Menu
A+ A A-

🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril ?

OPEPVienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et se réuniront le 2 juin pour discuter de leur politique commune de production de pétrole.



QUE SONT L'OPEP ET L'OPEP+ ?

L'OPEP a été fondée en 1960 à Bagdad par l'Irak, l'Iran, le Koweït, l'Arabie saoudite et le Venezuela dans le but de coordonner les politiques pétrolières et de garantir des prix équitables et stables. Aujourd'hui, elle regroupe 12 pays, principalement du Moyen-Orient et d'Afrique, qui représentent environ 30 % du pétrole mondial.

L'influence de l'OPEP a été remise en question au fil des ans, ce qui a souvent entraîné des divisions internes. Plus récemment, la poussée mondiale vers des sources d'énergie plus propres et l'abandon des combustibles fossiles pourraient, à terme, réduire sa domination.

Fin 2016, l'OPEP a formé la coalition dite "OPEP+" avec dix des principaux exportateurs de pétrole non membres de l'OPEP, dont la Russie.

La production de brut de l'OPEP+ représente environ 41 % de la production mondiale de pétrole. Le principal objectif du groupe est de réguler l'offre de pétrole sur le marché mondial. Les leaders sont l'Arabie saoudite et la Russie, qui produisent respectivement 9 millions et 9,3 millions de barils par jour (bpj) de pétrole.

L'Angola, qui a rejoint l'OPEP en 2007, a quitté le bloc au début de cette année, citant des désaccords sur les niveaux de production. L'Équateur a quitté l'OPEP en 2020 et le Qatar en 2019.

COMMENT L'OPEP INFLUENCE LES PRIX MONDIAUX DU PÉTROLE ?

Selon l'OPEP, les exportations de ses États membres représentent environ 49 % des exportations mondiales de brut. L'OPEP estime que ses pays membres détiennent environ 80 % des réserves prouvées de pétrole dans le monde.

En raison de l'importance de sa part de marché, les décisions prises par l'OPEP peuvent avoir une incidence sur les prix mondiaux du pétrole. Ses membres se réunissent régulièrement pour décider de la quantité de pétrole à vendre sur les marchés mondiaux.

Par conséquent, lorsqu'ils réduisent l'offre en réponse à une baisse de la demande, les prix du pétrole ont tendance à augmenter. Les prix ont tendance à baisser lorsque le groupe décide de fournir davantage de pétrole au marché.

Le groupe OPEP+ réduit actuellement sa production de 5,86 millions de bpj, ce qui correspond à environ 5,7 % de la demande mondiale.

Les réductions comprennent 3,66 millions de bpj par les membres de l'OPEP+ jusqu'à la fin de 2024. Des réductions volontaires de 2,2 millions de bpj supplémentaires par certains membres expirent à la fin du mois de juin.

La réunion du 2 juin pourrait décider de prolonger les réductions volontaires de plusieurs mois, ont déclaré des sources à Reuters.

Les réductions volontaires sont menées par l'Arabie saoudite avec une réduction de 1 million de bpj.

Malgré d'importantes réductions de la production, les prix du pétrole brut Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. sont proches de leur niveau le plus bas de l'année, à 81 dollars le baril, alors qu'ils avaient culminé à 91 dollars en avril, sous la pression des stocks élevés et des inquiétudes quant à la croissance de la demande mondiale.



COMMENT LES DÉCISIONS DE L'OPEP AFFECTENT L'ÉCONOMIE MONDIALE ?

Certaines réductions de l'offre du groupe de producteurs ont eu des effets significatifs sur l'économie mondiale.

Pendant la guerre israélo-arabe de 1973, les membres arabes de l'OPEP ont imposé un embargo aux États-Unis en représailles à leur décision de réapprovisionner l'armée israélienne, ainsi que d'autres pays qui soutenaient Israël. L'embargo a interdit les exportations de pétrole vers ces pays et a entraîné une réduction de la production de pétrole.

L'embargo pétrolier a mis sous pression une économie américaine déjà tendue, qui était devenue dépendante des importations de pétrole. Les prix du pétrole ont grimpé en flèche, entraînant des coûts de carburant élevés pour les consommateurs et des pénuries de carburant aux États-Unis. L'embargo a également conduit les États-Unis et d'autres pays au bord d'une récession mondiale.

En 2020, lors des lockdowns COVID-19 dans le monde entier, les prix du pétrole brut ont chuté. À la suite de cette évolution, l'OPEP+ a réduit sa production de pétrole de 10 millions de barils par jour, ce qui équivaut à environ 10 % de la production mondiale, pour tenter de soutenir les prix.

Le prix de l'essence est un sujet politique important aux États-Unis, où une élection présidentielle aura lieu cette année, et a incité Washington à demander à plusieurs reprises à l'OPEP+ de libérer davantage de pétrole.

L'OPEP affirme que son rôle est de réguler l'offre et la demande plutôt que les prix. Les membres du groupe dépendent fortement des recettes pétrolières, le budget de l'Arabie saoudite s'équilibrant à un prix du pétrole compris entre 90 et 100 dollars le baril, selon diverses estimations.


LE DILEMME DE LA CAPACITÉ

Outre les réductions de production, l'OPEP+ devrait débattre cette année des capacités de production de ses membres, une question historiquement controversée.

Le groupe a chargé trois sociétés indépendantes - IHS, WoodMac et Rystad - d'évaluer la capacité de production de tous les membres de l'OPEP+ d'ici à la fin du mois de juin.

Les estimations de capacité aident l'OPEP+ à établir des chiffres de production de référence à partir desquels les réductions sont effectuées.

Les pays membres ont tendance à se battre pour obtenir des estimations de capacité plus élevées afin de bénéficier d'une base de référence plus importante et de se retrouver avec des quotas de production plus élevés après l'application des réductions, et donc en fin de compte avec des revenus plus importants.

Le besoin de nouveaux quotas se fait sentir alors que des membres tels que les Émirats arabes unis et l'Irak augmentent leur capacité de production, tandis que le plus grand producteur de l'OPEP, l'Arabie saoudite, a réduit les ajouts à son potentiel de production.

La Russie, membre de l'OPEP+, a vu sa capacité de production réduite par la guerre en Ukraine et les sanctions occidentales.


QUELS SONT LES PAYS MEMBRES DE L'OPEP ?


Les membres actuels de l'OPEP sont les suivants :

🇸🇦
L'Arabie saoudite

02
Les Émirats arabes unis

03
Le Koweït

🇮🇶
L'Irak

05
L'Iran

🇩🇿
L'Algérie

07
L'Angola

🇱🇾
La Libye

09
Le Nigeria

10
Le Congo

11
La Guinée équatoriale

12
Le Gabon

🇻🇪
Le Venezuela





Les pays non membres de l'OPEP qui font partie de l'alliance mondiale OPEP+ sont représentés par :

🇷🇺
La Russie

02
l'Azerbaïdjan

03
le Kazakhstan

04
Le Bahreïn

05
Brunei

06
La Malaisie

🇲🇽
Le Mexique

08
Oman

09
Le Sud-Soudan

10
Le Soudan





Commenter 🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril ?



    Communauté prix du baril


    L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP)

    -Voir toute l'actualité de l'OPEP

    dimanche 02 juin 2024

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les…

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de...

    dimanche 02 juin 2024

    Huit pays de l'Opep+ étendent leurs réductions de production…

    Vienne: Huit membres de l'alliance Opep+ vont prolonger leur réductions volontaires de production de pétrole pour quelques mois, avant de les supprimer...

    dimanche 02 juin 2024

    📅 Pétrole: à Ryad, l'Opep+ soucieuse de préserver son unité

    Vienne: Entre des ministres à Ryad et d'autres qui participeront à la réunion par vidéoconférence, l'Opep+ joue dimanche une partition inédite, avec...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ Statu quo pour les prévisions de progression de la demand…

    Paris: La demande mondiale d'or noir ne devrait pas faiblir en dépit des incertitudes géopolitiques, indique mardi l'Opep dans son rapport mensuel...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions optimistes de la demande …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réaffirmé aujourd'hui sa projection d'une croissance solide de la demande mondiale de pétrole...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite