Menu
A+ A A-

Climat: l'AIE et Oman étalent leurs désaccords sur la fin du pétrole

prix du petrole ParisParis: L'agence internationale de l'énergie (AIE) prône l'arrêt de tout nouveau projet dans les énergies fossiles au nom du climat mais ce n'est pas au goût de tous les producteurs: Oman a agité jeudi le spectre d'un baril à 200 dollars.
L'AIE avait averti en mai que le monde devrait renoncer dès à présent à tout nouveau projet pétrolier ou gazier pour espérer modérer le réchauffement climatique.

Mohammed ben Hamad al-Roumhi, ministre de l'Energie et des ressources minérales du sultanat d'Oman, a répondu en critiquant jeudi les "recommandations unilatérales", lors d'un forum sur la transition énergétique au Moyen-orient et en Afrique du Nord, que son pays coorganisait avec l'Agence.

"Recommander que nous n'investissions plus dans de nouveaux projets pétroliers... je pense que c'est extrêmement dangereux", a déclaré le ministre de ce petit pays pétrolier du Golfe.

"Si nous cessons abruptement d'investir dans le secteur des énergies fossiles, alors il y aura une +famine énergétique+ et les prix de l'énergie vont bondir"; "la demande en pétrole et en gaz pourrait bien baisser, mais à court terme nous pourrions voir un scénario à 100 ou 200 dollars le baril", a-t-il ajouté.

"C'est très facile de rester dans notre zone de confort et de parler d'efficacité énergétique, de solaire et de renouvelables... et d'oublier qu'un tiers du monde souffre du manque d'énergie", a-t-il fait valoir.

La critique semblait adressée au directeur exécutif de l'AIE, Fatih Birol, qui avait évoqué en ouverture le besoin pour les pays de la région de se développer dans ces domaines.

"Voici l'amère vérité: les plus gros pays consommateurs sont en train de prendre des mesures, cela aura des implications sur la demande pétrolière et par conséquent sur les investissements", a-t-il asséné sans se départir de son ton diplomatique.


"Des pays représentant 70% du PIB mondial se sont engagés à la neutralité carbone d'ici 2050", a-t-il rappelé.

Le ministre irakien des Finances, Ali Allawi, a pour sa part insisté sur la nécessité pour son pays de s'adapter au déclin du pétrole.

"L'année dernière le Covid nous a donné un aperçu de ce qui pourrait se passer avec un effondrement de la demande", a-t-il souligné, en référence à la chute brutale des cours mondiaux.

"Nous avons une génération pour effectuer un changement structurel majeur et les trois à cinq prochaines années seront critiques pour un pays comme l'Irak", a estimé Ali Allawi.

(c) AFP

Commenter Climat: l'AIE et Oman étalent leurs désaccords sur la fin du pétrole


    Les dernières prévisions des prix du baril

    -Voir toutes les actualités sur les prévisions des cours du pétrole

    Le pétrole en Irak

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Irak

    lundi 22 février 2021

    L'Irak gèle l'accord de prépaiement de pétrole face à la mon…

    Bagdad: L'Irak a décidé de geler son premier accord de paiement anticipé de son pétrole brut, qui devait aider le pays à accroître...

    jeudi 04 février 2021

    Opep+: l'Iraq s'engage à compenser les volumes surproduits

    Alger: L'Iraq a réaffirmé, mercredi, son engagement à compenser les volumes surproduits conformément aux décisions prises lors des dernières réunions ministérielles de...

    jeudi 20 août 2020

    Irak: plusieurs sociétés américaines signent pour 8 milliard…

    New York: Les sociétés américaines spécialisées dans le secteur de l'énergie Honeywell, General Electric, Stellar Energy, Baker Hugues et Chevron ont signé...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 décembre 2021 à 22:02

    le pétrole en ordre dispersé à l'issue d'une semaine très vo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ et...

    vendredi 03 décembre 2021 à 12:02

    Le pétrole poursuit sur sa lancée au lendemain de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ qui les a vus reconduire...

    vendredi 03 décembre 2021 à 08:51

    Shell se retire d'un projet pétrolier controversé au large d…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé son retrait d'un projet de champ pétrolier au large des îles Shetland...

    jeudi 02 décembre 2021 à 22:04

    Hypervolatil après la décision de l'Opep+, le pétrole repart…

    Cours de clôture: Les cours du brut ont eu droit à un tour de montagnes russes jeudi: en hausse en amont de...

    jeudi 02 décembre 2021 à 20:06

    L'Opep+ ouvre les vannes malgré Omicron, Washington applaudi…

    New York: Les producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont décidé jeudi d'augmenter leur production en...

    jeudi 02 décembre 2021 à 17:50

    Le pétrole digère la décision de l'Opep+ et repart de l'avan…

    Londres: Les cours du brut avaient le droit à un tour de montagnes russes jeudi : en hausse en amont de la...

    jeudi 02 décembre 2021 à 16:23

    L'Opep+ continue d'ouvrir les vannes malgré la menace Omicro…

    Londres: Les treize producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l'accord Opep+ ont décidé jeudi...

    jeudi 02 décembre 2021 à 15:38

    Fébrile, le pétrole plonge en pleine réunion de l'Opep+

    Londres: Les cours du brut ont brusquement chuté jeudi dans un marché extrêmement nerveux qui attend la décision des producteurs de l'Organisation...

    jeudi 02 décembre 2021 à 14:58

    Début du sommet Opep+, le cartel tenté de figer sa productio…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont entamé jeudi leurs discussions pour décider de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite

    📈 En octobre 2021, le prix du pétrole accélère

    Le lundi 22 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2021, le prix du pétrole en euros accélère nettement (+13,8 % après +5,2 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) rebondissent (+3,3 %, après −1,6 %) autant du fait des matières premières alimentaires (+2,5 % après −1,1 %) que des matières premières industrielles (+4,5 % après −2,4 %). Le prix du pétrole accélère En octobre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) est en nette hausse (+12,1 % après +5,1 %), s’établissant en moyenne à 83,5 $. En euros, l'accélération du...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite