Menu
A+ A A-

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison des violences

prix du petrole TripoliTripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de dollars de pertes en raison des violences dans le Croissant pétrolier, mais il se dit confiant dans le potentiel du secteur.
R: "Les attaques contre les installations pétrolières coûteront des centaines de millions de dollars pour la reconstruction et des milliards de pertes d'opportunités de ventes.

La production a été réduite de 450.000 b/j ainsi que de plus de 70 millions de pieds cubes/jour (2 millions de m3/jour) de gaz naturel, ce qui équivaut à 33 millions de dollars de ventes (en moins par jour) selon les prix du marché".

Des attaques irresponsables comme celles-ci entraînent des pertes pour la NOC et, en fin de compte, pour le peuple libyen.

R: "Afin d'être à l'abri des conflits, les installations et infrastructures pétrolières doivent être protégées des visées des opportunistes politiques. Nous devons mettre en place une force de sécurité qui inclut tous les Libyens, qui soit contrôlée (...) par un gouvernement librement élu par le peuple libyen. Ceux qui cherchent à perturber les opérations de la NOC ou à prendre en otage ses sites pour leur propre profit devraient être considérés pour ce qu'ils sont: des criminels".

R: "La NOC a réussi à maintenir sa neutralité au cours des deux dernières années et a augmenté sa production malgré un environnement opérationnel très difficile. Nous continuerons à travailler pour le bénéfice de l'intérêt national, à augmenter la production dans la mesure du possible et à faire en sorte que les recettes pétrolières et gazières soient équitablement réparties.

Sur le long terme, si nous parvenons à protéger la NOC des problèmes politiques et sécuritaires auxquels nous sommes confrontés, que ce soit à travers des élections (...) et nous sommes confiants que la production atteindra nos prévisions, soit 2 millions de b/j en 2022.

Le secteur pétrolier libyen reste attractif pour les compagnies internationales.(...) Nous avons d'importants gisements pétroliers pas encore exploités et nous maintenons notre 8e rang mondial des plus grandes réserves prouvées.

(...)

Toutefois, nous continuons à insister pour que nos opérations et nos infrastructures soient à l'écart des rivalités politiques. Les ressources naturelles libyennes et les revenus pétroliers et gaziers doivent servir de catalyseur pour la reconstruction et la prospérité nationale, et non pour alimenter les conflits.

Q: Le secteur pétrolier est menacé aussi par une contrebande à grande échelle. Les autorités libyennes sont-elles capables d'endiguer ce trafic?

R: "Toutes seules, les autorités libyennes ne sont pas en mesure de venir à bout de ce phénomène dont l'ampleur est choquante. L'insécurité qui règne en Libye et l'absence d'un système judiciaire efficace entravent la lutte contre la contrebande de carburant. Les trafiquants pensent pouvoir opérer en toute impunité. Le pays perd plus de 750 millions de dollars par an à cause de la contrebande de carburant.

En réalité, éliminer cet obstacle qui ralentit la relance (de l'économie) nationale, devrait se traduire par la suppression des subventions (des carburants) et nécessite une coordination avec nos partenaires internationaux, comme l'Union européenne, l'ONU et nos voisins".


(c) AFP

Commenter Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison des violences


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 23 novembre 2021

    TotalEnergies se renforce en Libye

    Paris: TotalEnergies a annoncé mardi la signature de plusieurs accords avec la Libye pour favoriser le "développement durable" des ressources naturelles du...

    mercredi 20 janvier 2021

    Le rebond de la production de pétrole en Libye, fragile et à…

    Tripoli: La production des membres de l'Opep a une nouvelle fois été tirée vers le haut en décembre par le pétrole libyen...

    lundi 14 décembre 2020

    Libye: la production pétrolière a plus que doublé en novembr…

    Paris: La production de pétrole libyenne a plus que doublé le mois dernier à la suite du cessez-le-feu signé dans le pays...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 janvier 2022 à 15:20

    ⛽️ Forte hausse des prix des carburants en ce début d'année …

    Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service en France poursuivaient leur hausse la semaine passée. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole...

    lundi 17 janvier 2022 à 14:47

    Le pétrole Brent au plus haut en trois ans, dopé par des ten…

    Londres: Le prix du pétrole brut a atteint lundi un sommet en trois ans, dopé par les perturbations de l'offre en Libye...

    lundi 17 janvier 2022 à 12:50

    Le pétrole Brent touche un plus haut en trois ans

    Londres: Les cours du pétrole prolongeaient leurs gains lundi, le prix du baril Brent européen touchant un plus haut de trois ans...

    vendredi 14 janvier 2022 à 21:47

    Le pétrole au plus haut en deux mois et demi, proche de son …

    New York: Les cours du pétrole ont grimpé vendredi à leurs plus hauts depuis deux mois et demi, alors que la production...

    vendredi 14 janvier 2022 à 12:43

    Le pétrole au plus haut en deux mois, inquiétudes sur l'offr…

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi à leurs plus hauts en plus de deux mois, alors que la production d'or noir...

    jeudi 13 janvier 2022 à 21:36

    Le pétrole se stabilise à haut niveau avant un indicateur ch…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré un léger repli jeudi, toujours proches des records de la pandémie, dans l'attente...

    jeudi 13 janvier 2022 à 12:17

    Le pétrole stagne, proche des records de prix enregistrés pe…

    Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient jeudi, après une forte hausse la veille, à un niveau proche des records de prix...

    jeudi 13 janvier 2022 à 09:19

    Les prix du pétrole marquent une pause après une phase de ha…

    Zurich : Après avoir encore grimpé mercredi suite à la forte baisse des stocks américains de brut, les prix du pétrole marquaient...

    mercredi 12 janvier 2022 à 21:30

    Le pétrole approche les records d'octobre après une forte ba…

    New York: Les cours du pétrole ont encore grimpé mercredi grâce à la forte baisse des stocks américains de brut, au point...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📉 En novembre 2021, le prix du pétrole diminue un peu

    Le vendredi 17 décembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2021, le prix du pétrole en euros se replie (-1,4 % après +13,8 % en octobre).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) baissent légèrement (-0,6 % après +3,3 %) sous l'effet du recul de ceux des matières premières industrielles (-4,7 % après +4,5 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, restent orientés à la hausse (+2,4 % après +2,5 %). Le prix du pétrole se replie En novembre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) recule (-3,0 % après +12,1 %)...

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite