Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: les difficutés du Venezuela contraignent Cuba à réagir

prix du petrole la havaneLa havane: La baisse des livraisons du pétrole concédé à des conditions favorables par le Venezuela fait peser sur Cuba la menace d'une crise énergétique, poussant la grande île caribéenne à chercher de nouvelles voies d'approvisionnement.
En juillet, le président Raul Castro a confirmé les rumeurs insistantes sur la baisse des livraisons du Venezuela, pays ami englué dans une grave crise économique et politique.

Cela a occasionné des tensions supplémentaires sur le fonctionnement de l'économie cubaine, déjà affectée par la chute des prix des matières premières et les difficultés rencontrées par d'autres partenaires comme le Brésil, admettait alors Raul Castro, sans toutefois quantifier cette baisse.

Redoutant la pénurie, l'Etat cubain a imposé aux entités d'Etat non productrices de biens de se serrer la ceinture dès juillet avec une réduction drastique de 50% de leur consommation de carburant et d'électricité.

Selon les experts, la baisse des livraisons vénézuéliennes pourrait s'élever à 30 ou 40% des quelque 100.000 barils quotidiens livrés par Caracas à La Havane depuis plus de 10 ans.

Première conséquence: la croissance au premier semestre n'a été que de 1% sur l'île, la moitié de ce qui était prévu.

Certains économistes brandissent déjà le spectre de la récession à l'horizon 2017-2018, expliquant que la balance des paiements risque d'être déséquilibrée par une facture pétrolière en hausse. Ils redoutent les incidences des restrictions sur la productivité de l'économie nationale et le tourisme, nouveau moteur de l'économie de l'île.

L'impact subi par l'économie cubaine dès 2016 sera aigu, étendu et susceptible de mener le pays à la récession quel que soit le scénario, affirmait dans une récente étude Pavel Vidal, économiste cubain de l'université Javeriana en Colombie.


- L'Algérie à la rescousse ?

Cuba produit 45% de ses besoins en pétrole, un brut lourd qui sert essentiellement à produire de l'électricité et des produits dérivés. Depuis la baisse des prix sur les marchés internationaux, la prospection offshore a sérieusement ralenti dans le Golfe du Mexique.

Parmi la poignée de compagnies étrangères continuant d'explorer à Cuba, figure MEO Australia, qui annonçait en juin avoir découvert un gisement onshore (installation terrestre, ndlr) de plus de 8 millions de barils de brut, dans le nord-ouest de l'île.

Mais les dirigeants de MEO ont ensuite tempéré leur enthousiasme, précisant que les chiffres restaient à confirmer pour cette zone déjà maintes fois explorée. Les autorités cubaines gardent le silence sur ce dossier.

A court terme, le salut pourrait venir de ses partenaires traditionnels, dont l'Algérie, déjà fournisseur de Cuba.

Plusieurs médias ont rapporté cette semaine que la compagnie d'Etat Sonatrach projetait d'envoyer sur l'île quelque 515.000 barils en octobre. Des informations qui n'ont pu être confirmées par l'AFP auprès de la Sonatrach.

Selon l'agence russe Interfax, Raul Castro aurait également demandé de l'aide à son homologue russe Vladimir Poutine, et d'éventuelles livraisons de pétrole ont aussi été évoquées lors de la récente visite sur l'île du chef de la diplomatie iranienne Javad Zarif.

Ces efforts diplomatiques n'ont pas encore produit de résultats concluants, mais les experts consultés par l'AFP écartent pour l'instant la menace d'une répétition de la période spéciale des années 1990, lorsque l'arrêt brutal de l'aide soviétique avait mis le pays au bord de la faillite et plongé ses habitants dans les affres des pénuries.

Car Cuba est aujourd'hui moins dépendante envers Caracas que vis-à-vis de l'URSS à l'époque. Et le tourisme a explosé dans la foulée du rapprochement engagé depuis fin 2014 avec les Etats-Unis tandis que l'île a récemment soldé ses comptes avec la plupart de ses créanciers.

Ce qui n'empêche pas les experts de redouter l'absence d'alternative en cas de pénuries.

Je ne vois pas la période spéciale se reproduire. Mais les attentes des Cubains et la foi en leur gouvernement sont également différentes d'il y a 25 ans, avance Paul Webster Hare, professeur de relations internationales à l'Université de Boston, aux Etats-Unis.

Aujourd'hui (...) ils se rendent compte que les efforts de Raul (Castro) pour moderniser l'économie ont produit des résultats dérisoires. Ils sont également conscients que les Etats-Unis ne sont plus l'ennemi juré. Contrairement à Fidel en 1994, (les autorités) ne peuvent plus demander davantage de sacrifices, poursuit l'ex-diplomate britannique.

(c) AFP

Le pétrole en Algérie


mercredi 19 septembre 2018

Corruption en Algérie: ENI et son ex-patron Paolo Scaroni ac…

Milan: L'ex-patron d'Eni, Paolo Scaroni, a été acquitté mercredi de l'accusation de corruption internationale en Algérie, de même que le groupe pétrolier...

vendredi 11 mai 2018

Total: accord avec Sonatrach en vue d'un projet pétrochimiqu…

Paris: Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec le groupe algérien Sonatrach pour le lancement d'études d'ingénierie en vue d'un...

mardi 17 avril 2018

Sonatrach et Eni accroissent leur partenariat en Algérie

Alger: Les groupes pétroliers et gaziers algérien Sonatrach et italien Eni ont signé mardi une série d'accords visant à élargir leur partenariat...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Algérie

Le pétrole au Vénézuela


mercredi 29 août 2018

Maduro signe des accords pour augmenter la production de pét…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a signé mardi sept accords avec des sociétés pétrolières internationales dans le but d'augmenter la production...

vendredi 10 août 2018

Venezuela: saisie d'actions Citgo, PDVSA fait appel

Washington: La compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA a fait appel vendredi d'une décision du tribunal américain qui autoriserait une société minière canadienne à...

mercredi 11 juillet 2018

Venezuela: la production pétrolière en chute libre

Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en juin, avec 1,5 million de barils par jour (mbj), soit...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Vénézuela

La Compagnie pétrolière Algérienne Sonatrach

Total: accord avec Sonatrach en vue d'un projet pétrochimique

vendredi 11 mai 2018

Paris: Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec le groupe algérien Sonatrach pour le lancement d'études d'ingénierie en vue d'un projet pétrochimique à Arzew, dans l'Ouest de l'Algérie.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Sonatrach

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 septembre 2018 à 22:11

Canada: le gouvernement veut relancer un projet d'oléoduc co…

Ottawa: Le gouvernement canadien a ordonné vendredi au régulateur du secteur de l'énergie de revoir l'évaluation environnementale d'un projet d'élargissement d'un oléoduc...

vendredi 21 septembre 2018 à 21:56

Le pétrole termine en hausse à l'approche d'une réunion de l…

NYC/Cours de clôture: Après avoir flirté avec le seuil symbolique des 80 dollars le baril, le pétrole londonien a terminé en modeste...

vendredi 21 septembre 2018 à 17:51

Autriche: un oléoduc utilisé pour produire de l'électricité

Vienne: Un oléoduc traversant les Alpes a été équipé d'une turbine lui permettant de produire de l'électricité pour l'équivalent de 3.000 foyers...

vendredi 21 septembre 2018 à 16:24

Le pétrole remonte, le marché hésite après le tweet de Trump

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs pertes de la veille dans un marché à la...

vendredi 21 septembre 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché volatil après un tweet de Trum…

Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs pertes de la veille dans un marché à la...

vendredi 21 septembre 2018 à 07:38

Le pétrole sans direction claire en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions opposées, dans la foulée de critiques du président américain Donald Trump contre...

jeudi 20 septembre 2018 à 21:08

Le pétrole lesté par les critiques de Trump contre l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, affectés entre autres par les critiques du président américain Donald...

jeudi 20 septembre 2018 à 17:37

Pétrole: les américains Chevron et Exxon rejoignent une init…

Paris: Les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil ont rejoint jeudi une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique.

jeudi 20 septembre 2018 à 16:07

Le pétrole recule, Trump tempête contre l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a repris ses critiques...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite