Menu
RSS
A+ A A-

Shell subit une perte de 7 milliards de dollars après avoir abandonné des projets

prix du petrole LondresLondres: Royal Dutch Shell a annoncé jeudi une lourde perte de plus de 7 milliards de dollars au troisième trimestre, sous l'effet de provisions massives en raison de l'abandon de certains projets et de la baisse des cours du baril.
Le géant pétrolier anglo-néerlandais a annoncé jeudi avoir subi une perte nette de 7,41 milliards de dollars au troisième trimestre contre un bénéfice de 4,46 milliards un an plus tôt.

Il a notamment pris une charge massive de 8,2 milliards de dollars dans l'amont, l'activité reine d'exploration-production.

Sur ce total, 2,6 milliards viennent de l'arrêt annoncé fin septembre de ses forages controversés au large de l'Alaska, après une première série d'explorations jugée décevante.

Shell vient aussi d'annoncer mardi qu'il renonçait à exploiter un gisement de sables bitumineux à Carmon Creek au Canada, une annonce qui se traduit par une charge supplémentaire d'un peu plus de 2 milliards de dollars.

Enfin, Le groupe a pris une charge pour dépréciation de 3,7 milliards de dollars (dont 2,3 milliards concernant le gaz de schiste aux États-Unis) liée à la révision à la baisse des perspectives des cours du pétrole et du gaz à long terme.

Face à la faiblesse persistante des cours du pétrole depuis plus d'un an, les majors réagissent en réduisant la voilure, renonçant à des investissements risqués ou peu rentables ou encore en vendant des actifs.

Nous avons arrêté les activités d'exploration au large de l'Alaska et stoppé la construction du projet de Carmon Creek au Canada. Ce sont des décisions difficiles mais qui auront un impact, a déclaré le directeur général, Ben van Beurden.

Je suis déterminé à faire de Shell une entreprise plus concentrée et compétitive, a-t-il souligné.


- L'intégration de BG sur les rails

Même en dehors des charges exceptionnelles qui ont plombé les résultats, la performance opérationnelle de Shell a beaucoup souffert pendant le trimestre.

Le bénéfice ajusté - hors évolution de la valeur des stocks et exceptionnels - a chuté de 70% à 1,77 milliard de dollars, un montant final bien inférieur aux attentes des analystes, avec notamment une perte inhabituelle de 425 millions dans l'amont.

Les bénéfices ont en revanche bondi dans l'activité aval, qui a profité de l'amélioration des marges dans le raffinage.

Après ces mauvais résultats, la réaction restait mesurée à la Bourse de Londres, où l'action A Royal Dutch Shell perdait 1,93% à 1.704,5 pence, dans un marché en repli de 0,92%.

Même si ces annonces devraient avoir un impact négatif sur les actions dans un premier temps, nous pensons toujours que la direction prend l'initiative pour remettre l'entreprise en ordre face à la faiblesse des cours du pétrole, ont commenté les analystes de Barclays.

Dans ce contexte difficile, Shell compte toujours sur l'acquisition de son rival BG pour 47 milliards de livres (65 milliards d'euros) afin de se renforcer dans les activités les plus rentables, une fois obtenues toutes les autorisations, notamment en Australie.

L'acquisition de BG, qui demeure sur les rails pour une finalisation début 2016, représente une rampe de lancement qui permettra à Shell de se concentrer dans des domaines moins nombreux et plus rentables, en particulier les activités en eau profonde et le gaz, a souligné Ben van Beurden.

Avec un baril actuellement inférieur à 50 dollars, les difficultés ne concernent pas que Shell mais l'ensemble du secteur, avec plus ou moins de force.

Le britannique BP a vu son bénéfice net réduit à néant au troisième trimestre au cours duquel l'italien Eni est tombé dans le rouge, tandis que le français Total a vu ses résultats fortement baisser, mais moins que prévu grâce au déploiement d'un vaste plan d'économies et à une hausse de la production.

Verdict vendredi pour BG Group, qui doit dévoiler ses résultats, le même jour que les géants américains ExxonMobil et Chevron.

(c) AFP


Commenter Shell subit une perte de 7 milliards de dollars après avoir abandonné des projets

Le pétrole au Canada / Québec


lundi 12 février 2018

Suncor accroit sa participation dans Syncrude (sables pétrol…

Montréal: Le pétrolier canadien Suncor a acquis pour 920 millions de dollars canadiens (596 millions d'euros) les 5% de Mocal Energy dans...

samedi 10 février 2018

Pétrole contre vin: deux provinces canadiennes se déchirent

Ottawa: Ce sera pétrole contre vin et électricité: une guerre commerciale fait rage entre deux provinces canadiennes voisines sur l'agrandissement d'un oléoduc...

lundi 29 janvier 2018

La production de pétrole à Fort Hills (Canada) maintenant en…

Paris: La production de pétrole des mines de sables bitumineux de Fort Hills en Alberta (Ouest du Canada) va atteindre dans l'année...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Canada / Québec

Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

Suncor accroit sa participation dans Syncrude (sables pétrolifères)

lundi 12 février 2018

Montréal: Le pétrolier canadien Suncor a acquis pour 920 millions de dollars canadiens (596 millions d'euros) les 5% de Mocal Energy dans la mine de sables bitumineux Syncrude, portant sa participation à 58,74% dans ce consortium.

La Compagnie pétrolière Shell

Royal Dutch Shell voit son bénéfice net quasiment tripler en 2017

jeudi 01 février 2018

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé jeudi un bond spectaculaire de ses résultats en 2017, le bénéfice net ayant pratiquement triplé à la faveur de la remontée des cours du pétrole et du gaz.


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite