Menu
A+ A A-

🇩🇿 Le cours du pétrole Sahara Blend algérien progresse de plus de 7% en novembre

prix du petrole en algérieAlger: Les cours du Sahara Blend, le brut de référence algérien, ont progressé de plus de 7% en novembre dernier, atteignant 42,59 dollars le baril, après deux mois consécutifs de baisse, selon les chiffres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).
"Les cours du pétrole brut algérien (Sahara Blend) ont atteint 42,59 dollars le baril en novembre 2020, contre 39,76 dollars en octobre dernier, soit une hausse de 2,83 dollars, où 7,1%", précise la même source dans son rapport mensuel publié lundi.

Avec cette progression, le Sahara Blend a été le huitième brut le plus cher des 13 bruts de l’Opep en novembre dernier, après l'Angolais Girassol (44,11 dollars/baril), le Guinéen équatorial Zafir (43,41dollars/baril), l’Irakien Basra light (43,12 dollars/baril), l'Emirati Murban (43,09 dollars/baril), le Kuweit export (42,99dollars/baril), Arab light, brut de référence de l’Arabie saoudite (42,98 dollars/baril) et celui de l’Iran, Iran heavy qui a s’est établi à 42,88 dollars le baril.
Cependant, la moyenne annuelle des prix du brut algérien a connu une baisse, en passant de 64,17 dollars/baril en 2019 à 41,38 dollars en 2020.

Cela n’a pas empêché le Sahara Blend de maintenir la troisième place du brut le plus cher de la composante du panier de l’Opep en 2020, après l'Emirati Murban (42,38 dollars/baril) et l'Angolais Girassol (41,82 dollars/baril).

Le prix du brut algérien est établi en fonction des cours du Brent, brut de référence de la mer du Nord, côté sur le marché de Londres avec une prime additionnelle pour ses qualités physico-chimiques appréciées par les raffineurs.

Sa progression en novembre dernier intervient dans un contexte mondial d’amélioration des prix de l’or noir, "soutenue par les développements du vaccin COVID-19, qui ont amélioré les perspectives de la demande mondiale de pétrole et compensé les inquiétudes concernant l'augmentation des infections dans plusieurs régions", explique l’Organisation.


Le document de l’Opep, souligne que les prix du brut se sont redressés en novembre pour atteindre leurs plus hauts niveaux depuis mars, notant que le Brent et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont grimpé respectivement de 5,9% et 4,5% en moyenne mensuelle, enregistrant leur plus forte hausse mensuelle depuis juillet.
Sur une base mensuelle, l’ORB a rebondi en novembre après deux mois consécutifs de baisse, augmentant de 2,53 dollars, ou 6,3%, en moyenne mensuelle, pour s'établir à 42,61 dollars le baril.

Les composantes du panier d'Afrique de l'Ouest et du Nord , à savoir le Sahara Blend (Algérie), Bonny Light(Nigéria), Djeno(Congo), Es Sider (Libye), Girassol (Angola), Rabi Light (Gabon) et Zafiro (Equatorial Guinée) ont augmenté de 2,87 dollars, soit 7,5% , en moyenne, en novembre, à 41,35 dollars/b.

Les autres bruts de l’Opep à savoir, l’Arab Light(Arabie saoudite), Basrah Light (Iraq), Iran Heavy (Iran) et le Koweït Export (Koweït) ont augmenté de 2,61 dollars, soit 6,5% , en moyenne, pour s'établir à 42,99 dollars/b.

Quant au brut de référence des Emirats arabes Unis, le Murban, il a augmenté de 2,03 dollars, soit 4,9%, en moyenne, pour s'établir à 43,09 dollars / b, tandis que la composante Merey, brut de référence de Venezuela a augmenté de 84 ¢, ou 3,2% , en moyenne, pour s'établir à 27,07 dollars/b.


La demande mondiale de pétrole atteindra 95,89 mb/j en 2021

Par rapport à 2019, l'ORB a reculé de 23,07 dollars, ou 36,2%, passant de 63,82 dollars /b en 2019 à une moyenne de 40,75 dollars / b jusqu'à présent cette année.

Selon l’Opep, les perspectives concernant les fondamentaux du marché mondial du pétrole se sont également améliorées, les investisseurs anticipant un retard potentiel dans l'assouplissement prévu des ajustements de la production de pétrole brut de la Déclaration de coopération (Doc), des données de demande de pétrole plus saines dans certains pays et des indices économiques plus élevés que prévu aux États-Unis et dans certains pays asiatiques.

Quant aux prévisions concernant la demande mondiale de pétrole en 2021, elle a été encore révisée à la baisse de 0,35 mb / j à cause des incertitudes autour de l'impact du COVID-19.

Le rapport de l’Opep prévoit "une croissance de 5,90 mb / j de la demande totale de pétrole devant atteindre 95,89 mb/j en 2021".

(c) Aps

Commenter 🇩🇿 Le cours du pétrole Sahara Blend algérien progresse de plus de 7% en novembre


    La Compagnie pétrolière Algérienne Sonatrach

    Les prochaines semaines seront "décisives" pour le marché pétro…

    mercredi 20 janvier 2021

    Alger: Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a affirmé mercredi que les prochaines semaines seront "décisives" pour les marchés pétroliers, notamment à la faveur de l’entrée en fonction du Président américain, Joe Biden, tout en soulignant que les campagnes de...


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Sonatrach

    Le pétrole en Algérie

    jeudi 24 février 2022

    Les hydrocarbures en Algérie par les chiffres

    Alger: L'Algérie, qui célèbre jeudi le 51ème anniversaire de la nationalisation de ses hydrocarbures, est classée 16ème producteur de pétrole, 10ème producteur...

    jeudi 28 janvier 2021

    Le Prix du baril peut atteindre 60 dollars au cours du 2e se…

    Oran: Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a estimé, mercredi soir à Oran, qu’il est possible que le prix du baril de...

    lundi 25 janvier 2021

    Algérie : 22 milliards de dollars de recettes pétrolières en…

    Alger: Les recettes pétrolières de l’Algérie ont atteint 22 milliards de dollars en 2020, dont 2 milliards de dollars générés par les...

      Toutes les nouvelles du pétrole en Algérie

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 26 mai 2022 à 11:23

    Le pétrole en hausse timide, une augmentation de la demande …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, soutenus par une augmentation de la demande attendue aux États-Unis avec l'ouverture...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:48

    Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, soutenus par la possibilité d'un accord européen sur les importations russes, dans...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:25

    La production de pétrole russe a augmenté de 8% au 1er trime…

    Moscou: La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au...

    mercredi 25 mai 2022 à 17:37

    🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, produ…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé que prévu la semaine dernière, selon...

    mardi 24 mai 2022 à 22:51

    Petrobras recule à la Bourse de Sao Paulo après le limogeage…

    Sao paulo: Les actions de la compagnie publique Petrobras ont perdu jusqu'à plus de 4% à la Bourse de Sao Paulo mardi...

    mardi 24 mai 2022 à 21:51

    Le pétrole oscille autour de l'équilibre avant les stocks am…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé autour de l'équilibre mardi pour terminer en ordre dispersé, dans un marché prudent...

    mardi 24 mai 2022 à 18:10

    Le sommet de l'UE ne trouvera probablement pas de solution à…

    Davos: Les dirigeants de l'Union européenne ont peu de chances de parvenir à un accord sur un embargo pétrolier contre la Russie...

    mardi 24 mai 2022 à 11:29

    Le pétrole rattrapé par les craintes quant à la croissance m…

    Londres: Les prix du pétrole se repliaient légèrement mardi, les craintes quant à la croissance mondiale et les difficultés de l'Union européenne...

    lundi 23 mai 2022 à 21:53

    Le pétrole en très modeste hausse avec les premiers assoupli…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en très modeste hausse lundi, légèrement soutenu par des adoucissements de restrictions sanitaires...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite