Menu
A+ A A-

Forage dans la Grande baie australienne: BP essuie un nouveau refus

prix du petrole sydneySydney: Le projet controversé du pétrolier britannique BP de forer dans la Grande baie australienne a essuyé mardi un nouveau refus du régulateur, les organisations environnementales demandant l'abandon du projet.
La major cherche à creuser quatre puits d'exploration à des profondeurs allant jusqu'à 2.500 mètres au large des côtes de l'Etat d'Australie méridionale pour savoir si des quantités exploitables de gaz ou de pétrole peuvent en être extraites.

Le géant britannique avait une première fois demandé en octobre l'autorisation de le faire à la Nosepma, l'autorité officielle australienne compétente. Mais elle avait essuyé un premier refus faute de respecter les critères environnementaux requis.

Sa demande amendée vient d'être rejetée, a annoncé la Nosepma dans un communiqué.

L'Autorité a cependant accordé à BP la possibilité de modifier et soumettre à nouveau son plan environnemental d'exploration dans la Grande baie australienne avant le 15 juillet, a-t-elle précisé.

BP a indiqué que cette décision n'était qu'une étape d'un long processus d'échanges avec le régulateur.

Nous continuons de travailler en vue d'un début des forages d'exploration à la fin 2016, a précisé le groupe dans un communiqué.

Les organisations de protection de l'environnement sont en revanche vent debout contre le projet de BP, rappelant que le géant britannique avait été responsable de la gigantesque marée noire dans le Golfe du Mexique en 2010.

Nous aurions attendu de BP qu'elle aille loin pour montrer au régulateur qu'il a tiré les leçons du désastre du Golfe du Mexique et soumette une demande qui aille bien au-delà des standards requis, a déclaré Peter Owen, directeur de l'ONG The Wilderness Society en Australie méridionale.

Au contraire, elle a de nouveau soumis une demande en dessous des standards.

Il est temps pour BP de faire machine arrière et de renoncer avec la mauvaise idée qu'est ce projet. Il est complètement inopportun de transformer la Grande baie australienne en champs de pétrole.

L'ONG Sea Shepherd a estimé de son côté que les baleines de la Grande baie pouvaient pousser un petit ouf de soulagement.

Il est temps que BP reçoive le message et laisse tranquile la Grande baie australienne pour le bien de nos enfants, a déclaré Jeff Hansen, directeur de l'ONG pour l'Australie.

(c) AFP

Commenter Forage dans la Grande baie australienne: BP essuie un nouveau refus


    La Compagnie pétrolière britannique BP

    BP multiplie presque par 3 son bénéfice en 2018

    mardi 05 février 2019

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP a annoncé mardi un bénéfice multiplié quasiment par trois en 2018, dopé comme l'ensemble du secteur par des cours du brut en nette progression l'an passé.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite