Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: une ONG enquête sur les pratiques opaques d'un négociant suisse au Congo-Brazzaville

prix du petrole genèveGenève: Une ONG suisse a enquêté sur les pratiques d'une société de négoce pétrolière soupçonnée par la justice helvète d'avoir corrompu des officiels proches du président du Congo pour acheter du pétrole dans ce pays d'Afrique centrale.
L'ONG Public Eye a publié mardi sur son site les résultats de son enquête sur la société Gunvor, présentée comme le "quatrième négociant indépendant de pétrole du monde" et dont les bureaux à Genève ont été perquisitionnés en 2012 par la justice suisse.

Le parquet suisse a ouvert "une procédure pénale contre X pour +soupçons de blanchiment d'argent+", a précisé l'ONG.

"Le ministère public de la Confédération s'intéresse à des versements suspects liés à des contrats pétroliers conclus par Gunvor avec l'opaque Société nationale des pétroles congolais (SNPC), qui commercialise l'or noir pour le compte de l'Etat. Elle soupçonne qu'une partie de ces commissions versées à deux intermédiaires aient servi in fine à rémunérer des officiels congolais", a écrit Public Eye.

"Au total, les versements suspects de Gunvor s'élèvent à plus de 30 millions de dollars", a précisé l'ONG.

L'un des dirigeants de la SNPC est le fils du président congolais Denis Sassou Nguesso, Denis Christel, surnommé "Kiki".

L'ONG fait état d'une vidéo tournée en caméra cachée début 2014 dans un restaurant à Paris.Autour d'une table se trouvent un représentant de Gunvor et un intermédiaire qui déjeunent avec un homme prétendant défendre les intérêts de "Kiki".

"L'argent n'est pas arrivé à bon port. Denis Christel ne touchait presque rien", affirme dans cette vidéo l'homme prétendant défendre les intérêts du fils du président congolais.

Public Eye ne reproduit pas cette vidéo mais la résume sous la forme d'un web-documentaire.

Le procureur a par la suite poursuivi ce représentant de Gunvor pour "corruption d'agent public étranger" et "le contrat pétrolier signé au Congo en 2014 est annulé", d'après l'ONG qui ne précise pas qui avait placé la caméra cachée.

"Le gouvernement congolais n'a pas l'habitude de réagir aux déclarations et autres rapports à charge contre le Congo venant des pseudo-ONG de transparence. Le gouvernement réagit plutôt aux actes juridictionnels", a indiqué à Brazzaville son porte-parole, Thierry Moungalla, joint par un correspondant de l'AFP.

Une autre ONG, Publiez ce que vous payez-Congo, a mis en garde mercredi le Fonds monétaire international (FMI) dont une mission se trouve ces jours-ci à Brazzaville pour négocier un éventuel partenariat avec le Congo, victime depuis 2014 de la chute des prix du pétrole.

"Le FMI doit être beaucoup plus vigilant dans ses discussions avec le gouvernement du Congo et poser la fin de l'impunité comme la priorité absolue du partenariat", a souligné cette ONG.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 19 septembre 2018 à 02:30

Le pétrole soutenu par des signaux saoudiens pour un baril à…

New York: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, dynamisés par l'apparente volonté de l'Arabie saoudite de laisser le...

mardi 18 septembre 2018 à 14:28

L'Iran reste "un membre très important" de l'Opep …

Foujeirah (emirats arabes unis): L'Iran reste "un membre très important" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a déclaré mardi le...

mardi 18 septembre 2018 à 12:14

Le pétrole bondit, les saoudiens seraient "à l'aise…

Londres: Les prix du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite serait "à l'aise" avec un baril à...

mardi 18 septembre 2018 à 09:50

Norvège: production de pétrole quasi stable en août

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, est restée quasiment stable en août, en ligne avec...

mardi 18 septembre 2018 à 05:51

Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les marchés s'inquiétant de l'escalade de la guerre commerciale entre les...

lundi 17 septembre 2018 à 21:33

Le pétrole lesté par un regain de tensions entre Washington …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse lundi, rattrapés en cours de séance par la crainte de...

lundi 17 septembre 2018 à 18:50

Les prix des carburants encore en ordre dispersé

Paris: Les prix des carburants routiers ont une nouvelle fois évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole augmentant tandis que...

lundi 17 septembre 2018 à 16:09

Le pétrole rebondit, les craintes sur l'offre mondiale s'att…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant devant la hausse de la production des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite