Menu
A+ A A-

Le pétrole aidé à New York par un regain d'optimisme sur la demande de brut

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York ont terminé en nette hausse mercredi, portés par un regain d'optimisme sur la demande mondiale d'or noir en 2017, de la part de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) notamment.
Le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en octobre, référence américaine du brut, a gagné 1,07 dollar pour clôturer à 49,30 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé à 55,16 dollars, en hausse de 89 cents par rapport à la clôture de mardi.

"Le rapport mensuel de l'AIE a servi de catalyseur pour la progression des cours" ce mercredi "car il dépeint une situation qui s'améliore pour le marché pétrolier", avance Andrew Lebow de Commodity Research Group.

Dans son rapport mensuel diffusé mercredi, l'AIE estime que la demande mondiale de pétrole devrait augmenter de 1,6 million de barils par jour (mbj) en 2017. C'est 100.000 barils par jour de plus que ses estimations d'août.

Quant aux stocks commerciaux, qui augmentent habituellement à ce moment de l'année, ils sont restés stables dans les pays développés.

Dans son propre rapport mensuel, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) avait fait état mardi d'une baisse de la production de ses pays membres en août et avait aussi revu à la hausse la demande pour 2017.

"Les marchés ont poussé un soupir de soulagement en voyant l'OPEP enfin ralentir sa production, qui augmentait depuis mars", ont indiqué les analystes de PVM.

Le cartel est engagé depuis fin 2016, avec d'autres producteurs dont la Russie, dans un accord de limitation des extractions. Mais après avoir à peu près respecté ses objectifs en début d'année, l'OPEP amplifiait depuis plusieurs mois sa production.

Au final, l'écart entre l'offre et la demande semble se resserrer, ce qui devrait soutenir les cours.

Dans ce contexte, le rapport hebdomadaire sur le niveau des réserves de pétrole aux Etats-Unis "a été accueilli avec des pincettes car il reflète les conséquences de l'ouragan Harvey, qui est un phénomène temporaire", selon M. Lebow.

Harvey a provoqué d'importantes inondations en frappant les côtes du Golfe du Mexique le 25 août et les jours suivants. Au pic des perturbations, près d'un quart des capacités de raffinage américaines ont été mises hors service.

Conséquence: les stocks de brut ont reculé de 5,9 millions de barils lors de la semaine achevée le 8 septembre tandis que ceux d'essence ont plongé de 8,4 millions de barils.

Les stocks de produits distillés ont aussi reculé, de 3,2 millions de barils.

L'ouragan avait aussi conduit à la fermeture préventive d'une partie des plateformes pétrolières dans le Golfe du Mexique et dans le bassin d'Eagle Ford au Texas, mais ces dernières semblent avoir rapidement repris leurs activités: la production américaine a progressé de 572.000 barils par jour à 9,35 millions de barils par jour (mbj).

(c) AFP

Commenter Le pétrole aidé à New York par un regain d'optimisme sur la demande de brut


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 06 mai 2021 à 12:22

    Le pétrole plafonne après un nouveau record de contamination…

    Londres: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse jeudi au lendemain de données mitigées sur les stocks de brut aux...

    mercredi 05 mai 2021 à 21:33

    Le pétrole fait du surplace malgré la baisse des stocks amér…

    Cours de clôture: Les cours du brut ont renversé leur trajectoire mercredi, perdant du terrain à la mi-séance pour terminer proches de...

    mercredi 05 mai 2021 à 17:11

    🛢️USA: les stocks de pétrole reculent de 8 millions de baril…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont décru davantage que prévu, reculant de 8 millions de barils, signe...

    mercredi 05 mai 2021 à 12:25

    Le pétrole soutenu par les vaccins, les stocks attendus en b…

    Londres: Les cours du brut avançaient mercredi vers des prix plus vus depuis mars, les investisseurs misant sur l'avancée des campagnes de...

    mardi 04 mai 2021 à 21:55

    Le pétrole en hausse grâce à la levée de restrictions en Eur…

    Cours de clôture: Les prix du brut ont fini en hausse mardi, soutenus par la perspective du redémarrage de l'activité et des...

    mardi 04 mai 2021 à 12:51

    Le pétrole en hausse grâce à la levée de restrictions en Eur…

    Londres: Les prix du brut étaient en hausse mardi, soutenus par la perspective du redémarrage de l'activité et des voyages dans certains...

    mardi 04 mai 2021 à 09:37

    Le géant pétrolier Saudi Aramco profite du rebond des cours …

    Ryad: Le géant pétrolier Saudi Aramco a profité, comme ses grands concurrents étrangers, du rebond des cours du pétrole à la faveur...

    lundi 03 mai 2021 à 21:23

    Le pétrole monte malgré les inquiétudes sur la demande indie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse lundi, l'optimisme sur la vigueur de la demande mondiale ayant pris...

    lundi 03 mai 2021 à 14:20

    ⛽️ Les prix des carburants quasi stable

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France sont restés pratiquement stables la semaine dernière, très légèrement orientés à la baisse...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 3 mai 2021 Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont lundi est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, était stable (0,00%) à 66,76 dollars, à Londres. A New York, le baril américain de WTI pour juin prenait 0,36% à 63,81 dollars.

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite