Menu
A+ A A-

BP conclut avec l'Egypte de Sissi un méga projet de 12 mds USD dans le gaz

prix-du-petrole LondresLondres: Le géant pétrolier BP a annoncé un immense investissement de 12 milliards de dollars pour doper sa production de gaz en Egypte, une bonne nouvelle pour le président Sissi qui veut attirer les investisseurs après des années de troubles politiques.
L'ensemble du gaz produit alimentera le réseau gazier du pays, ce qui aidera à suivre la croissance attendue de la demande locale en énergie, a expliqué vendredi le groupe britannique dans un communiqué.

BP qui détient 65% de ce projet en mer Méditerranée situé dans l'ouest du delta du Nil, a précisé que la production pourrait débuter en 2017. Cette dernière s'appuiera sur deux blocs maritimes (North Alexandria et West Mediterranean Deepwater) et pourrait s'élever jusqu'à l'équivalent de 34 millions de mètres cubes de gaz par jour - soit l'équivalent du quart de la production gazière actuelle du pays.

Cette manne pourrait aider l'Egypte, deuxième producteur de gaz d'Afrique, a enrayer la baisse de sa production, qui s'est contractée de 3% par an en moyenne de 2009 à 2013, d'après l'Agence américaine d'information sur l'Energie.

Ce pays, qui consomme à lui seul plus de 40% du gaz absorbé en Afrique, connait d'importantes pénuries d'énergie qui freinent le développement de son économie.

Cette annonce a tout d'un succès pour le président Abdel Fattah al-Sissi, arrivé au pouvoir après la destitution du président islamiste Mohamed Morsi dont les partisans ont subi depuis une terrible répression.

Le nouveau chef de l'Etat cherche à attirer les investissements étrangers dans un pays encore en proie à des troubles, quatre ans après la révolution qui avait chassé Hosni Moubarak du pouvoir.

Dans ce contexte, BP a souligné que le lancement de ce projet, qui représente le principal investissement direct étranger dans le pays, constituait un vote de confiance dans le climat des affaires en Egypte et dans son potentiel économique.

- Centrale nucléaire et avions Rafale -

Le gouvernement égyptien a salué pour sa part l'annonce de BP, qui fera l'objet d'une signature officielle lors d'une conférence internationale à Charm el-Cheikh (13-15 mars) organisée pour attirer les investisseurs.

Parmi d'autres accords commerciaux majeurs conclus récemment, le Caire a signé début février avec Moscou un accord préliminaire pour construire la première centrale électrique nucléaire d'Egypte.

Au-delà du secteur énergétique, crucial, les autorités comptent aussi sur des projets industriels, miniers et portuaires pour soutenir le décollage économique - comme le développement de la zone du canal de Suez comme hub logistique, l'épanouissement du Triangle d'or minier dans le sud-est et la création du port industriel de Safaga.

Dans le domaine de la défense, l'Egypte a conclu mi-février avec la France un contrat d'achat de 24 avions de chasse Rafale, un geste interprété comme une manifestation de la volonté du Caire de diversifier ses sources d'armements et de s'affranchir de la tutelle américaine.

Fait notable, le partenaire de BP dans le méga projet gazier de l'ouest du delta du Nil est une entreprise pétrolière allemande, DEA, qui vient d'être rachetée par le fonds russe LetterOne, propriété du milliardaire russe Mikhaïl Fridman.

Avec ce partenaire, BP espère pouvoir extraire quelque 140 milliards de mètres cubes de gaz dans le cadre de ce projet, un chiffre qui pourrait même être doublé si de nouvelles explorations dans la zone s'avéraient concluantes et faisaient l'objet d'investissement supplémentaires.

Les compagnies pensent en outre tirer de l'exploitation des gisements de gaz quelque 55 millions de barils de condensats, un pétrole léger souvent bien valorisé comme produit raffiné - en essence par exemple.

BP est présent depuis une cinquantaine d'année en Egypte, dont il a assuré depuis environ 40% de la production nationale de pétrole. Désormais confronté à une concurrence plus nombreuses des autres compagnies pétrolières, le groupe britannique assure actuellement 10% de la production de pétrole et de condensats du pays.

pn/fpo/mml

BP

DASSAULT AVIATION







Commenter BP conclut avec l'Egypte de Sissi un méga projet de 12 mds USD dans le gaz


    La Compagnie pétrolière britannique BP

    Les majors du pétrole s'engagent à réduire leurs émissions de méthane

    lundi 24 septembre 2018

    Paris: De grandes compagnies pétrolières réunies dans une coalition internationale se sont engagées lundi à réduire leurs émissions de méthane, se fixant pour la première fois un objectif collectif.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite