Menu
RSS
A+ A A-

Statoil veut poursuivre son partenariat avec Rosneft malgré les sanctions

prix du petrole norvègeoslo: Le groupe pétrolier norvégien Statoil a affirmé lundi qu'il entendait poursuivre son partenariat stratégique avec le russe Rosneft, en dépit des sanctions occidentales contre Moscou pour son rôle dans la crise ukrainienne.
Bien sûr, (l'imposition de sanctions, ndlr) n'a pas facilité les choses pour Rosneft ni pour les compagnies qui travaillent avec cette entreprise ni pour d'autres compagnies russes, a déclaré le directeur général de Statoil, Helge Lund, à Dow Jones Newswires.

Mais notre objectif est de continuer le partenariat et nous espérons une issue diplomatique aux tensions entre l'Occident et la Russie, a-t-il dit en marge d'une conférence de l'industrie pétrolière à Stavanger (sud-ouest de la Norvège).

En mai 2012, les géants russe et norvégien, tous deux contrôlés par leur État respectif, avaient annoncé un partenariat stratégique, la troisième alliance entre Rosneft et une compagnie occidentale après ExxonMobil et Eni. Elle porte sur la prospection conjointe d'hydrocarbures dans l'Arctique et en Extrême-Orient.

Les sanctions occidentales contre Moscou, qui prévoient notamment l'interdiction d'exporter des technologies dans certains domaines de l'industrie pétrolière (pétrole de schiste, pétrole en eau profonde et production dans l'Arctique), risquent toutefois de peser sur la mise en pratique de cet accord.

Ce sera un processus plus bureaucratique, de sorte que les choses prendront plus de temps, a estimé M. Lund.

La Norvège n'est pas membre de l'Union européenne mais elle a adopté des sanctions comparables à celles décidées par les Vingt-Huit. Le pays scandinave et, surtout, la Russie sont les deux principaux producteurs d'hydrocarbures d'Europe.

Statoil et Rosneft ont entamé en commun la semaine dernière des travaux de prospection dans les eaux norvégiennes de la mer de Barents, dans la licence d'exploration Pingvin qui leur avait été attribuée conjointement par les autorités norvégiennes en 2013.

Le russe a aussi anticipé l'entrée en vigueur des sanctions en annonçant fin juillet la location jusqu'en 2022 de six plateformes de forage auprès de North Atlantic Drilling (NADL), filiale du norvégien Seadrill.

D'une valeur de 4,25 milliards de dollars, le contrat lui permettra de disposer d'une haute technologie qui serait vraisemblablement tombée sous le coup des sanctions.

Rosneft a encore renforcé ses liens avec NADL en prenant 30% de son capital moyennant la cession à celui-ci de 150 unités de forage à terre et le versement d'une soulte non divulguée.

phy/hh/jdy

STATOIL

EXXONMOBIL

ENI

SEADRILL







Le pétrole en Russie


vendredi 20 avril 2018

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

jeudi 19 avril 2018

Pétrole: une alliance Arabie-Russie se dessine au détriment …

Dubaï: L'Arabie saoudite cherche à amener la Russie dans un nouveau club de producteurs de pétrole afin de stabiliser le marché sur...

mardi 13 février 2018

La Russie veut aider Damas à relancer sa production d'hydroc…

Moscou: La Russie, principale alliée du régime syrien, compte aider Damas à relancer ses gisements d'hydrocarbures et à prospecter pour en exploiter...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

La Compagnie pétrolière norvégienne Statoil

Compagnie pétrolière: Le norvégien Statoil va devenir Equinor

jeudi 15 mars 2018

Oslo: Statoil, la plus grosse compagnie pétrolière norvégienne, va devenir Equinor pour refléter sa diversification au-delà de la seule production d'hydrocarbures, a-t-elle annoncé jeudi.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Statoil

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite