Menu
A+ A A-

🇸🇦 L'Arabie saoudite revient sur son projet d'augmenter sa capacité de production

cours du petroleRyad: L'Arabie saoudite a demandé à sa compagnie nationale Aramco de maintenir sa capacité de production de pétrole à 12 millions de barils par jour, renonçant à un projet d'augmentation annoncé en 2021, a indiqué mardi la compagnie.
Aramco est le fleuron de l'économie du plus grand exportateur de brut au monde, qui mise sur ses recettes pour financer le vaste programme de réformes du prince héritier Mohammed ben Salmane, visant à préparer le royaume du Golfe à l'après-pétrole.

"Aramco annonce avoir reçu une directive du ministère de l'Energie pour maintenir sa capacité maximale durable à 12 millions de barils par jour (mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.)" au lieu de la porter à 13 mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. comme prévu, a affirmé la société dans un communiqué.

Les prévisions de dépenses d'investissement seront mises à jour au moment de l'annonce des résultats annuels de 2023 en mars, a-t-elle ajouté.

La monarchie pétrolière avait annoncé son intention d'augmenter sa capacité de production quotidienne d'un million de barils en octobre 2021, le même mois où elle s'était engagée à atteindre la neutralité carbone en 2060, suscitant le scepticisme des défenseurs de l'environnement.

La décision d'abandonner cet objectif "suggère que Ryad n'est pas très confiant que le monde aura besoin d'une telle capacité supplémentaire, et que l'investissement nécessaire pour atteindre et maintenir les 13 mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. serait mieux dépensé ailleurs", estime Jamie Ingram, de la publication spécialisée Middle East Economic Survey.

Au début du mois, Aramco avait injecté quatre milliards de dollars dans sa société de capital-risque, Aramco Ventures, faisant passer son capital de trois à sept milliards de dollars, rappelle-t-il.

La compagnie vise la neutralité de ses opérations en 2050, sans compter les émissions produites par le pétrole exporté et brûlé par ses clients.


⤵ Accord sur le climat

L'Arabie saoudite a toujours affirmé qu'une hausse des investissements dans l'industrie fossile était nécessaire pour assurer la sécurité énergétique dans le monde, notamment en Afrique.

Durant la COP28, la conférence mondiale pour le climat qui s'est tenue en décembre à Dubaï, le royaume avait été l'un des principaux opposant à la mention dans le texte final d'une "réduction" ou une "élimination" des combustibles fossiles, causant le réchauffement de la planète.

L'accord adopté à l'issue des négociations a toutefois ouvert la voie à leur abandon progressif, en appelant à "transitionner hors des énergies fossiles".

Le ministre saoudien de l'Energie, Abdelaziz ben Salmane, en avait alors minimisé la portée, affirmant que le texte n'aurait "aucun impact" sur les exportations de son pays. Il "n'impose rien" aux pays producteurs et leur permet de réduire leurs émissions "en fonction de leurs moyens et de leurs intérêts", avait-il affirmé dans une interview à la chaîne saoudienne Al Arabiya Business.

Justin Alexander, directeur du cabinet de conseil Khalij Economics, a qualifié la nouvelle de mardi de "développement majeur" et "assez surprenant", citant les réserves existantes de l'Arabie saoudite, le capital adéquat pour l'investissement et les faibles coûts de développement.

"Même si la demande stagne ou commence à baisser en raison de la transition énergétique, les déclins naturels ailleurs pourraient créer un espace pour de nouvelles capacités de production à partir de producteurs à faible coût et à faible intensité de carbone tels qu'Aramco", a-t-il déclaré.

Cette annonce ne devrait toutefois pas avoir d'effet immédiat sur la production du royaume, qui se situe actuellement bien en deçà de sa capacité de 12 millions de barils par jour, à environ neuf millions de bpj.

Depuis octobre 2022, l'Arabie a contracté sa production d'environ deux millions de barils par jour pour soutenir les cours.

Ces coupes volontaires, et le repli des cours, ont fait chuter les bénéfices d'Aramco de 23% au troisième trimestre 2023, à 32,58 milliards de dollars, contre 42,43 milliards de dollars à la même période de l'année précédente.

En 2022, la reprise économique postpandémie et l'envolée des prix dans le sillage de l'invasion russe de l'Ukraine avaient propulsé ses profits à un niveau "record" de 161,1 milliards de dollars.

(c) AFP

Commenter 🇸🇦 L'Arabie saoudite revient sur son projet d'augmenter sa capacité de production



    Communauté prix du baril


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mercredi 31 janvier 2024

    Pétrole: le Qatar octroie 6 milliards de dollars de contrats

    Doha: La compagnie nationale du Qatar, QatarEnergy, a annoncé mercredi avoir octroyé des contrats d'une valeur de plus 6 milliards de dollars...

    dimanche 21 janvier 2024

    Libye: reprise de la production pétrolière sur un site majeu…

    Tripoli: La Compagnie nationale de pétrole (NOC) en Libye a annoncé dimanche la reprise de la production pétrolière sur l'un des plus...

    jeudi 18 janvier 2024

    🛢️ L'offre de pétrole attendue à son plus haut en 2024, selo…

    Paris: L'offre mondiale de pétrole devrait en 2024 atteindre un niveau record, sauf perturbations majeures au Moyen-Orient, tandis qu'un ralentissement de la...

    jeudi 07 décembre 2023

    🛢️ La Russie et l'Arabie Saoudite exhortent l'Opep+ à se joi…

    Moscou: Le président russe Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman ont appelé jeudi tous les membres de l'Opep+...

    jeudi 30 novembre 2023

    L'Opep+ sabre la production face à la chute des prix du pétr…

    Vienne: Après un report pour cause de désaccord, plusieurs pays de l'Opep+ ont annoncé jeudi sabrer davantage leur production de pétrole en...

    jeudi 30 novembre 2023

    🇷🇺 La Russie renforce sa coupe à 500.000 barils par jour jus…

    Moscou: La Russie va renforcer sa réduction de production de pétrole à 500.000 barils par jour jusqu'à fin mars 2024, a annoncé...

    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    mardi 12 décembre 2023

    🌍 Au dernier jour de la COP28, bras de fer sur les énergies …

    Dubaï (Emirats arabes unis): La centaine de pays en faveur d'une sortie des énergies fossiles, dont ceux de l'Union européenne et de...

    jeudi 07 décembre 2023

    🛢️ La Russie et l'Arabie Saoudite exhortent l'Opep+ à se joi…

    Moscou: Le président russe Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman ont appelé jeudi tous les membres de l'Opep+...

    dimanche 01 octobre 2023

    L'Arabie saoudite, tributaire du pétrole, revoit à la baisse…

    Ryad: L'Arabie saoudite a revu à la baisse ses prévisions budgétaires et s'attend désormais à enregistrer un déficit pour l'année en cours...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    jeudi 15 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche après une forte accumulation des stocks a…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient jeudi après l'augmentation considérable des stocks de brut aux États-Unis, indiquant une demande moins forte.

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite