Menu
RSS
A+ A A-

Forage dans la Grande baie australienne: BP essuie un nouveau refus

prix du petrole sydneySydney: Le projet controversé du pétrolier britannique BP de forer dans la Grande baie australienne a essuyé mardi un nouveau refus du régulateur, les organisations environnementales demandant l'abandon du projet.
La major cherche à creuser quatre puits d'exploration à des profondeurs allant jusqu'à 2.500 mètres au large des côtes de l'Etat d'Australie méridionale pour savoir si des quantités exploitables de gaz ou de pétrole peuvent en être extraites.

Le géant britannique avait une première fois demandé en octobre l'autorisation de le faire à la Nosepma, l'autorité officielle australienne compétente. Mais elle avait essuyé un premier refus faute de respecter les critères environnementaux requis.

Sa demande amendée vient d'être rejetée, a annoncé la Nosepma dans un communiqué.

L'Autorité a cependant accordé à BP la possibilité de modifier et soumettre à nouveau son plan environnemental d'exploration dans la Grande baie australienne avant le 15 juillet, a-t-elle précisé.

BP a indiqué que cette décision n'était qu'une étape d'un long processus d'échanges avec le régulateur.

Nous continuons de travailler en vue d'un début des forages d'exploration à la fin 2016, a précisé le groupe dans un communiqué.

Les organisations de protection de l'environnement sont en revanche vent debout contre le projet de BP, rappelant que le géant britannique avait été responsable de la gigantesque marée noire dans le Golfe du Mexique en 2010.

Nous aurions attendu de BP qu'elle aille loin pour montrer au régulateur qu'il a tiré les leçons du désastre du Golfe du Mexique et soumette une demande qui aille bien au-delà des standards requis, a déclaré Peter Owen, directeur de l'ONG The Wilderness Society en Australie méridionale.

Au contraire, elle a de nouveau soumis une demande en dessous des standards.

Il est temps pour BP de faire machine arrière et de renoncer avec la mauvaise idée qu'est ce projet. Il est complètement inopportun de transformer la Grande baie australienne en champs de pétrole.

L'ONG Sea Shepherd a estimé de son côté que les baleines de la Grande baie pouvaient pousser un petit ouf de soulagement.

Il est temps que BP reçoive le message et laisse tranquile la Grande baie australienne pour le bien de nos enfants, a déclaré Jeff Hansen, directeur de l'ONG pour l'Australie.

(c) AFP

La Compagnie pétrolière britannique BP

Les majors du pétrole s'engagent à réduire leurs émissions de méthane

lundi 24 septembre 2018

Paris: De grandes compagnies pétrolières réunies dans une coalition internationale se sont engagées lundi à réduire leurs émissions de méthane, se fixant pour la première fois un objectif collectif.

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

lundi 12 novembre 2018 à 17:29

Les prix des carburants baissent fortement en France

Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont tous fortement baissé la semaine dernière, dans le sillage des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:27

Prix des carburants: réunion à Matignon avant une mobilisati…

Paris: Une partie du gouvernement s'est réunie lundi à Matignon pour finaliser les mesures d'"accompagnement" de la hausse des prix et des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:19

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite promet des baisses de …

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi alors que l'Arabie saoudite a affirmé qu'elle réduirait sa production dès décembre et a défendu...

lundi 12 novembre 2018 à 15:57

Nigeria: l'agence anti-corruption veut extrader une ex-minis…

Abuja: Le patron de l'agence anti-corruption du Nigeria a annoncé lundi son intention de faire extrader l'ex-ministre du Pétrole, estimant trop lente...

lundi 12 novembre 2018 à 12:32

Ryad réclame une baisse de production de pétrole d'un millio…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Arabie saoudite a estimé lundi indispensable de réduire la production mondiale de pétrole d'un million de barils...

lundi 12 novembre 2018 à 12:27

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens après leur plongeon de la semaine dernière, soutenus par les promesses...

lundi 12 novembre 2018 à 11:09

Prix des carburants: "inquiétude" du gouvernement …

Paris: Le gouvernement "craint" pour "la sécurité des personnes" lors des mobilisations du 17 novembre contre la hausse du prix des carburants...

lundi 12 novembre 2018 à 10:37

La production mondiale de pétrole doit être réduite d'un mil…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a déclaré lundi qu'une analyse technique montrait la nécessité de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite