Menu
A+ A A-

🏢 Les géants du pétrole renouent avec les bénéfices... et les critiques

Les compagnies pétrolières Les "super majors" pétrolières ont enregistré des bénéfices stratosphériques en 2021, profitant à plein de la flambée des cours de l'or noir.

Une prospérité qui hérisse les défenseurs de l'environnement et des consommateurs frappés au portefeuille par la crise de l'énergie
TotalEnergies a ainsi annoncé jeudi un énorme bénéfice net de 16 milliards de dollars en 2021, le plus élevé depuis au moins 15 ans. Avant lui, d'autres géants pétroliers avaient dévoilé des bénéfices annuels vertigineux: 23 milliards de dollars pour ExxonMobil, 20,1 milliards pour Shell, 15,6 milliards pour Chevron ou 7,6 milliards pour BP.

Ce rebond après une année 2020 douloureuse du fait de la pandémie de Covid-19 était "assez largement attendu", souligne Francis Perrin, chercheur associé au Policy Center for the New South (Rabat) et directeur de recherche à l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (Paris).

En effet, le prix du pétrole, après avoir touché le fond en avril 2020 avec un baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. à 18 dollars, "a progressé en moyenne annuelle, en 2021 par rapport à 2020, de 70% pour le prix du Brent", rappelle M. Perrin.

Le baril a atteint en janvier des sommets inédits depuis plus de sept ans, à plus de 90 dollars.

"Les sociétés pétrolières ont bénéficié d'un alignement de planètes extraordinairement favorable sur 2021", note aussi Moez Ajmi, du cabinet EY: outre la flambée des cours, les majors ont procédé à un "nettoyage" de leurs actifs pour ne garder que les plus rentables.

Autres facteurs de bonne santé, selon M. Ajmi, "un renforcement de la politique de réduction des coûts qui avait commencé dès la chute des prix de 2014" et une "réouverture (certes progressive) des vannes de l'OPEP+", l'Organisation des pays producteurs de pétrole et ses alliés, et donc plus de volumes.

La plupart des compagnies ont ainsi connu d'une année sur l'autre un "virage à 180 degrés", selon M. Perrin. A l'image de l'américain ExxonMobil, qui avait perdu 22,4 milliards de dollars en 2020 avant un bénéfice presque équivalent en 2021.

Son PDG Darren Woods a vanté les "investissements ciblés" réalisés au plus fort de la crise et les économies de coûts. Il ne semble d'ailleurs pas prêt à investir autant qu'il prévoyait de le faire avant la pandémie.

Pas de quoi soulager des consommateurs qui voient leur pouvoir d'achat grevé par la flambée des prix de l'énergie, et sont très critiques vis-à-vis des richesses engrangées par les groupes pétroliers, sommés par ailleurs de verdir leurs pratiques.


Soucieux de déminer toute polémique, TotalEnergies avait dégainé la veille de ses résultats une remise à la pompe dans ses stations en zone rurale en France, ainsi qu'un "chèque gaz" de 100 euros pour ses clients précaires. Cela n'a pas empêché le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot de dénoncer des bénéfices "sur le dos des Françaises et des Français", tandis que "les factures de gaz et d'essence qui augmentent, c'est au profit des actionnaires".

Au Royaume-Uni, les chiffres de BP et Shell suscitent des appels à une taxe exceptionnelle.

"Ces bénéfices sont une gifle pour les millions de gens qui redoutent leur prochaine facture d'énergie", a notamment fustigé Greenpeace cette semaine. "BP et Shell empochent des milliards grâce à la crise des prix du gaz (...) Ces mêmes entreprises sont responsables d'amener notre monde plus près de la catastrophe climatique", dénonçait aussi l'ONG écologiste.

Pourtant, l'OPEP table plus que jamais sur une nouvelle hausse de la demande mondiale pour 2022, qui reviendrait au niveau de consommation record de 2019, avant la chute liée à la pandémie.

Parallèlement, le cours de l'or noir devrait continuer à grimper, selon M. Perrin, pour qui le retour à un baril à 100 dollars cette année est totalement plausible.
"La crise sanitaire semble être à sa fin, la reprise économique en Chine, aux États-Unis et en Europe ne semble pas fléchir, l'offre continue d'être limitée sous l'effet du manque d'investissement pétrolier ces deux dernières années et de la pression écologique. Donc oui, le rebond des profits des majors pourrait se poursuivre sur 2022" résume Moez Ajmi.


Commenter 🏢 Les géants du pétrole renouent avec les bénéfices... et les critiques


    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    dimanche 15 mai 2022

    Saudi Aramco annonce un bénéfice net en hausse de 82% au 1T

    Ryad: Saudi Aramco a annoncé dimanche un bond de 82% de son bénéfice au premier trimestre, porté par la flambée des cours...

    jeudi 05 mai 2022

    Le bénéfice trimestriel de Shell dopé par la flambée des cou…

    Londres: Le géant pétrolier britannique Shell a publié jeudi un bénéfice net part du groupe en hausse de 26% au premier trimestre...

    jeudi 31 mars 2022

    Chine: forte hausse des bénéfices des groupes pétroliers

    Pékin: Les géants chinois du pétrole Sinopec, PetroChina et Cnooc ont dégagé en 2021 des bénéfices en forte hausse, galvanisés par la...

    dimanche 20 mars 2022

    Arabie: le bénéfice net annuel 2021 d'Aramco dépasse les niv…

    Ryad: Saudi Aramco a annoncé dimanche une hausse de 124% de son bénéfice net en 2021 par rapport à 2020, dépassant les...

    lundi 28 février 2022

    Le géant mexicain Pemex réduit ses pertes en 2021

    Mexico: Le géant pétrolier public mexicain Pemex, qui traîne une dette de 109 milliards de dollars, a réduit ses pertes de 56%...

    vendredi 18 février 2022

    Eni: bénéfice net de 6,12 milliards d'euros en 2021

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a publié vendredi un bénéfice net de 6,12 milliards d'euros (6,41 milliards de francs suisse)...

    jeudi 17 février 2022

    Repsol est revenu dans le vert en 2021 grâce aux prix élevés…

    Madrid: Le groupe pétrolier Repsol a enregistré l'an dernier ses meilleurs résultats en dix ans grâce à la hausse des cours du...

    vendredi 11 février 2022

    Rosneft affiche un bénéfice net record, multiplié par six en…

    Moscou: Le géant pétrolier russe Rosneft a annoncé vendredi un bénéfice net multiplié par plus de six en 2021 à 883 milliards...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 19 mai 2022 à 21:00

    Très volatil, le pétrole se reprend avec le repli du dollar

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont évolué en dents de scie jeudi pour terminer en nette hausse, dans le sillage...

    jeudi 19 mai 2022 à 18:48

    Le pétrole se reprend avec les tensions sur l'offre

    Londres: Les prix du pétrole remontaient jeudi, après un net recul la veille, les craintes quant à l'approvisionnement en or noir rattrapant...

    jeudi 19 mai 2022 à 18:22

    L'augmentation du pétrole russe vers l'est réduit les ventes…

    Téhéran: Les exportations de brut iranien vers la Chine ont fortement chuté depuis le début de la guerre en Ukraine, Pékin privilégiant...

    jeudi 19 mai 2022 à 17:35

    La Chine est en pourparlers avec la Russie pour acheter du p…

    Moscou: La Chine est en pourparlers avec la Russie pour acheter des fournitures supplémentaires de pétrole afin d'ajouter à ses stocks stratégiques...

    jeudi 19 mai 2022 à 11:45

    Le pétrole poursuit sa baisse, lesté par les craintes d'un r…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient jeudi, poursuivant leur recul de la veille, freinés par les craintes d'un ralentissement économique mondial qui...

    mercredi 18 mai 2022 à 21:21

    Net recul pour le pétrole, la santé de l'économie mondiale p…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont été aspirés mercredi par un vent d'anxiété sur les marchés financiers, nourri par des...

    mercredi 18 mai 2022 à 18:28

    Le pétrole dévisse, rattrapé par l'inflation

    New York: Les prix du pétrole flanchaient mercredi, rattrapés par les tensions inflationnistes dans le monde et les craintes d'une récession, qui...

    mercredi 18 mai 2022 à 17:33

    USA: baisse inattendue des stocks de pétrole, la demande est…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont fortement reculé la semaine dernière, selon les chiffres...

    mercredi 18 mai 2022 à 11:11

    Le pétrole grimpe avant les réserves de brut américaines

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi, poussés par les risques de rupture d'approvisionnement en hydrocarbures russes et de bons...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite