Menu
A+ A A-

🇩🇿 Le cours du pétrole Sahara Blend algérien progresse de plus de 7% en novembre

prix du petrole en algérieAlger: Les cours du Sahara Blend, le brut de référence algérien, ont progressé de plus de 7% en novembre dernier, atteignant 42,59 dollars le baril, après deux mois consécutifs de baisse, selon les chiffres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).
"Les cours du pétrole brut algérien (Sahara Blend) ont atteint 42,59 dollars le baril en novembre 2020, contre 39,76 dollars en octobre dernier, soit une hausse de 2,83 dollars, où 7,1%", précise la même source dans son rapport mensuel publié lundi.

Avec cette progression, le Sahara Blend a été le huitième brut le plus cher des 13 bruts de l’Opep en novembre dernier, après l'Angolais Girassol (44,11 dollars/baril), le Guinéen équatorial Zafir (43,41dollars/baril), l’Irakien Basra light (43,12 dollars/baril), l'Emirati Murban (43,09 dollars/baril), le Kuweit export (42,99dollars/baril), Arab light, brut de référence de l’Arabie saoudite (42,98 dollars/baril) et celui de l’Iran, Iran heavy qui a s’est établi à 42,88 dollars le baril.
Cependant, la moyenne annuelle des prix du brut algérien a connu une baisse, en passant de 64,17 dollars/baril en 2019 à 41,38 dollars en 2020.

Cela n’a pas empêché le Sahara Blend de maintenir la troisième place du brut le plus cher de la composante du panier de l’Opep en 2020, après l'Emirati Murban (42,38 dollars/baril) et l'Angolais Girassol (41,82 dollars/baril).

Le prix du brut algérien est établi en fonction des cours du Brent, brut de référence de la mer du Nord, côté sur le marché de Londres avec une prime additionnelle pour ses qualités physico-chimiques appréciées par les raffineurs.

Sa progression en novembre dernier intervient dans un contexte mondial d’amélioration des prix de l’or noir, "soutenue par les développements du vaccin COVID-19, qui ont amélioré les perspectives de la demande mondiale de pétrole et compensé les inquiétudes concernant l'augmentation des infections dans plusieurs régions", explique l’Organisation.


Le document de l’Opep, souligne que les prix du brut se sont redressés en novembre pour atteindre leurs plus hauts niveaux depuis mars, notant que le Brent et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont grimpé respectivement de 5,9% et 4,5% en moyenne mensuelle, enregistrant leur plus forte hausse mensuelle depuis juillet.
Sur une base mensuelle, l’ORB a rebondi en novembre après deux mois consécutifs de baisse, augmentant de 2,53 dollars, ou 6,3%, en moyenne mensuelle, pour s'établir à 42,61 dollars le baril.

Les composantes du panier d'Afrique de l'Ouest et du Nord , à savoir le Sahara Blend (Algérie), Bonny Light(Nigéria), Djeno(Congo), Es Sider (Libye), Girassol (Angola), Rabi Light (Gabon) et Zafiro (Equatorial Guinée) ont augmenté de 2,87 dollars, soit 7,5% , en moyenne, en novembre, à 41,35 dollars/b.

Les autres bruts de l’Opep à savoir, l’Arab Light(Arabie saoudite), Basrah Light (Iraq), Iran Heavy (Iran) et le Koweït Export (Koweït) ont augmenté de 2,61 dollars, soit 6,5% , en moyenne, pour s'établir à 42,99 dollars/b.

Quant au brut de référence des Emirats arabes Unis, le Murban, il a augmenté de 2,03 dollars, soit 4,9%, en moyenne, pour s'établir à 43,09 dollars / b, tandis que la composante Merey, brut de référence de Venezuela a augmenté de 84 ¢, ou 3,2% , en moyenne, pour s'établir à 27,07 dollars/b.


La demande mondiale de pétrole atteindra 95,89 mb/j en 2021

Par rapport à 2019, l'ORB a reculé de 23,07 dollars, ou 36,2%, passant de 63,82 dollars /b en 2019 à une moyenne de 40,75 dollars / b jusqu'à présent cette année.

Selon l’Opep, les perspectives concernant les fondamentaux du marché mondial du pétrole se sont également améliorées, les investisseurs anticipant un retard potentiel dans l'assouplissement prévu des ajustements de la production de pétrole brut de la Déclaration de coopération (Doc), des données de demande de pétrole plus saines dans certains pays et des indices économiques plus élevés que prévu aux États-Unis et dans certains pays asiatiques.

Quant aux prévisions concernant la demande mondiale de pétrole en 2021, elle a été encore révisée à la baisse de 0,35 mb / j à cause des incertitudes autour de l'impact du COVID-19.

Le rapport de l’Opep prévoit "une croissance de 5,90 mb / j de la demande totale de pétrole devant atteindre 95,89 mb/j en 2021".

(c) Aps

Commenter 🇩🇿 Le cours du pétrole Sahara Blend algérien progresse de plus de 7% en novembre


    La Compagnie pétrolière Algérienne Sonatrach

    Les prochaines semaines seront "décisives" pour le marché pétro…

    mercredi 20 janvier 2021

    Alger: Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a affirmé mercredi que les prochaines semaines seront "décisives" pour les marchés pétroliers, notamment à la faveur de l’entrée en fonction du Président américain, Joe Biden, tout en soulignant que les campagnes de...


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Sonatrach

    Le pétrole en Algérie

    jeudi 24 février 2022

    Les hydrocarbures en Algérie par les chiffres

    Alger: L'Algérie, qui célèbre jeudi le 51ème anniversaire de la nationalisation de ses hydrocarbures, est classée 16ème producteur de pétrole, 10ème producteur...

    jeudi 28 janvier 2021

    Le Prix du baril peut atteindre 60 dollars au cours du 2e se…

    Oran: Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a estimé, mercredi soir à Oran, qu’il est possible que le prix du baril de...

    lundi 25 janvier 2021

    Algérie : 22 milliards de dollars de recettes pétrolières en…

    Alger: Les recettes pétrolières de l’Algérie ont atteint 22 milliards de dollars en 2020, dont 2 milliards de dollars générés par les...

      Toutes les nouvelles du pétrole en Algérie

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 28 septembre 2022 à 21:10

    Le pétrole monte encore, aidé par le dollar et une surprise …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur rebond mercredi, soutenus par un repli du dollar, la fermeture d'installations dans...

    mercredi 28 septembre 2022 à 18:35

    Le pétrole grimpe avec les tensions sur l'offre, le gaz bond…

    Londres:  Les prix du pétrole grimpaient à nouveau mercredi, après leur rebond de la veille, les inquiétudes sur l'insuffisance de l'offre et...

    mercredi 28 septembre 2022 à 17:17

    🛢️USA: baisse inattendue des stocks de pétrole, les exportat…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont légèrement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    mercredi 28 septembre 2022 à 15:43

    TotalEnergies investit dans les renouvelables et gratifie se…

    Paris: Devant "l'évolution des marchés du pétrole, du gaz et de l'électricité", le géant des hydrocarbures TotalEnergies a annoncé mercredi verser à...

    mercredi 28 septembre 2022 à 14:05

    Les prix du pétrole rebondiront-ils au-dessus de 100$ avant …

    Paris: Le ralentissement des économies et la hausse des taux d'intérêt devraient éloigner les investisseurs et les traders des actifs à risque...

    mercredi 28 septembre 2022 à 12:25

    Le pétrole stable, le gaz bondit toujours

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi, après leur rebond de la veille, les craintes de récession compensant les inquiétudes sur...

    mercredi 28 septembre 2022 à 11:50

    Le pétrole repart à la baisse

    Londres: Les prix du pétrole repartaient à la baisse après avoir pris plus de 2% la veille au soir, le WTI ayant...

    mardi 27 septembre 2022 à 21:59

    Le pétrole rebondit grâce à des incidents sur les gazoducs N…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi mardi, portés par la nouvelle de fuites sur les deux gazoducs européens Nord...

    mardi 27 septembre 2022 à 16:45

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite