Menu
RSS
A+ A A-

Chevron suspend un projet pétrolier dans l'Arctique canadien

prix-du-petrole ottawaOttawa: Le géant américain Chevron a décidé de suspendre un projet de plateforme pétrolière en eaux profondes dans l'Arctique canadien en raison de la récente chute des cours du baril de brut, a-t-on appris jeudi.
La société a avisé mercredi l'Office national de l'Énergie (ONÉ) du Canada de sa décision d'interrompre les forages prévus par la LE 481 pour une durée indéterminée.

Chevron possède cette licence d'exploitation dans la mer de Beaufort, dans l'océan Arctique, à 250 km du village inuit de Tuktoyaktuk, situé non loin de la frontière entre le Canada et l'État américain d'Alaska.

Dans sa lettre adressée au régulateur canadien, le groupe explique que ce choix a été motivé par plusieurs facteurs, dont le degré d'incertitude dans l'industrie (pétrolière). Tous les projets d'exploration de Chevron doivent être concurrentiels, a souligné à l'AFP un porte-parole de Chevron.

Le baril de brut côté à New York a franchi cette semaine le seuil des 55 dollars, pour la première fois en cinq ans. En moyenne, l'or noir a chuté de plus de 30% depuis cet été, fragilisant la rentabilité de plusieurs gisements non conventionnels en Amérique du Nord.

La région qui était ciblée par Chevron est particulièrement isolée et inhospitalière. La société américaine n'en était qu'à des étapes préalables et comptait y forer un puits d'exploration d'ici 2020, à une profondeur d'environ 1.500 mètres.

L'Office national de l'Énergie avait entamé en juillet un processus d'examen du projet de Chevron, afin de vérifier en particulier que les systèmes de sécurité prévus étaient adéquats.

D'autres géants des hydrocarbures, Exxon Mobil et BP, mènent également des projets d'exploration située dans cette zone de la mer de Beaufort et Chevron a fait part de son intention de suivre l'évolution de leurs projets.

Avec la fonte des glaces, les ressources de l'Arctique connaissent un regain d'intérêt depuis quelques années. Selon une étude américaine de 2008, 13% du pétrole et 30% du gaz naturel non découverts de la planète se trouvent dans le sous-sol du Grand Nord.

Plusieurs projets ont cependant été stoppés cette année, face notamment au repli des cours.

L'organisation écologiste Greenpeace s'est réjoui de l'annonce de Chevron, y voyant une preuve de plus que les défis techniques de forer dans des eaux glaciales, là où une marée noire est inévitable, ne font qu'augmenter les coûts jusqu'à rendre l'opération non viable.

L'ONG a appelé de fait Ottawa à suspendre les tests sismiques menés par plusieurs groupes pétroliers dans le détroit de Davis qui sépare le Groenland danois de l'île de Baffin canadienne.

sab/jl/pb

CHEVRON

EXXONMOBIL

BP








Commenter Chevron suspend un projet pétrolier dans l'Arctique canadien

Le pétrole au Canada / Québec


lundi 12 février 2018

Suncor accroit sa participation dans Syncrude (sables pétrol…

Montréal: Le pétrolier canadien Suncor a acquis pour 920 millions de dollars canadiens (596 millions d'euros) les 5% de Mocal Energy dans...

samedi 10 février 2018

Pétrole contre vin: deux provinces canadiennes se déchirent

Ottawa: Ce sera pétrole contre vin et électricité: une guerre commerciale fait rage entre deux provinces canadiennes voisines sur l'agrandissement d'un oléoduc...

lundi 29 janvier 2018

La production de pétrole à Fort Hills (Canada) maintenant en…

Paris: La production de pétrole des mines de sables bitumineux de Fort Hills en Alberta (Ouest du Canada) va atteindre dans l'année...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Canada / Québec

Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

Suncor accroit sa participation dans Syncrude (sables pétrolifères)

lundi 12 février 2018

Montréal: Le pétrolier canadien Suncor a acquis pour 920 millions de dollars canadiens (596 millions d'euros) les 5% de Mocal Energy dans la mine de sables bitumineux Syncrude, portant sa participation à 58,74% dans ce consortium.

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

lundi 19 février 2018 à 17:14

France: Les prix des carburants reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 19 février 2018 à 14:34

La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter de 10% d'i…

Paris: La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter d'environ 10,8% d'ici à 2040, notamment du fait des transports, selon un scénario élaboré...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite