Menu
A+ A A-

Litasco toujours le plus grand acheteur de brut russe exporté (Forbes)

prix du petroleLitasco, filiale suisse de négoce du géant pétrolier moscovite Lukoil, est pour la troisième année consécutive le premier acheteur de pétrole exporté par la Russie.
Selon un classement publié mercredi par Forbes dans son édition russe, l'entreprise a acheté au cours de 2017 35,9 millions de tonnes de brut pour 13 milliards de dollars, sur les 252,8 millions de tonnes exportées sur l'ensemble de l'année par la Russie.

Comme on pouvait s'y attendre, la majeure partie de ces acquisitions a été réalisée auprès de la maison-mère Lukoil. Toutefois, comme le géant russe a mis en vente son unité commerciale, et si Litasco finit entre les mains d'un négociant global - une option plausible selon Forbes - le classement a de bonnes chances de se retrouver bouleversé au terme de l'année en cours.

Avec 28,9 millions de tonnes pour un montant de 11 milliards de dollar, la deuxième place revient au chinois Chinaoil, au bénéfice de contrats d'approvisionnement à long terme auprès de l'autre géant pétrolier russe Rosneft, dont la filiale de trading a raflé la médaille de bronze au singapourien Trafigura, qui a glissé hors du top 10 de ce classement.

Forbes signale également l'entrée au classement, à la neuvième position, de QHG Trading, une coentreprise détenue à parts égales par le géant zougois des matières premières Glencore et l'investisseur qatari QIA.

Créé début janvier 2017, le consortium a acheté 7,7 millions de tonnes de pétrole russe pour 2,6 milliards de dollars. Il a conclu un contrat d'approvisionnement de cinq ans avec Rosneft, qui s'est engagé à lui fournir entre 4,5 et 11,0 millions de tonnes par année, soit 19,5% de sa production.


Si les volumes de pétrole russe exportés ont très légèrement baissé (-2 millions de tonnes, sur 546,8 millions extraits), la valeur cumulée des transactions réalisées par les 20 principaux acheteurs - qui représentent 85% des volumes vendus - a grimpé à 78,3 milliards de dollars en 2017, contre 61,5 milliards en 2016.

(c) AFP

Commenter Litasco toujours le plus grand acheteur de brut russe exporté (Forbes)


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 28 février 2020 à 21:28

    Le pétrole new-yorkais encaisse sa plus lourde perte depuis …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, touchés de plein fouet par une certaine panique face à la propagation du coronavirus, ont...

    vendredi 28 février 2020 à 18:07

    Le pétrole poursuit sa chute en fin de semaine

    Londres: Les cours du pétrole continuaient vendredi leur chute après l'ouverture des marchés boursiers américains, sous la pression de la propagation de...

    vendredi 28 février 2020 à 12:02

    Les cours du pétrole continuent de s'effondrer face au Coron…

    Londres: Les cours du pétrole continuaient de chuter vendredi devant la propagation de l'épidémie virale hors de Chine et ses conséquences potentielles...

    vendredi 28 février 2020 à 08:56

    Eni a sauvé les meubles en 2019, malgré un 4e trimestre diff…

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni, pénalisé par la baisse des prix du pétrole brut et du gaz, a vu son...

    vendredi 28 février 2020 à 08:01

    Eni prévoit d'accélérer la cadence jusqu'en 2025, avant de p…

    Milan: Le groupe pétrolier et gazier italien Eni a indiqué vendredi prévoir une hausse annuelle moyenne de sa production de 3,5% jusqu'en...

    jeudi 27 février 2020 à 21:36

    La compagnie pétrolière Pemex annonce une perte de 18,3 mill…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine Pemex, plus grande entreprise publique du pays, a annoncé jeudi une perte de 18,3 milliards de dollars...

    jeudi 27 février 2020 à 21:19

    Le pétrole, lesté par le coronavirus, poursuit sa chute libr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur plongeon jeudi face à la propagation de l'épidémie de nouveau coronavirus, tombant...

    jeudi 27 février 2020 à 13:09

    Les cours du pétrole toujours pénalisés par le coronavirus

    Londres: Les prix du pétrole amorçaient jeudi leur cinquième séance de baisse consécutive, sous l'effet de la propagation de l'épidémie de coronavirus...

    mercredi 26 février 2020 à 21:42

    Face au coronavirus, le pétrole au plus bas depuis un an à N…

    Cours de clôture: Le pétrole a poursuivi sa chute mercredi matin, le baril américain de WTI tombant à un niveau plus vu...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 28 février 2020 Les prix du pétrole ont chuté pour une sixième journée consécutive et étaient en voie de connaître leur plus forte baisse hebdomadaire depuis plus de quatre ans alors que l’épidémie de coronavirus continue de faire des ravages sur les marchés mondiaux des actions et du pétrole.

    À 16h50, le cours du brut WTI plongeait de 5,92 % à 44.30 $ et le pétrole Brent baissait de 4,58 % à 49.36 $, après être brièvement tombé sous les 50 dollars plus tôt dans la journée.

    En janvier 2020, le prix du pétrole décroît

    Le mercredi 26 février 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2020, le prix du pétrole  en euros se replie de −5,1 % après +5,6 %, et de −5,3 % en dollars.Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+0,7 % après +2,5 %) sous l’effet des prix des matières premières industrielles qui décélèrent (+1,5 % après +3,0 %) et de ceux des matières premières alimentaires qui se replient (−0,3 % après +2,1 %). Le prix du pétrole diminue En janvier 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros baisse (−5,1 % après +5,6 %) à 57,3 €...

    Lire la suite

    Les prix du pétrole pourraient-ils chuter en dessous de 50 $ suite au Coronavirus ?

    Le jeudi 30 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: Une prévision plutôt logique en ce début d'année était que les prix du pétrole américains ne tomberaient probablement pas en dessous de 50 $ le baril. Mais depuis des paramètres ont changé.

    Lire la suite

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite