro 2 Stanley Fischer le 26 août, avait fait de ces chiffres de l'emploi du mois d'août un indicateur crucial pour décider d'une remontée des taux.

Avec 151.000 nouvelles embauches, contre 180.000 attendues par les analystes, les créations d'emplois aux Etats-Unis en août ont déçu, tandis que le taux de chômage est resté stable, selon des données du département du Travail publiées vendredi.

La Fed s'abstient depuis décembre de resserrer sa politique monétaire ce qui aurait pour effet de rendre le dollar plus rémunérateur pour les cambistes et ferait grimper son cours.

La force du dollar pénalise le pétrole, libellé dans cette monnaie, car il le renchérit pour les autres pays utilisant d'autres devises.

L'annonce de chiffres mitigés de l'emploi a donc soutenu les cours déjà dans de bonnes dispositions et permis un rebond après le plongeon des jours précédents.

"Je pense que le marché avait trop vendu", a expliqué Phil Flynn, estimant que les données rassurantes sur la trajectoire d'une tempête dans le Golfe du Mexique avaient été surestimées car même si elle devrait épargner les sites de production, elle pourrait affecter la demande "à cause des coupures d'électricité et de l'impossibilité de conduire".

Quant au feuilleton sur un gel de la production, dans lequel les différents pays producteurs de pétrole soufflent le chaud et le froid sur une limitation de l'offre, les optimistes semblaient vendredi l'emporter grâce à une déclaration du président russe Vladimir Poutine.

"Je vais répéter notre position: nous estimons que ce serait une bonne décision pour le secteur énergétique mondial", a déclaré M. Poutine dans un entretien à Bloomberg, publié sur le site du Kremlin, à rebours des déclarations de son ministre de l'Energie jeudi.

Une limitation de l'offre permettrait de soutenir les cours et sera l'objet d'une réunion informelle entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) fin septembre à Alger.

Si un accord était trouvé, la Russie important producteur non membre de l'OPEP pourrait s'y joindre ultérieurement.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en hausse à New York, soutenu par l'emploi américain mitigé


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite