Menu
A+ A A-

Mexique : le directeur du géant pétrolier Pemex quitte ses fonctions

prix du petrole mexicoMexico: Le président mexicain Enrique Pena Nieto a annoncé lundi le remplacement du directeur général du géant pétrolier Pemex, alors que la chute des cours du pétrole a coûté des millions de dollars à l'entreprise.
Emilio Lozoya, qui dirigeait la compagnie pétrolière depuis l'accession au pouvoir du président Enrique Pena Nieto en décembre 2012, sera remplacé par Jose Antonio Gonzalez Anaya, jusqu'alors directeur de l'Institut mexicain de Sécurité sociale (IMSS).

Le nouveau directeur aura pour mission de redresser les finances et la production (de la société) dans un contexte international de faiblesse des prix du pétrole a déclaré Pena Nieto lors d'une cérémonie à la résidence présidentielle.

Pemex, qui fournit une grande part des recettes du gouvernement mexicain, a vu ses pertes s'accroître au troisième trimestre 2015 à 10,2 milliards de dollars, près de trois fois supérieures à celles enregistrées sur la même période en 2014.

La production du géant pétrolier a par ailleurs fortement chuté, passant d'un pic de 3,4 millions de barils par jour en 2004 à 2,2 millions l'an dernier, du fait notamment du siphonage de ses oléoducs par des groupes criminels.

Il sera nécessaire pour Pemex d'ajuster ses coûts, revoir ses dépenses et renforcer ses investissements à travers de nouvelles alliances et d'investissements du secteur privé a déclaré Pena Nieto.

Le président a signé en 2014 une réforme historique du secteur qui a permis l'entrée d'investisseurs privés, 70 ans après sa nationalisation.

L'an dernier, le Mexique a mis aux enchères 30 contrats d'exploitation de gaz et de pétrole, et d'autres attributions sont prévues d'ici la fin de l'année, portant notamment sur des gisements en eaux profondes.

Le nouveau directeur de Pemex, Gonzalez Anaya, est un expert en retraites qui est parvenu à réduire le déficit de la sécurité sociale mexicaine.

Selon l'économiste Jonathan Heath, ce changement à la tête de Pemex reflète le souci de l'Etat mexicain de s'assurer que le géant pétrolier restera viable dans le futur, alors qu'aucun redressement des cours du brut n'est attendu pour le moment.

(c) AFP

Commenter Mexique : le directeur du géant pétrolier Pemex quitte ses fonctions


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite