Menu
A+ A A-

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison des violences

prix du petrole TripoliTripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de dollars de pertes en raison des violences dans le Croissant pétrolier, mais il se dit confiant dans le potentiel du secteur.
R: "Les attaques contre les installations pétrolières coûteront des centaines de millions de dollars pour la reconstruction et des milliards de pertes d'opportunités de ventes.

La production a été réduite de 450.000 b/j ainsi que de plus de 70 millions de pieds cubes/jour (2 millions de m3/jour) de gaz naturel, ce qui équivaut à 33 millions de dollars de ventes (en moins par jour) selon les prix du marché".

Des attaques irresponsables comme celles-ci entraînent des pertes pour la NOC et, en fin de compte, pour le peuple libyen.

R: "Afin d'être à l'abri des conflits, les installations et infrastructures pétrolières doivent être protégées des visées des opportunistes politiques. Nous devons mettre en place une force de sécurité qui inclut tous les Libyens, qui soit contrôlée (...) par un gouvernement librement élu par le peuple libyen. Ceux qui cherchent à perturber les opérations de la NOC ou à prendre en otage ses sites pour leur propre profit devraient être considérés pour ce qu'ils sont: des criminels".

R: "La NOC a réussi à maintenir sa neutralité au cours des deux dernières années et a augmenté sa production malgré un environnement opérationnel très difficile. Nous continuerons à travailler pour le bénéfice de l'intérêt national, à augmenter la production dans la mesure du possible et à faire en sorte que les recettes pétrolières et gazières soient équitablement réparties.

Sur le long terme, si nous parvenons à protéger la NOC des problèmes politiques et sécuritaires auxquels nous sommes confrontés, que ce soit à travers des élections (...) et nous sommes confiants que la production atteindra nos prévisions, soit 2 millions de b/j en 2022.

Le secteur pétrolier libyen reste attractif pour les compagnies internationales.(...) Nous avons d'importants gisements pétroliers pas encore exploités et nous maintenons notre 8e rang mondial des plus grandes réserves prouvées.

(...)

Toutefois, nous continuons à insister pour que nos opérations et nos infrastructures soient à l'écart des rivalités politiques. Les ressources naturelles libyennes et les revenus pétroliers et gaziers doivent servir de catalyseur pour la reconstruction et la prospérité nationale, et non pour alimenter les conflits.

Q: Le secteur pétrolier est menacé aussi par une contrebande à grande échelle. Les autorités libyennes sont-elles capables d'endiguer ce trafic?

R: "Toutes seules, les autorités libyennes ne sont pas en mesure de venir à bout de ce phénomène dont l'ampleur est choquante. L'insécurité qui règne en Libye et l'absence d'un système judiciaire efficace entravent la lutte contre la contrebande de carburant. Les trafiquants pensent pouvoir opérer en toute impunité. Le pays perd plus de 750 millions de dollars par an à cause de la contrebande de carburant.

En réalité, éliminer cet obstacle qui ralentit la relance (de l'économie) nationale, devrait se traduire par la suppression des subventions (des carburants) et nécessite une coordination avec nos partenaires internationaux, comme l'Union européenne, l'ONU et nos voisins".


(c) AFP

Commenter Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison des violences


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 18 décembre 2018

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    lundi 10 décembre 2018

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    mardi 11 septembre 2018

    Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

    Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 16 janvier 2019 à 17:05

    USA: les stocks de brut reculent, ceux de produits raffinés …

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé la semaine dernière, tandis que ceux de produits raffinés ont encore...

    mercredi 16 janvier 2019 à 12:13

    Le pétrole stable, le marché hésite avant les stocks américa…

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction forte mercredi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire sur les réserves américaines...

    mercredi 16 janvier 2019 à 06:05

    Le pétrole stagne en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole stagnaient mercredi en Asie dans l'attente des données américaines sur l'état des stocks de brut américain, sur...

    mardi 15 janvier 2019 à 22:04

    Le pétrole soutenu par les efforts de l'Opep et de la Chine

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, aidés par les efforts apparents de l'Opep pour ajuster...

    mardi 15 janvier 2019 à 12:40

    Le pétrole remonte, l'Opep prépare sa prochaine réunion

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens alors que l'Opep prépare sa prochaine réunion et que le ministre...

    mardi 15 janvier 2019 à 09:52

    Total : chute de la marge de raffinage au 4e trimestre

    Paris: Selon l'indicateur de marge de raffinage européen (ERMI), la marge de raffinage de Total a chuté à 29,1 dollars par tonne...

    lundi 14 janvier 2019 à 21:48

    Le pétrole sous pression après des données chinoises décevan…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi, l'élan qui portait les cours depuis le début de l'année...

    lundi 14 janvier 2019 à 18:04

    Les prix des carburants repartent à la hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises sont repartis à la hausse la semaine dernière, une première depuis début...

    lundi 14 janvier 2019 à 13:47

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers baissent

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont reculé sur la première semaine complète d'échanges...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 16 janvier 2019 USA Les stocks de pétrole brut américains ont diminué plus que prévu la semaine passée, de 2,68 millions de barils à 437,06 millions, contre 1,3 million attendu.
    Les stocks d'essence ont eux augmenté bien plus qu'envisagé, de 7,5 millions de barils à 255,57 millions contre une hausse de 2,8 millions anticipée.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite