Menu
A+ A A-

Libye: les terminaux pétroliers dans l'est désormais gérés par les autorités parallèles (Haftar)

prix du petrole benghazi (libye)Benghazi (libye): Les installations pétrolières sous contrôle de l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée par l'homme fort de l'est libyen Khalifa Haftar seront désormais gérées par une compagnie de pétrole qui dépend des autorités parallèles dans l'est du pays, a annoncé un porte-parole du maréchal Haftar.
Déchirée par des luttes de pouvoir et minée par une insécurité chronique, la Libye est dirigée par deux autorités rivales: le Gouvernement d'union nationale (GNA) basé à Tripoli et soutenu par la communauté internationale et un cabinet parallèle installé dans l'est et soutenu par l'ANL.

"Toutes les installations pétrolières sécurisées par l'ANL sont remises à la Compagnie nationale de pétrole issue du gouvernement provisoire (de l'est) et présidée par Faraj al-Hassi", a déclaré le général Ahmed al-Mesmari qui lisait une décision du maréchal Haftar.

L'ANL contrôle les quatre terminaux pétroliers du Croissant pétrolier, par lesquels l'essentiel du pétrole libyen est acheminé vers l'étranger.

M. al-Mesmari a précisé par ailleurs que les revenus du pétrole seront désormais gérés par le gouvernement parallèle basé dans l'est du pays.

Selon lui, le maréchal Haftar a pris cette décision après s'être rendu compte que les "groupes armés rivaux sont financés par les revenus du pétrole".

Il fait allusion aux groupes armés dirigés par Ibrahim Jadhran qui ont attaqué le 14 juin les terminaux de Ras Lanouf et d'al-Sedra, deux principaux sites dans cette région du nord-est libyen.

M. Jadhran commandait les Gardes des installations pétrolières (GIP) chargés de la sécurité du Croissant pétrolier. Il avait réussi à bloquer les exportations de pétrole de cette région pendant deux ans avant d'en être chassé en 2016 par l'ANL.

Jeudi, le maréchal Haftar a lancé une opération militaire pour reconquérir le Croissant pétrolier et chasser les hommes d'Ibrahim Jadhran.

Jusqu'ici, les installations pétrolières étaient gérées par la Compagnie nationale de pétrole (NOC) basée à Tripoli et dépendante du GNA.

Elle est présidée par Mustafa Sanallah qui a représenté la Libye la semaine dernière à la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

La NOC avait annoncé le 14 juin la suspension de ses opérations dans le Croissant pétrolier en raison des violences et avait mis en garde contre des milliards de dollars de pertes. La production de pétrole, qui était de plus d'un million de barils par jour, a ainsi été réduite de 450.000 b/j.

Dimanche, la NOC avait indiqué avoir dépêché une mission dans le terminal de Ras Lanouf pour évaluer les dégâts et la date de reprise des opérations, selon un communiqué de la compagnie publié sur son site.


(c) AFP

Commenter Libye: les terminaux pétroliers dans l'est désormais gérés par les autorités parallèles (Haftar)


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    dimanche 21 juillet 2019

    Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier (…

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé l'arrêt des exportations depuis le terminal pétrolier de Zawiya (ouest), après la...

    mardi 18 décembre 2018

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    lundi 10 décembre 2018

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 17 septembre 2019 à 21:46

    Suspendu à la production saoudienne, le pétrole se replie ap…

    Cours de clôture: Le prix du brut new-yorkais, qui avait flambé lundi après les attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite...

    mardi 17 septembre 2019 à 18:11

    Le prix du baril de brut chute sur des espoirs de reprise de…

    Londres: Les prix du pétrole chutaient mardi après des informations de presse indiquant que la production saoudienne pourrait être rétablie d'ici deux...

    mardi 17 septembre 2019 à 17:40

    La production d'Aramco de retour à la normale plus vite que …

    Londres: La production pétrolière saoudienne, réduite de moitié après les attaques du week-end, retrouvera un niveau normal dans deux ou trois semaines...

    mardi 17 septembre 2019 à 17:33

    Le baril de brut perd plus de 6%, espoirs de reprise de la p…

    Londres: Les prix du pétrole chutaient mardi après des informations de presse indiquant que la production saoudienne pourrait être rétablie d'ici deux...

    mardi 17 septembre 2019 à 12:03

    La moitié de la production saoudienne suspendue indisponible…

    Dubaï: Quelque trois millions de barils de pétrole saoudien par jour resteront indisponibles pendant un mois, soit environ la moitié de la...

    mardi 17 septembre 2019 à 11:15

    Le pétrole baisse légèrement, incertitude après l'attaque en…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, dans un contexte incertain après l'explosion des cours la veille...

    mardi 17 septembre 2019 à 09:18

    Les cours du pétrole peinent à refluer après les attaques en…

    Tokyo: Les cours du pétrole n'étaient qu'en très léger recul mardi, après avoir décollé lundi en raison des attaques contre des installations...

    lundi 16 septembre 2019 à 21:06

    Les prix de l'or noir s'enflamment après les attaques contre…

    Cours de clôture: De Moscou à Washington, les autorités ont tenté de rassurer les marchés lundi en affirmant que les attaques contre...

    lundi 16 septembre 2019 à 18:10

    Quantité substantielle de pétrole disponible (ministre US)

    Washington: Le ministre américain de l'Energie, Rick Perry a tenté de freiner la flambée des prix du pétrole lundi déclenchée par une...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Dimanche 15 septembre 2019 Selon le ministre de l'Energie, le prince Abdoulaziz ben Salman, cité samedi par l'agence officielle SPA, 5,7 millions de barils par jour sont concernés par l'interruption partielle, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite