Menu
A+ A A-

Litasco toujours le plus grand acheteur de brut russe exporté (Forbes)

prix du petroleLitasco, filiale suisse de négoce du géant pétrolier moscovite Lukoil, est pour la troisième année consécutive le premier acheteur de pétrole exporté par la Russie.
Selon un classement publié mercredi par Forbes dans son édition russe, l'entreprise a acheté au cours de 2017 35,9 millions de tonnes de brut pour 13 milliards de dollars, sur les 252,8 millions de tonnes exportées sur l'ensemble de l'année par la Russie.

Comme on pouvait s'y attendre, la majeure partie de ces acquisitions a été réalisée auprès de la maison-mère Lukoil. Toutefois, comme le géant russe a mis en vente son unité commerciale, et si Litasco finit entre les mains d'un négociant global - une option plausible selon Forbes - le classement a de bonnes chances de se retrouver bouleversé au terme de l'année en cours.

Avec 28,9 millions de tonnes pour un montant de 11 milliards de dollar, la deuxième place revient au chinois Chinaoil, au bénéfice de contrats d'approvisionnement à long terme auprès de l'autre géant pétrolier russe Rosneft, dont la filiale de trading a raflé la médaille de bronze au singapourien Trafigura, qui a glissé hors du top 10 de ce classement.

Forbes signale également l'entrée au classement, à la neuvième position, de QHG Trading, une coentreprise détenue à parts égales par le géant zougois des matières premières Glencore et l'investisseur qatari QIA.

Créé début janvier 2017, le consortium a acheté 7,7 millions de tonnes de pétrole russe pour 2,6 milliards de dollars. Il a conclu un contrat d'approvisionnement de cinq ans avec Rosneft, qui s'est engagé à lui fournir entre 4,5 et 11,0 millions de tonnes par année, soit 19,5% de sa production.


Si les volumes de pétrole russe exportés ont très légèrement baissé (-2 millions de tonnes, sur 546,8 millions extraits), la valeur cumulée des transactions réalisées par les 20 principaux acheteurs - qui représentent 85% des volumes vendus - a grimpé à 78,3 milliards de dollars en 2017, contre 61,5 milliards en 2016.

(c) AFP

Commenter Litasco toujours le plus grand acheteur de brut russe exporté (Forbes)


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 11 décembre 2019 à 11:55

    Aramco, la plus grosse introduction en Bourse, longtemps att…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a réalisé mercredi à Ryad la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire après quatre ans...

    mercredi 11 décembre 2019 à 11:54

    Le pétrole sous pression, inquiétudes sur le commerce

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, pénalisés par les inquiétudes du marché concernant les tensions sino-américaines...

    mercredi 11 décembre 2019 à 09:52

    Aramco s'envole de 10% pour ses débuts historiques en Bourse

    Ryad: L'action du géant pétrolier saoudien Aramco s'est envolée de 10% pour ses débuts en Bourse mercredi sur la place financière de...

    mercredi 11 décembre 2019 à 09:01

    L'action Saudi Aramco bondit pour ses débuts, après la plus …

    Dubai: L'action Saudi Aramco a bondi mercredi de 10% pour ses débuts à la Bourse de Ryad, la plus importante introduction en...

    mercredi 11 décembre 2019 à 06:56

    Chevron dévalue ses gisements face à l'abondance de pétrole

    New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé mardi une dépréciation de la valeur de ses actifs, notamment dans le gaz...

    mercredi 11 décembre 2019 à 01:15

    Chevron annonce des dépréciations d'actifs de 10 à 11 millia…

    New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé mardi des dépréciations de ses actifs, notamment dans le gaz de schiste, de...

    mardi 10 décembre 2019 à 19:14

    ExxonMobil exonérée après accusations de tromperie sur le ch…

    New York: Un juge new-yorkais a débouté mardi l'Etat de New York, qui accusait le géant pétrolier américain ExxonMobil d'avoir trompé les...

    mardi 10 décembre 2019 à 12:05

    Le pétrole se stabilise, le marché surveille les discussions…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché digérant l'accord de l'Opep+ mais restant prudent...

    lundi 09 décembre 2019 à 12:41

    Les prix des carburants toujours à la hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore évolué à la hausse sur la semaine dernière, selon des chiffres...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite