Menu
A+ A A-

⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

Analyse des prix du carburantParis: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe.

Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?
La fixation du prix des carburants en France dépend, sans surprise du coût de production, raffinage et transport de la matière première (le pétrole brut) et des règles de fiscalités applicables à ces produits. 
Prix des carburants sur Prixdubaril.com

Tout d’abord, la matière première : le pétrole.

Le prix du pétrole est fixé par un barème international et dépend largement du niveau d’offre et de demande. À ce coût initial, viennent s’ajouter les coûts d’acheminement et de raffinage. 

L’achat du pétrole brut se fait selon les standards du commerce international dit FOB (Free On Board). Le prix du pétrole brut acheté ne comprend pas les frais annexes tels que le transport, les frais de chargement et de déchargement, les assurances, etc. 

Une fois acquis, le pétrole subit un long processus de transformation appelé raffinage. Le coût de raffinage, impacte également le prix du carburant à la pompe. 
Enfin, le stockage, le transport et la distribution des carburants dans les pompes engagent également des frais qui se répercutent sur le prix de vente des carburants. 


Ensuite la fiscalité : jusqu’à 60 % ! 

En ce qui concerne les carburants, elle est composée de deux principaux types de taxes ayant chacune, une finalité différente. Il s’agit de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) et la Taxe Intérieur de Consommation sur les Produits Énergétiques (TICPE).

· La TVA est une taxe payée par le consommateur et reversée au trésor public par les professionnels percepteurs. Elle s’élève à 20 % du montant du carburant (TICPE inclus).

· La TICPE constitue l’une des principales ressources d’impôt au même titre que la TVA et les impôts sur les revenus et les sociétés.

En 2021, elle a rapporté environ 17,5 milliards d’euros contre 6,9 milliards en 2020. 
En 2022, le montant attendu est de 18,4 milliards. C’est donc une part non-négligeable du prix du carburant à la pompe. 

Le montant de la TICPE est fixé par la loi de finances et peut différer selon l’usage du produit auquel elle est appliquée et la localisation. Ainsi, en 2022, les taux de TICPE sont identiques à ceux des années précédentes, soit : 69,02 centimes par litre pour du SP95 – E5 et 60,75 centimes par litre pour le diesel ou le gazole. Ces barèmes n’incluent pas les modulations régionales. 

En 2014, le coût de la TICPE a été greffé d’une taxe carbone baptisée contribution climat énergétique qui a largement évolué jusqu’en 2018, passant de 7 à près de 45 € par tonne de CO2. Cette évolution a été gelée et ne devrait donc pas dépasser les 86 euros qu’elle aurait atteint en 2022. 

En somme, le prix des carburants à la pompe est constitué de plus ou moins 60 % de taxes, plus ou moins 25 % de prix du pétrole brut et environ 15 % représentant les coûts de transport, raffinage et distribution sans omettre les marges nettes. 

Comment expliquer la hausse récente du prix des carburants ?


Tel que mentionné plus haut, le tarif des carburants à la pompe dépend du cours du pétrole. Ainsi, il diffère d’un pays à l’autre principalement en fonction de la disponibilité de cette matière première. En 2020, la France a importé 33,2 millions de tonnes de pétrole brut, dont environ 42,2 % de l'OPEP, avec des cours à la hausse ou à la baisse. Cela dit, le cours du pétrole affecte plus qu’ailleurs, le coût des carburants à la pompe en France. 

Cette semaine encore et depuis le début de l’année, le coût des carburants à la pompe a augmenté. L’essence coûtait environ 1,72 € et le gazole 1,67 €. Ainsi, pour la sixième semaine consécutive, le prix des carburants a connu une hausse constante à laquelle le ministre de l’Économie a réagi en remarquant que l’état avait déjà accordé une indemnité kilométrique de 100 € pour un montant total de 38 € milliards d’euros. 


Cette hausse s’explique principalement par un coût du pétrole brut au plus haut depuis de nombreuses années avec un prix du baril allant même au delà de 90 dollars USD (environ 79 €). En effet, les tensions entre offre et demande ont eu un impact sur le cours du pétrole en cette nouvelle année. La forte demande, liée à la reprise de l’activité économique et les difficultés liées au contexte géopolitique dans les pays producteurs, a résulté en un marché tendu. 

Commentant cette situation, Jérôme Sabathier, ingénieur économiste à l'Institut français du pétrole-énergies nouvelles (IFPEN) expliquait qu’elle est "La conséquence d'une demande mondiale en pétrole qui est repartie à la hausse et d'une offre qui ne suit pas complètement".

Commenter ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite