Menu
A+ A A-

Shell subit une perte de 7 milliards de dollars après avoir abandonné des projets

prix du petrole LondresLondres: Royal Dutch Shell a annoncé jeudi une lourde perte de plus de 7 milliards de dollars au troisième trimestre, sous l'effet de provisions massives en raison de l'abandon de certains projets et de la baisse des cours du baril.
Le géant pétrolier anglo-néerlandais a annoncé jeudi avoir subi une perte nette de 7,41 milliards de dollars au troisième trimestre contre un bénéfice de 4,46 milliards un an plus tôt.

Il a notamment pris une charge massive de 8,2 milliards de dollars dans l'amont, l'activité reine d'exploration-production.

Sur ce total, 2,6 milliards viennent de l'arrêt annoncé fin septembre de ses forages controversés au large de l'Alaska, après une première série d'explorations jugée décevante.

Shell vient aussi d'annoncer mardi qu'il renonçait à exploiter un gisement de sables bitumineux à Carmon Creek au Canada, une annonce qui se traduit par une charge supplémentaire d'un peu plus de 2 milliards de dollars.

Enfin, Le groupe a pris une charge pour dépréciation de 3,7 milliards de dollars (dont 2,3 milliards concernant le gaz de schiste aux États-Unis) liée à la révision à la baisse des perspectives des cours du pétrole et du gaz à long terme.

Face à la faiblesse persistante des cours du pétrole depuis plus d'un an, les majors réagissent en réduisant la voilure, renonçant à des investissements risqués ou peu rentables ou encore en vendant des actifs.

Nous avons arrêté les activités d'exploration au large de l'Alaska et stoppé la construction du projet de Carmon Creek au Canada. Ce sont des décisions difficiles mais qui auront un impact, a déclaré le directeur général, Ben van Beurden.

Je suis déterminé à faire de Shell une entreprise plus concentrée et compétitive, a-t-il souligné.


- L'intégration de BG sur les rails

Même en dehors des charges exceptionnelles qui ont plombé les résultats, la performance opérationnelle de Shell a beaucoup souffert pendant le trimestre.

Le bénéfice ajusté - hors évolution de la valeur des stocks et exceptionnels - a chuté de 70% à 1,77 milliard de dollars, un montant final bien inférieur aux attentes des analystes, avec notamment une perte inhabituelle de 425 millions dans l'amont.

Les bénéfices ont en revanche bondi dans l'activité aval, qui a profité de l'amélioration des marges dans le raffinage.

Après ces mauvais résultats, la réaction restait mesurée à la Bourse de Londres, où l'action A Royal Dutch Shell perdait 1,93% à 1.704,5 pence, dans un marché en repli de 0,92%.

Même si ces annonces devraient avoir un impact négatif sur les actions dans un premier temps, nous pensons toujours que la direction prend l'initiative pour remettre l'entreprise en ordre face à la faiblesse des cours du pétrole, ont commenté les analystes de Barclays.

Dans ce contexte difficile, Shell compte toujours sur l'acquisition de son rival BG pour 47 milliards de livres (65 milliards d'euros) afin de se renforcer dans les activités les plus rentables, une fois obtenues toutes les autorisations, notamment en Australie.

L'acquisition de BG, qui demeure sur les rails pour une finalisation début 2016, représente une rampe de lancement qui permettra à Shell de se concentrer dans des domaines moins nombreux et plus rentables, en particulier les activités en eau profonde et le gaz, a souligné Ben van Beurden.

Avec un baril actuellement inférieur à 50 dollars, les difficultés ne concernent pas que Shell mais l'ensemble du secteur, avec plus ou moins de force.

Le britannique BP a vu son bénéfice net réduit à néant au troisième trimestre au cours duquel l'italien Eni est tombé dans le rouge, tandis que le français Total a vu ses résultats fortement baisser, mais moins que prévu grâce au déploiement d'un vaste plan d'économies et à une hausse de la production.

Verdict vendredi pour BG Group, qui doit dévoiler ses résultats, le même jour que les géants américains ExxonMobil et Chevron.

(c) AFP

Commenter Shell subit une perte de 7 milliards de dollars après avoir abandonné des projets


    Le pétrole au Canada / Québec

    lundi 20 avril 2020

    Le baril de pétrole canadien sous la barre des 0 $

    Montreal: Le prix du baril de pétrole canadien, le Western Canadian Select (WCS), est brièvement passé sous la barre des 0 $...

    vendredi 17 avril 2020

    Le Canada aide son secteur pétrolier, doublement touché par …

    Ottawa: Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé vendredi un plan d'aide au secteur énergétique, durement touché à la fois par...

    mardi 18 décembre 2018

    Canada: aide fédérale de 1,2 milliard de dollars à l'industr…

    Ottawa: Le gouvernement du Canada a annoncé mardi un plan d'aide de 1,2 milliard de dollars américains à l'industrie pétrolière et gazière...

    -Toutes les nouvelles du pétrole au Canada
    -Toutes les nouvelles du pétrole au Québec

    Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

    TransCanada relance Keystone

    mercredi 20 février 2019

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut dans le Missouri au début du mois, a rapporté Reuters, citant le porte-parole de TransCanada, Terry Cunha.

    La Compagnie pétrolière Shell

    Pression des investisseurs sur les géants pétroliers en faveur du climat

    lundi 22 juin 2020

    Paris: Dans le cadre d'une campagne en faveur de la transition vers une économie décarbonée, un groupe d'investisseurs exhorte lundi les géants pétroliers à pleinement intégrer dans leurs comptes les risques environnementaux auxquels ils sont confrontés.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite