Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: le Koweït prédit un baril à 60 dollars

prix du petrole KoweïtKoweït: Le nouveau ministre koweïtien du Pétrole a prédit jeudi un baril de pétrole à 60 dollars au moment où les pays membres et non-membres de l'Opep confirment leur respect des réductions de l'offre.
Nous nous attendons à ce que les prix du brut évoluent entre 50 et 60 dollars le baril lorsque l'accord sur les réductions entrera en vigueur le 1er janvier, a déclaré Essam al-Marzouk aux journalistes.

Il a dit s'attendre à ce que les prix atteignent les 60 dollars avec l'espoir qu'ils se stabilisent à ce niveau.

C'est un bon prix pour nous et il préservera les quotas de production des membres et non-membres de l'OPEP, a-t-il encore indiqué sans toutefois avancer de dates possibles pour un telle augmentation des cours.

Mercredi, à New York, le prix du baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., référence américaine du brut, s'établissait à 51,04 dollars.

Fin novembre, les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ont décidé de réduire leur production de 1,2 million de barils (mbj) à 32,5 mbj à partir du 1er janvier.

Des pays producteurs non-membres du cartel ont ensuite annoncé début décembre une réduction de leur production de 558.000 bj.

Les engagements de pays producteurs sont très encourageants, a indiqué M. Marzouk, ajoutant que le secrétaire général de l'OPEP Mohammed Barkindo était attendu le mois prochain à Koweït pour discuter du mécanisme de contrôle de la production.

Le Koweït préside un comité de l'OPEP chargé de contrôler la réduction de la production des autres membres du cartel.

Le ministre koweïtien a par ailleurs indiqué que son pays avait entamé les travaux nécessaires pour reprendre l'exploitation avec l'Arabie saoudite des gisements pétroliers conjoints de la Zone neutre, décidée fin novembre après une longue dispute.

Les deux gisements, avec une production totale de 500.000 bj, avaient été fermés il y a près de deux ans après une longue dispute sur des questions administratives et d'environnement.

Nous attendons une décision des dirigeants politiques pour reprendre la production. Nous nous attendons à commencer bientôt, a dit M. Marzouk.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 juillet 2018 à 06:12

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient à nouveau mercredi en Asie, dans un contexte de craintes sur une augmentation de l'offre et...

mardi 17 juillet 2018 à 23:06

Une Bourse américaine lance un contrat sur le pétrole basé à…

New York: La plateforme boursière américaine Intercontinental Exchange (ICE) a annoncé mardi le lancement d'un nouveau contrat à terme sur le pétrole...

mardi 17 juillet 2018 à 22:00

Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé mardi l'arrêt des exportations de brut depuis le terminal de Zaouia en...

mardi 17 juillet 2018 à 21:47

Les cours du pétrole remontent au lendemain d'un plongeon

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement rebondi mardi après un plongeon de plus de 4% la veille, alors que...

mardi 17 juillet 2018 à 16:29

Les cours du pétrole divergent, prévision de baisse des stoc…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les analystes estimaient...

mardi 17 juillet 2018 à 12:37

Le pétrole en baisse, vers une nouvelle augmentation de la p…

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les Etats-Unis...

mardi 17 juillet 2018 à 05:12

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi sous l'effet d'achats à bon compte après avoir plongé à des plus bas de trois...

lundi 16 juillet 2018 à 22:15

Le pétrole chute, les craintes liées à la production s'estom…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement baissé lundi alors que les craintes liées à une potentielle insuffisance de l'offre...

lundi 16 juillet 2018 à 18:56

Poutine tend la main à Trump dans le domaine du pétrole et d…

Helsinki: Le président russe, Vladimir Poutine, a tendu la main à son homologue américain, Donald Trump, dans le domaine du pétrole et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite