Menu
A+ A A-

L'Opep+ ouvre les vannes malgré Omicron, Washington applaudit

cours du petroleNew York: Les producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont décidé jeudi d'augmenter leur production en janvier malgré les craintes liées au variant Omicron, une décision saluée par la Maison Blanche.
Le groupe OPEP+ va "ajuster à la hausse la production globale mensuelle de 400.000 barils par jour", comme c'est le cas chaque mois depuis mai 2021, a annoncé le cartel dans un communiqué publié à l'issue d'un sommet tenu par visioconférence.

Washington, qui avait appelé à plusieurs reprises le cartel à desserrer le robinet d'or noir afin de calmer la flambée des prix, s'est "félicité" de cette décision. Le baril de référence outre Atlantique, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., avait atteint fin octobre un record en sept ans.

La porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki a noté au passage "la coordination étroite de ces dernières semaines" avec "l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et d'autres producteurs de l'OPEP+".

"Avec la libération coordonnée" d'une partie des réserves stratégiques de pétrole, "nous pensons que cela devrait contribuer à faciliter la reprise économique mondiale", a-t-elle estimé.

Les États-Unis, rejoints par la Chine, l'Inde ou le Japon, avaient annoncé la semaine dernière qu'ils allaient puiser dans leurs propres stocks pour freiner la surchauffe.

"Incertitudes"

Pour Edward Gardner, de Capital Economics, "c'est une des raisons qui a orienté la décision de l'OPEP+", qui voit d'un mauvais oeil ce type d'initiatives peu orthodoxes.

La seule réserve des États-Unis, la plus importante au monde, est dissuasive puisque le pays dispose de 609 millions de barils qui dorment en Louisiane et au Texas.

Les responsables de l'alliance, qui n'ont pas tenu de conférence de presse, se sont abstenus de commenter ce sujet.

Moscou a préféré justifier le choix de la continuité "par le fait que le marché était équilibré et que la demande était en train de se rétablir", selon les propos du vice-Premier russe Alexandre Novak, cité par les agences de presse russes, même s'il a concédé qu'il y avait "beaucoup d'incertitudes" liée à l'influence du variant Omicron.

"Dans une situation très indécise, la meilleure option est de s'en tenir au plan", salue de son côté Ann-Louise Hittle, analyste de Wood Mackenzie, "et c'est exactement ce que l'OPEP+ a fait aujourd'hui".

Le club de producteurs se réserve par ailleurs le droit de revoir sa décision "en fonction des développements de la pandémie" d'ici à la prochaine réunion, prévue le 4 janvier.

Il laisse chaque jour près de 4 millions de barils sous terre en comparaison avec leurs niveaux dits de référence. Au rythme de hausse actuel, ils retrouveront leur pleine capacité à l'automne 2022.


Les marchés perdent le nord

Les marchés, eux, ont été pris de court.

"Il faut admettre que le choix de l'OPEP+ est quelque peu surprenant compte tenu de l'effondrement des prix" depuis l'apparition d'Omicron, de l'ordre de 15% depuis jeudi dernier, reprend M. Gardner.

Les cours du brut ont emprunté les montagnes russes jeudi: en hausse en amont de la réunion de l'OPEP+, ils ont fortement chuté à son issue avant de revenir dans le vert.

Les analystes s'attendaient largement à un gel de la production par le club emmené par l'Arabie saoudite et la Russie et ont mis du temps à digérer la nouvelle.

Le nouveau variant du Covid-19 plane en effet comme une menace sur la demande de brut et avait incité les investisseurs à tabler sur une stratégie plus prudente de la part de l'OPEP+.

Dans la pratique toutefois, "les pays producteurs peinent à faire repartir leurs volumes d'extraction", fait remarquer à l'AFP Benjamin Louvet, analyste chez OFI AM, minimisant ainsi l'annonce du cartel.

"On pourrait donc au final constater dans les semaines à venir que même si le seuil de production a été relevé, il n'est en réalité pas atteint par les pays producteurs", conclut-il.

(c) AFP

Commenter L'Opep+ ouvre les vannes malgré Omicron, Washington applaudit



    Communauté prix du baril


    L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP)

    -Voir toute l'actualité de l'OPEP

    dimanche 02 juin 2024

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les…

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de...

    dimanche 02 juin 2024

    Huit pays de l'Opep+ étendent leurs réductions de production…

    Vienne: Huit membres de l'alliance Opep+ vont prolonger leur réductions volontaires de production de pétrole pour quelques mois, avant de les supprimer...

    dimanche 02 juin 2024

    📅 Pétrole: à Ryad, l'Opep+ soucieuse de préserver son unité

    Vienne: Entre des ministres à Ryad et d'autres qui participeront à la réunion par vidéoconférence, l'Opep+ joue dimanche une partition inédite, avec...

    vendredi 24 mai 2024

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ Statu quo pour les prévisions de progression de la demand…

    Paris: La demande mondiale d'or noir ne devrait pas faiblir en dépit des incertitudes géopolitiques, indique mardi l'Opep dans son rapport mensuel...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions optimistes de la demande …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réaffirmé aujourd'hui sa projection d'une croissance solide de la demande mondiale de pétrole...

    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mercredi 12 juin 2024

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    jeudi 30 mai 2024

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétro…

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des...

    mercredi 29 mai 2024

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite