Menu
A+ A A-

Pétrole: pressés d'agir en Occident, les pays du Golfe résistent

Petrole EAU DubaïDubaï: Les riches monarchies pétrolières du Golfe résistent aux pressions de l'Occident pour augmenter leur production de brut face à l'envolée des cours mondiaux provoquée par l'invasion russe en Ukraine, privilégiant leurs propres intérêts stratégiques et économiques.
Le prix du baril de pétrole de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. américain a dépassé jeudi les 115 dollars, un record depuis 2008, au moment où la guerre en Ukraine et les sanctions contre Moscou alimentent les craintes quant à l'approvisionnement mondial en or noir.

La Russie est le deuxième plus grand exportateur de pétrole brut au monde, derrière l'Arabie saoudite, qui est proche des pays occidentaux mais aussi de Moscou.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (OPEP+), menée par les Saoudiens et les Russes, n'a pas répondu mercredi à l'appel à produire davantage et plus rapidement, malgré les pressions exercées notamment sur l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

"Les pays du Golfe testent leur capacité à avoir une autonomie stratégique, à défendre leurs propres intérêts nationaux", explique à l'AFP Hasan Alhasan, spécialiste du Moyen-Orient au centre de réflexion International Institute for Strategic Studies.

Après avoir souffert des baisses des prix de l'or noir depuis 2014, les pays producteurs du Golfe semblent d'autant moins enclins à agir dans l'immédiat qu'ils bénéficient de la flambée des prix à court terme.

Si le baril se maintient au-dessus de 100 dollars, aucun des budget des six pays du Conseil de coopération du Golfe ne sera déficitaire en 2022, écrit la chercheuse Karen Young sur le site du centre de réflexion Arab Gulf States Institute, basé à Washington.


"Garder la Russie"


Mais pour Amena Baker, du bureau d'analyse Energy intelligence, "il n'y a pas de pénurie de brut sur le marché, selon l'OPEP". "L'impact des sanctions occidentales sur les exportations d'hydrocarbures russes est encore inconnu", dit-elle à l'AFP.

Selon l'analyste, les deux seuls pays de l'alliance ayant la capacité d'ouvrir les vannes sont l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, mais ils sont loin de pouvoir combler les exportations russes.
"La capacité additionnelle de l'OPEP+ serait de 2,5 millions de barils par jour, alors que les exportations russes sont plus proches de 4,8 millions de barils" relève Amena Baker.

Les pays producteurs sont toutefois conscients que des prix élevés risquent de déprimer l'économie mondiale et d'accélérer la transition énergétique, dans un contexte de fragile reprise post-pandémie de Covid-19.

Pour l'Arabie saoudite, "le plus important est de pouvoir stabiliser les prix", estime Hasan Alhasan, Ryad comptant sur la coopération de la Russie.
"La dernière fois que l'Arabie et la Russie se sont opposés sur les quotas de production, cela s'est traduit par une guerre des prix et un effondrement des cours" rappelle Hasan Alhassan.
"Garder la Russie au sein de l'OPEP+ est essentiel pour les pays membres. C'est le seul moyen de conserver un outil de gestion du marché dans les années à venir" abonde Amena Baker.


"Pas notre guerre"


L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé mardi que ses pays membres allaient libérer 60 millions de barils de pétrole tirés de leurs réserves d'urgence pour stabiliser le marché. La moitié, 30 millions, seront débloqués par les États-Unis.

Selon Hasan Alhasan, les pressions exercées par les États-Unis sur leurs proches partenaires du Golfe ont été "limitées" et il faut attendre pour voir si elles "vont s'accentuer dans les jours à venir".
"Les pays du Golfe leur ont répondu: +cette guerre n'est pas la nôtre, un message très proche de celui que leur envoient les Américains depuis plusieurs années à propos du Yémen" selon le chercheur.
Proches partenaires diplomatiques et militaires des États-Unis, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis interviennent au Yémen depuis 2015 pour appuyer les forces du gouvernement contre les rebelles Houthis, soutenus eux par l'Iran.

Ryad et Abou Dhabi attendent des positions plus fermes de Washington contre les rebelles, les Américains étant réticents, avec les parties au conflit toutes accusées par les experts de "crimes de guerre".

Les relations entre les États-Unis et les Emirats arabes unis sont "mises à l'épreuve", a déclaré jeudi l'ambassadeur des Emirats arabes unis aux États-Unis, Youssef Al Otaïba, lors d'une conférence à Abou Dhabi.

Mais il s'est dit "convaincu que nous nous en sortirons et que nous arriverons à une meilleure situation".


(c) Afp

Commenter Pétrole: pressés d'agir en Occident, les pays du Golfe résistent



    Communauté prix du baril


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    dimanche 02 juin 2024

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les…

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de...

    dimanche 02 juin 2024

    Huit pays de l'Opep+ étendent leurs réductions de production…

    Vienne: Huit membres de l'alliance Opep+ vont prolonger leur réductions volontaires de production de pétrole pour quelques mois, avant de les supprimer...

    samedi 11 mai 2024

    Pétrole: l'Irak espère dépasser les 160 milliards de barils …

    Bagdad: L'Irak espère augmenter ses réserves pétrolières à plus de 160 milliards de barils, a déclaré samedi le ministre du Pétrole, Hayan...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    jeudi 02 mai 2024

    🛢️ Quelles sont les réductions de la production de pétrole d…

    Londres: Les producteurs de pétrole de l'OPEP+ procèdent à des réductions volontaires de la production pour un total d'environ 2,2 millions de...

    mardi 02 avril 2024

    🇷🇺 Raffineries russes ciblées par les drones ukrainiens

    Moscou: Des drones ukrainiens ont attaqué mardi Taneco, la troisième plus grande raffinerie de pétrole de Russie, à environ 1 300 km...

    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    vendredi 07 juin 2024

    Le groupe pétrolier Aramco va lever 11 milliards de dollars

    Ryad: Le géant pétrolier de l'Arabie saoudite, Aramco, a annoncé vendredi le prix de sa deuxième offre publique, lui permettant de lever...

    dimanche 02 juin 2024

    Aramco met en vente des actions pour 10 à 12 milliards de do…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a mis en vente dimanche des actions qui pourraient rapporter de 10 à 12 milliards de...

    jeudi 30 mai 2024

    L'Arabie saoudite va vendre des actions Aramco pour plus de …

    Ryad: L'Arabie saoudite compte mettre sur le marché quelque 1,5 milliard d'actions du géant pétrolier Aramco, représentant 0,64% du capital, avec plus...

    Le pétrole aux Emirats arabes unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Emirats arabes unis

    lundi 31 juillet 2023

    Le géant pétrolier des Emirats promet d'"accélérer…

    Dubaï (Emirats arabes unis): Le géant pétrolier des Emirats arabes unis, Adnoc, a annoncé lundi avoir revu à la hausse ses ambitions...

    dimanche 02 avril 2023

    Alger, Bagdad et les géants pétroliers du Golfe coupent la p…

    Ryad: L'Irak, l'Algérie, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Oman et le Koweït ont annoncé dimanche une réduction dès mai de leur...

    dimanche 02 avril 2023

    Plusieurs pays annoncent réduire leur production de pétrole…

    Ryad: L'Irak, l'Algérie, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Koweït, ont annoncé dimanche une réduction de leur production de pétrole...

    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    mercredi 10 avril 2024

    Totalenergies: plainte pour complicité de crimes de guerre e…

    Paris: Un front judiciaire refermé, au moins temporairement, pour Totalenergies: la justice française a déclaré irrecevable, pour des raisons de procédure, une...

    mardi 02 avril 2024

    🇷🇺 Raffineries russes ciblées par les drones ukrainiens

    Moscou: Des drones ukrainiens ont attaqué mardi Taneco, la troisième plus grande raffinerie de pétrole de Russie, à environ 1 300 km...

    dimanche 03 mars 2024

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite