Menu
A+ A A-

L'ATE favorable à une taxe CO2 sur les carburants fossiles

prix du petrole Berne (awp/ats)Berne: L'Association transports et environnement (ATE) a présenté mardi un éventail de mesures pour aboutir à un trafic routier sans énergie fossile.
La taxe CO2 en fait partie: elle pourrait faire baisser la consommation de carburants fossiles et doit être entièrement redistribuée à la population et aux entreprises, estime l'Association transports et environnement.

Pour atteindre l'objectif du Conseil fédéral, soit zéro émission nette d'ici 2050, il faut une sortie complète, ou un très fort recul des énergies fossiles dans les transports, rappelle l'ATE dans sa documentation. Les transports sont responsables de près d'un tiers des émissions totales de gaz à effet de serre dans ce pays.

Si la taxe CO2 est une mesure controversée, elle est efficace et socialement acceptable, estime l'association. Réduire la demande d'énergies fossiles et améliorer les technologies sont les deux volets permettant de mettre fin à la consommation des carburants fossiles dans le trafic routier. L'association s'est basée sur l'étude du bureau Infras qu'elle a mandaté.

Interdiction des véhicules à combustion

Parmi les autres mesures proposées mardi dans son "Masterplan pour un trafic sans énergie fossile", on peut également relever l'interdiction dès 2030 de l'homologation des véhicules à moteur à combustion neufs pour les voitures de tourisme. La part des véhicules à combustion dans le parc serait de 17% en 2050 selon Infras.

Selon les scénarios du bureau d'études, il est possible de parvenir à un transport routier et ferroviaire sans fossile en Suisse d'ici 2050. Cet objectif nécessite des efforts technologiques supplémentaires dans le développement de véhicules sans énergies fossiles et des mesures globales pour influencer la demande de transport.

Il faudrait notamment transférer la mobilité motorisée vers la marche, le vélo et les transports publics. Les mesures devraient être prises et mises en œuvre très rapidement, préviennent les auteurs du rapport.

Il est techniquement possible d'atteindre l'objectif de zéro combustible fossile dans les transports d'ici 2040, mais cela nécessiterait des efforts supplémentaires importants et rapides. Il est par exemple question d'une augmentation massive du prix des combustibles fossiles ou d'une interdiction de leur utilisation. En parallèle, l'électricité et les autres sources d'énergie basées sur l'électricité devraient être mises à disposition en grande quantité.

Selon le rapport, il est pratiquement impossible de parvenir à un système de transport exempt de combustibles fossiles d'ici à 2030. En très peu de temps, le changement technologique devrait être mis en œuvre à la vitesse maximale.


L'objectif ne peut être atteint d'ici 2030

Selon ce scénario, la demande de transports publics, le trafic piéton et cycliste devrait être multiplié par deux en dix ans pour remplacer la part restante du trafic individuel motorisé à carburant fossile.

L'étude indique que cette capacité, en particulier dans le domaine des transports publics, ne peut être assurée dans ce court laps de temps. Il n'est pas non plus possible qu'il y ait suffisamment de véhicules à propulsion électrique sur le marché d'ici 2030.

(c) AFP

Commenter L'ATE favorable à une taxe CO2 sur les carburants fossiles



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 08 février 2023 à 22:23

    Le pétrole grimpe malgré la hausse des stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont poursuivi leur hausse mercredi, pour la troisième séance consécutive, du fait de perturbations dans...

    mercredi 08 février 2023 à 17:20

    🛢️ USA : les stocks hebdo de pétrole brut augmentent de 2,4 …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté de 2,4 millions de barils la semaine dernière aux...

    mercredi 08 février 2023 à 17:15

    TotalEnergies fait miroiter de nouveaux rabais à la pompe en…

    Paris: Après l'annonce de profits record réalisés en 2022, publiés quand le diesel approche 2 euros le litre, TotalEnergies a fait miroiter...

    mercredi 08 février 2023 à 17:08

    L'Iran prévoit un baril à 100 dollars en 2023

    Téhéran: Selon Afshin Javan, représentant iranien de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), les prix du pétrole pourraient remonter à 100...

    mercredi 08 février 2023 à 12:10

    Le pétrole grimpe sur les espoirs de reprise de la demande e…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi, pour la troisième séance consécutive, dopés par les espoirs grandissants de reprise de...

    mercredi 08 février 2023 à 08:30

    Totalenergies enregistre le meilleur bénéfice de son histoir…

    La défense: Dans le sillage des autres majors pétrolières, le groupe français Totalenergies a annoncé mercredi un bénéfice net dopé par le...

    mercredi 08 février 2023 à 07:45

    Equinor : résultat record en 2022 grâce à la flambée des cou…

    Oslo: Le géant norvégien de l'énergie Equinor a publié mercredi des résultats record pour 2022 grâce à la flambée des cours, ce...

    mardi 07 février 2023 à 22:25

    Le pétrole grimpe pour la deuxième séance d'affilée

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi pour le deuxième jour d'affilée, en partie à cause de la fermeture...

    mardi 07 février 2023 à 13:50

    BP freine la transition énergétique malgré un résultat dopé …

    Londres: Le géant des hydrocarbures britannique BP a annoncé mardi un résultat annuel dopé par les cours des hydrocarbures, accompagné d'importantes distributions...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 8 février 2022 Les bénéfices des cinq majors (Shell, Chevron, ExxonMobil, BP et TotalEnergies) devraient dépasser 150 milliards de dollars en 2022, et même plus de 180 milliards sans compter la perte causée par le retrait de BP de Russie, s'attirant les foudres des gouvernements et ONG, en pleine crise énergétique et climatique.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    🇷🇺 L'Asie prend le contrôle des prix du pétrole Russe

    Le mardi 07 février 2023

    Moscou: Le marché asiatique a pris le dessus sur l'Europe en termes de fixage des prix pour le mélange pétrolier russe phare de l'Oural, selon Igor Sechin, directeur général de Rosneft. lors de l'India Energy Week.

    Lire la suite