Menu
A+ A A-

La Maison Blanche examine comment diminuer les importations de pétrole russe

cours du petroleWashington: La Maison Blanche examine comment réduire les importations de pétrole en provenance de Russie, tout en minimisant l'impact d'une telle décision notamment sur les consommateurs américains.
"Nous examinons les options que nous pourrions prendre dès maintenant pour réduire notre consommation d'énergie russe, mais nous sommes très concentrés sur la minimisation de l'impact sur les familles", a déclaré Jen Psaki, la porte-parole de la Maison Blanche.

Elle a aussi relevé qu'il fallait "veiller à maintenir les besoins mondiaux en terme d'approvisionnement".

De nombreux élus du Congrès américain ont exhorté jeudi Joe Biden à interdire l'importation par les États-Unis de pétrole russe en riposte à l'invasion de l'Ukraine, ce que la Maison Blanche s'est pour l'instant refusée à faire.

Jim Krane, expert à l'institut Baker, un groupe de réflexion de l'Université Rice à Houston, souligne que cesser les importations de pétrole russe serait surtout un geste symbolique, étant donné les faibles quantités importées.

En revanche, il estime que la Russie serait davantage pénalisée.

Les États-Unis ont été un marché pour le mazout russe, un carburant de mauvaise qualité qui peut être raffiné en produits de meilleure qualité.

Les exportateurs russes pourraient probablement trouver preneur ailleurs, mais ils obtiendraient un prix inférieur, note M. Krane.

Ainsi, "il y aurait un faible impact à court terme et potentiellement un impact à plus long terme sur l'économie russe", explique-t-il.

Environ 8% des importations américaines de pétrole brut et de produits raffinés proviennent de Russie, dont 3% pour le pétrole brut seul, avait indiqué mercredi Andy Lipow, expert du marché pétrolier à Lipow Oil Associates à Houston, citant les chiffres de l'Agence internationale de l'énergie en 2021.

A défaut de couper immédiatement ces importations, le président Joe Biden avait indiqué mardi que les États-Unis allaient débloquer 30 millions de barils de pétrole provenant des réserves stratégiques des États-Unis afin de stabiliser le marché.
Les cours du pétrole ont de nouveau grimpé vendredi, en réaction aux inquiétudes sur l'approvisionnement en énergie en provenance de la Russie à cause des sanctions visant ce géant pétrolier et gazier. Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord a clôturé vendredi à 118,11 dollars, un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis août 2008, après avoir gagné 6,92% sur la séance.

Interrogé sur CNBC sur l'impact de la guerre en Ukraine sur l'économie américaine, Brian Deese, le conseiller économique de la Maison Blanche a répondu: "la situation évolue rapidement. Et donc nous surveillons en temps réel heure par heure, jour par jour".
"Évidemment, il y a de vraies difficultés dans un certain nombre de domaines, y compris les matières premières, et nous suivons le marché de l'énergie heure par heure" a-t-il ajouté.

Faute de pouvoir agir sur le cours du pétrole ou du gaz, l'administration Biden se concentre sur la manière d'améliorer encore la "fluidité" de la chaîne d'approvisionnement.

Le département américain du Commerce a par ailleurs annoncé vendredi des restrictions supplémentaires à l'industrie russe, notamment l'interdiction des exportations d'équipements de raffinage clés qui "limiteront la capacité de la Russie à générer des revenus de la vente de ses produits raffinés, y compris l'essence, qu'elle peut utiliser pour soutenir ses efforts militaires".

(c) AFP

Commenter La Maison Blanche examine comment diminuer les importations de pétrole russe


    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    jeudi 06 octobre 2022

    La baisse de production de l'Opep+ "stabilisera le marc…

    Moscou: Le Kremlin a estimé jeudi que la baisse drastique de production de l'Opep+ annoncée la veille "stabilisera le marché pétrolier", après...

    mercredi 05 octobre 2022

    Un plafonnement du prix du pétrole russe aurait un "eff…

    Moscou: Le vice-Premier ministre russe en charge de l'Energie, Alexandre Novak, a fustigé mercredi tout plafonnement du prix du pétrole russe qui...

    mardi 27 septembre 2022

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    jeudi 06 octobre 2022

    La Maison Blanche pèse sa réponse après la baisse de product…

    A bord d'Air Force One: La Maison Blanche a assuré jeudi examiner "toutes les options sur la table" après la décision de...

    mercredi 05 octobre 2022

    Biden critique la baisse de production "à courte vue…

    Washington: Le président américain Joe Biden a vivement critiqué mercredi la baisse drastique de production de pétrole annoncée par l'Opep+, qui est...

    jeudi 22 septembre 2022

    Ne pas investir dans le pétrole et le gaz serait "le ch…

    New York: Couper les investissements dans les combustibles fossiles serait le chemin de l'enfer pour les États-Unis. C'est ce qu'a déclaré le...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 06 octobre 2022 à 21:58

    Le pétrole encore en hausse; Biden s'active, sans convaincre…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore progressé jeudi, au lendemain de l'annonce d'une réduction brutale de la production de...

    jeudi 06 octobre 2022 à 21:30

    La Maison Blanche pèse sa réponse après la baisse de product…

    A bord d'Air Force One: La Maison Blanche a assuré jeudi examiner "toutes les options sur la table" après la décision de...

    jeudi 06 octobre 2022 à 13:20

    La baisse de production de l'Opep+ "stabilisera le marc…

    Moscou: Le Kremlin a estimé jeudi que la baisse drastique de production de l'Opep+ annoncée la veille "stabilisera le marché pétrolier", après...

    jeudi 06 octobre 2022 à 11:59

    Le pétrole en petite hausse après la coupe drastique de l'Op…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, au lendemain de la décision de l'Opep+ de réduire drastiquement son objectif...

    mercredi 05 octobre 2022 à 21:13

    Le pétrole grimpe encore après les coupes de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur progression mercredi, après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

    mercredi 05 octobre 2022 à 19:02

    Un plafonnement du prix du pétrole russe aurait un "eff…

    Moscou: Le vice-Premier ministre russe en charge de l'Energie, Alexandre Novak, a fustigé mercredi tout plafonnement du prix du pétrole russe qui...

    mercredi 05 octobre 2022 à 18:47

    Biden critique la baisse de production "à courte vue…

    Washington: Le président américain Joe Biden a vivement critiqué mercredi la baisse drastique de production de pétrole annoncée par l'Opep+, qui est...

    mercredi 05 octobre 2022 à 17:41

    🛢️USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont nettement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés mercredi par...

    mercredi 05 octobre 2022 à 17:16

    L'Opep+ sabre ses quotas de production pour soutenir les pri…

    Vienne: L'Opep+, de retour à Vienne mercredi pour la première fois depuis mars 2020, a voulu marquer le coup: elle a décidé...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite