Menu
RSS
A+ A A-

Climat: New York assigne en justice cinq géants pétroliers

prix du petrole New YorkNew York: La ville de New York a assigné en justice cinq groupes pétroliers géants pour leur rôle présumé dans le changement climatique, et annoncé son intention de se débarrasser de quelque 5 milliards d'investissements dans des sociétés actives dans les énergies fossiles.
Le maire démocrate, Bill de Blasio, a annoncé mercredi que la première ville américaine avait saisi la justice fédérale contre cinq géants pétroliers - BP, Chevron, ConocoPhillips, ExxonMobil et Shell - pour leur responsabilité supposée dans le changement climatique.

Le document de l'assignation, consulté par l'AFP, ne mentionne aucun montant.

Les dommages éventuellement alloués par la justice contribueraient au financement des mesures prises par la ville pour lutter contre les conséquences du changement climatique, a annoncé la municipalité, qui a déjà lancé un programme d'investissement de 20 milliards de dollars.

"ExxonMobil accueille favorablement toute tentative de répondre au changement climatique", a réagi ExxonMobil à l'AFP. "Ce type d'action en justice, (...) contre une industrie qui propose des produits sur lesquels nous nous reposons tous pour faire fonctionner l'économie et vivre au quotidien, n'en est pas une."

Chevron a dénoncé une action "sans fondement factuel ou juridique", qui "ne fera rien pour répondre à la grave question du changement climatique", tandis que Shell soulignait que le réchauffement devait être traité "par des politiques gouvernementales raisonnables et le changement culturel", "pas par les tribunaux".

Quant au désinvestissement des industries fossiles, il n'interviendra qu'après analyse de l'impact d'une telle décision et examen juridique, a indiqué M. de Blasio dans un communiqué, alors que la capitale Washington avait annoncé un désinvestissement similaire en 2016.

Les 5 milliards d'actifs, qui seraient cédés dans les cinq ans en cas de confirmation du désinvestissement, font partie du portefeuille des fonds de pension municipaux qui assurent les retraites des fonctionnaires.

"New York fait front pour les générations futures et notre planète" et et combat aussi "les groupes d'énergies fossiles, qui connaissaient leurs effets et ont sciemment trompé le public pour protéger leurs bénéfices", a expliqué M. De Blasio pour expliquer cette initiative, saluée par plusieurs associations de défense de l'environnement dont Greenpeace.

"Nous nous battons pour notre survie et nous ne pouvons compter sur personne pour le faire à notre place", a-t-il souligné.

Depuis l'ouragan Sandy, qui a fait plus de 40 morts à New York en octobre 2012 et coûté 42 milliards de dollars à l'Etat de New York, la capitale financière américaine a fait de la lutte contre le changement climatique une priorité, un engagement que le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris n'a fait que renforcer.

Fin décembre, le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, avait indiqué vouloir geler des investissements du fonds de pension des fonctionnaires de l'Etat (NYSCRF) dans les énergies fossiles, ainsi qu'un plan de désengagement.

En 2015, le Parlement de Californie avait déjà voté une loi contraignant les deux principaux fonds de pension publics de l'Etat à céder leurs actifs liés au charbon. Des villes comme San Francisco ou Seattle ont aussi annoncé qu'elles envisageaient de désinvestir des énergies fossiles, mais sans passer à l'acte.


(c) AFP

La Compagnie pétrolière britannique BP

BP encore dopé par la hausse des cours du pétrole

mardi 31 juillet 2018

Londres: Le géant pétrolier britannique BP a fortement amélioré sa rentabilité au deuxième trimestre, à la faveur de la hausse des cours, ce qui lui permet de recompenser ses actionnaires et de renforcer sa présence sur le marché américain.

La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

USA: enquête sur les pratiques comptables d'ExxonMobil classée sans suite

vendredi 03 août 2018

New York: Le gendarme américain de la Bourse, la SEC, a classé sans suite une enquête ouverte sur les pratiques comptables d'ExxonMobil après la chute des prix du pétrole au printemps 2014.

La Compagnie pétrolière Shell

Shell multiplie ses profits par 4, dopés par la hausse des cours

jeudi 26 juillet 2018

Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé jeudi un bénéfice net multiplié par quatre au deuxième trimestre, dopé par le bond des prix du pétrole sur un an et par des cessions d'actifs.


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 12:55

Le pétrole profite d'une accalmie de la crise turque

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 07:52

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi, du fait d'achats à bon compte, mais les investisseurs demeuraient globalement...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite