Menu
RSS
A+ A A-

Irak: appel d'offres pour un nouvel oléoduc entre Kirkouk et la Turquie

prix du petrole bagdadBagdad: Le ministère irakien du Pétrole a lancé dimanche un appel d'offre pour la construction d'un nouvel oléoduc reliant les champs pétroliers de la province de Kirkouk, repris récemment aux Kurdes, à la frontière turque.
Cet oléoduc de 350 km et d'une capacité de "plus d'un million de barils par jour" suivra le même tracé que l'ancien, construit dans les années 1980 mais hors d'usage en raison des multiples attaques et pillages du groupe jihadiste Etat islamique (EI) ces dernières années.

L'objectif est d'acheminer vers le terminal turc de Ceyhan, via le poste-frontière de Fichkhabour, le pétrole de Kirkouk, dont le gouvernement fédéral a repris en octobre le contrôle par la force aux dépens des autorités régionales du Kurdistan.

L'appel d'offres s'adresse aux "compagnies internationales et locales" et sera financé sous forme de "Build, Operate and Transfer" (BOT, "Construire, exploiter et transférer"). Le ministère précise que 25% du projet doit être accordé à des compagnies locales.

La date pour déposer les dossiers a été fixée au 21 janvier 2018.

Après avoir d'abord envisagé de réhabiliter l'ancien oléoduc, le Premier ministre Haider al-Abadi avait annoncé mi-novembre qu'il optait pour la construction d'un nouveau.

Avant que les jihadistes ne s'emparent en 2014 de près d'un tiers du pays, l'Irak acheminait entre 250.000 et 400.000 barils de pétrole par jour vers la Turquie via cet oléoduc.

Le nouvel oléoduc partira de Baïji, dans la province de Salaheddine, et remontera jusqu'au poste-frontière de Fichkhabour avec la Turquie, dans le nord de l'Irak.

La portion de 90 kilomètres reliant les champs pétroliers de Kirkouk à Baïji, et celle de Fichkhabour à Ceyhan, n'ont pas besoin d'être réparées.

En octobre, à la suite du référendum d'indépendance au Kurdistan, les forces gouvernementales irakiennes avaient lancé des opérations militaires dans la province disputée de Kirkouk et repris les champs pétroliers aux Kurdes.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 25 mai 2018 à 21:37

Le pétrole chute, Ryad et Moscou semblent prêts à augmenter …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont lourdement chuté vendredi à New York et Londres alors que l'Arabie saoudite et son...

vendredi 25 mai 2018 à 16:20

Le pétrole chute, Ryad juge une augmentation de la productio…

Londres: Les cours du pétrole perdaient près de deux dollars vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite et son allié...

vendredi 25 mai 2018 à 13:06

Ryad et Moscou envisagent une hausse de production de pétrol…

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite et la Russie, qui s'entendent depuis 2017 avec d'autres gros producteurs de pétrole pour limiter l'offre, ont jugé possible...

vendredi 25 mai 2018 à 12:24

Le pétrole baisse, Russie et Arabie saoudite discutent d'une…

Londres: Les prix du pétrole reculaient nettement vendredi en cours d'échanges européens alors que la Russie et l'Arabie saoudite envisagent désormais d'augmenter...

vendredi 25 mai 2018 à 06:22

Le pétrole continue de reculer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de baisser vendredi en Asie, du fait de la hausse des stocks de brut américain et...

jeudi 24 mai 2018 à 21:32

Le pétrole recule face à une possible remontée de la product…

NYC/Cours de clôture: Les cours du brut ont reculé jeudi alors que se raffermit l'hypothèse d'un assouplissement de l'accord forçant les membres...

jeudi 24 mai 2018 à 16:52

Réduction du prix du diesel: Petrobras chute de 10% en Bours…

Sao paulo: Les actions du Brésilien Petrobras chutaient jeudi matin de plus de 10% à la Bourse de Sao Paulo, au lendemain...

jeudi 24 mai 2018 à 16:13

Le pétrole accentue ses pertes avec l'aversion au risque des…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les marchés délaissaient les actifs les plus risqués après...

jeudi 24 mai 2018 à 12:19

Le pétrole plombé par la hausse inattendue des réserves amér…

Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les marchés digéraient la hausse hebdomadaire inattendue des réserves...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite