Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: une ONG enquête sur les pratiques opaques d'un négociant suisse au Congo-Brazzaville

prix du petrole genèveGenève: Une ONG suisse a enquêté sur les pratiques d'une société de négoce pétrolière soupçonnée par la justice helvète d'avoir corrompu des officiels proches du président du Congo pour acheter du pétrole dans ce pays d'Afrique centrale.
L'ONG Public Eye a publié mardi sur son site les résultats de son enquête sur la société Gunvor, présentée comme le "quatrième négociant indépendant de pétrole du monde" et dont les bureaux à Genève ont été perquisitionnés en 2012 par la justice suisse.

Le parquet suisse a ouvert "une procédure pénale contre X pour +soupçons de blanchiment d'argent+", a précisé l'ONG.

"Le ministère public de la Confédération s'intéresse à des versements suspects liés à des contrats pétroliers conclus par Gunvor avec l'opaque Société nationale des pétroles congolais (SNPC), qui commercialise l'or noir pour le compte de l'Etat. Elle soupçonne qu'une partie de ces commissions versées à deux intermédiaires aient servi in fine à rémunérer des officiels congolais", a écrit Public Eye.

"Au total, les versements suspects de Gunvor s'élèvent à plus de 30 millions de dollars", a précisé l'ONG.

L'un des dirigeants de la SNPC est le fils du président congolais Denis Sassou Nguesso, Denis Christel, surnommé "Kiki".

L'ONG fait état d'une vidéo tournée en caméra cachée début 2014 dans un restaurant à Paris.Autour d'une table se trouvent un représentant de Gunvor et un intermédiaire qui déjeunent avec un homme prétendant défendre les intérêts de "Kiki".

"L'argent n'est pas arrivé à bon port. Denis Christel ne touchait presque rien", affirme dans cette vidéo l'homme prétendant défendre les intérêts du fils du président congolais.

Public Eye ne reproduit pas cette vidéo mais la résume sous la forme d'un web-documentaire.

Le procureur a par la suite poursuivi ce représentant de Gunvor pour "corruption d'agent public étranger" et "le contrat pétrolier signé au Congo en 2014 est annulé", d'après l'ONG qui ne précise pas qui avait placé la caméra cachée.

"Le gouvernement congolais n'a pas l'habitude de réagir aux déclarations et autres rapports à charge contre le Congo venant des pseudo-ONG de transparence. Le gouvernement réagit plutôt aux actes juridictionnels", a indiqué à Brazzaville son porte-parole, Thierry Moungalla, joint par un correspondant de l'AFP.

Une autre ONG, Publiez ce que vous payez-Congo, a mis en garde mercredi le Fonds monétaire international (FMI) dont une mission se trouve ces jours-ci à Brazzaville pour négocier un éventuel partenariat avec le Congo, victime depuis 2014 de la chute des prix du pétrole.

"Le FMI doit être beaucoup plus vigilant dans ses discussions avec le gouvernement du Congo et poser la fin de l'impunité comme la priorité absolue du partenariat", a souligné cette ONG.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite