Menu
A+ A A-

Pétrole: suspension de toutes les exportations depuis l'est libyen

prix du petrole TripoliTripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC), basée à Tripoli, a annoncé lundi la suspension des exportations dans les deux ports restants de l'est du pays, ce qui doit aboutir à une perte de production de 850.000 barils/jour au total.
Cette décision intervient sur fond d'un bras de fer entre autorités politiques rivales, autour du contrôle des terminaux pétroliers et de la gestion des revenus des hydrocarbures.

Selon la NOC, les pertes de production s'élèvent désormais à 850.000 b/j, sur un total d'un peu plus d'un million de b/j, soit un manque à gagner quotidien estimé à 67,4 millions de dollars.

Après les terminaux d'al-Sedra et Ras Lanouf, pour lesquels les exportations sont gelées depuis le 14 juin, la NOC a annoncé dans un communiqué qu'elle arrêtait à partir de lundi ses opérations pour ceux de Zoueitina et d'al-Hariga.

La compagnie loyale au gouvernement d'union nationale (GNA) basé dans la capitale a déclaré ainsi "l'état de force majeure" sur Zoueitina et al-Hariga à partir de lundi à 11H00 (09H00 GMT).

Invoqué dans des circonstances exceptionnelles, l'état de "force majeure" permet une exonération de la responsabilité de la NOC en cas de non-respect des contrats de livraison de pétrole.

Selon la NOC, les autorités parallèles basées dans l'est du pays ont empêché deux chargements de brut depuis les ports de Zoueitina et al-Hariga durant le week-end.

Après que ses forces ont chassé des groupes rivaux des terminaux de Ras Lanouf et al-Sedra, dans le Croissant pétrolier, l'homme fort de l'est libyen Khalifa Haftar a annoncé qu'il livrait la gestion des installations pétrolières sous son contrôle aux autorités parallèles.

Cette décision a ulcéré le GNA, alors que des résolutions de l'ONU stipulent que le pétrole doit rester sous le contrôle exclusif de la NOC légitimement reconnue, et sous la seule supervision du GNA.

Les pays occidentaux, l'ONU et l'Union européenne ont eux aussi confirmé "les droits exclusifs" de la NOC de Tripoli à exporter le pétrole.

"Malgré les mises en gardes de la NOC sur les graves conséquences de la poursuite du blocage, le Commandement général (des forces de Haftar) n'est pas revenu sur sa décision d'interdire les navires pétroliers d'entrer dans les ports pour charger leurs cargaisons", a déploré le patron de la NOC, Mustafa Sanallah.

"Les réservoirs de stockage sont pleins, et de ce fait la production va s'arrêter", a-t-il ajouté.


(c) AFP

Commenter Pétrole: suspension de toutes les exportations depuis l'est libyen


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    dimanche 21 juillet 2019

    Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier (…

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé l'arrêt des exportations depuis le terminal pétrolier de Zawiya (ouest), après la...

    mardi 18 décembre 2018

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    lundi 10 décembre 2018

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 22 octobre 2019 à 22:21

    Le pétrole porté par l'espoir d'une nouvelle réduction de la…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse mardi, soutenus par des informations suggérant que l'Organisation des pays exportateurs...

    mardi 22 octobre 2019 à 11:28

    Le pétrole progresse légèrement; la Chine va saisir l'OMC

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, tandis que la Chine ouvre un nouveau front auprès de...

    lundi 21 octobre 2019 à 21:51

    Le pétrole fragilisé par les incertitudes sur la demande

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse lundi, dans un marché frileux face aux incertitudes liées aux négociations...

    lundi 21 octobre 2019 à 15:42

    Shell se retire de deux projets non rentables au Kazakhstan

    Nur-Sultan: Le groupe pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell va se retirer du champ d'hydrocarbures Khazar situé dans les eaux kazakhes de la...

    lundi 21 octobre 2019 à 12:48

    Le pétrole en baisse, ambiance morose sur le front de la gue…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens, toujours pénalisés par le flou entourant l'avancée des négociations...

    lundi 21 octobre 2019 à 12:41

    Les prix des carburants toujours en légère baisse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur ensemble la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés ce...

    dimanche 20 octobre 2019 à 14:54

    L'introduction en Bourse dépend des 'conditions du marché' (…

    Dubaï: L'introduction en Bourse dépendra des "conditions du marché", a affirmé dimanche le géant pétrolier saoudien après l'annonce d'un nouveau report de...

    vendredi 18 octobre 2019 à 21:52

    Le pétrole lesté par le ralentissement de la croissance chin…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi, rattrapés en fin de semaine par les inquiétudes sur la...

    vendredi 18 octobre 2019 à 12:11

    Le pétrole stable dans un marché calme

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché calme au lendemain de données sur les...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 9 octobre 2019 Le groupe pétrolier saoudien Aramco est en bonne voie de renouer d'ici la fin novembre avec sa capacité de production maximale de 12 millions de barils par jour, a déclaré mercredi son directeur général, Amin Nasser.

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite