Menu
A+ A A-

Carburants: le blocus des agriculteurs continue, nouvelles discussions mardi soir

prix du petrole ParisParis: Le blocus de raffineries et dépôts de carburant par les agriculteurs va continuer, faute d'accord avec le ministère de l'Agriculture, a annoncé mardi la présidente de la FNSEA, mais le dialogue devait se poursuivre dans la soirée.
"Nous n'avons pas conclu. La négociation n'est pas terminée, nous nous revoyons en toute fin de journée", a souligné Christiane Lambert à l'issue de deux heures et demie de discussions entre le cabinet du ministre Stéphane Travert et les organisations syndicales, FNSEA et Jeunes Agriculteurs.

"Nous demandons une parole publique plus claire pour défendre l'agriculture. Quand 3.000 agriculteurs descendent dans la rue bloquer 18 sites c'est que quelque chose ne va pas", a ajouté la patronne de la FNSEA.

Les deux organisations agricoles ont lancé dès dimanche soir un mouvement de blocage pour protester contre l'importation de produits agricoles, et plus particulièrement l'huile de palme, ne respectant pas, selon eux, les normes françaises et européennes.

Mardi après-midi, 18 raffineries et dépôts de carburant étaient bloqués en France, avec le blocage d'un dépôt supplémentaire à Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire).

"On attend de savoir ce qu'il va ressortir de la réunion entre le ministre et notre présidente nationale. Ce qui est sûr c'est que l'on va rester encore au moins cette nuit et la journée de demain (mercredi)", a indiqué le président de la FNSEA de l'Eure, Fabrice Moulard, qui bloquait la raffinerie de Gonfreville-l'Orcher avec une quarantaine d'agriculteurs et quelques tracteurs.

"150 à 200 agriculteurs sont prévus demain (mercredi) pour continuer le blocage" de la raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique), a assuré Jean-Paul Goutines, directeur de la FRSEA Pays de la Loire, qui a salué "une bonne mobilisation, supérieure à ce que l'on escomptait. Ce qui veut dire qu'il y a une capacité à poursuivre, au-delà de demain (mercredi) si nécessaire".

"compétitivité en panne"


La FNSEA demande au gouvernement de légiférer pour interdire les importations qui ne répondent aux normes françaises, "des engagements sur le coût du travail" et les cotisations sociales, "des études sociales et économiques" avant la mise en place de toute nouvelle norme, et des réponses concrètes sur l'accompagnement financier des plans de filière par le gouvernement.

Pour Mme Lambert, "les Etats généraux de l'alimentation ont soutenu la montée en gamme de l'agriculture, mais la compétitivité est en panne" et le secteur craint l'arrivée de produits "qui trompent les consommateurs".

FNSEA et JA dénoncent "les contradictions" du gouvernement qui incite les agriculteurs français à monter en gamme tout en concluant des accords de commerce international qui provoquent des distorsions de concurrence.

Le symbole de ces "incohérences", selon ces organisations, a été l'autorisation donnée à Total d'importer jusqu'à 300.000 tonnes par an d'huile de palme pour alimenter sa bioraffinerie de La Mède.

"A la Mède, pour sauver 250 emplois on met 100.000 producteurs (français de colza) en difficulté et on va perdre des tourteaux pour l'alimentation animale", a encore ajouté Mme Lambert.

Les deux syndicats assurent que l'agriculture française peut fournir davantage d'huile de tournesol ou de colza à cette usine que les 50.000 tonnes promises, mais à un prix supérieur à celui de l'oléagineux importé d'Asie du Sud-est.

Interrogé à l'Assemblée nationale par le député LR Christian Jacob, le Premier ministre Edouard Philippe a défendu la décision de l'Etat d'autoriser Total à importer de l'huile de palme pour approvisionner la raffinerie de la Mède.

"Nous ne dévirons pas d'une voie qui est claire: nous défendons les intérêts des filières agricoles. Nous faisons en sorte que l'ouverture des marchés soit respectueuse des intérêts de l'ensemble des filières agricoles", a-t-il ajouté.

Lundi, Total s'était voulu rassurant quant à l'approvisionnement des stations-service, appelant ses clients à "conserver leurs habitudes de consommation de carburant".


(c) AFP

Commenter Carburants: le blocus des agriculteurs continue, nouvelles discussions mardi soir


    Le pétrole en France

    lundi 15 avril 2019

    Les prix des carburants en forte hausse, à des niveaux d'oct…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore augmentés dans leur ensemble la semaine dernière, après 5 mois du début de...

    lundi 08 avril 2019

    Les prix des carburants au plus haut, au niveau d'octobre 20…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, après bientôt 5 mois de...

    lundi 01 avril 2019

    Les prix des carburants en forte hausse dans l'ensemble

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière à l'exception du diesel et du GPL, tandis...

      Toutes les nouvelles du pétrole en France

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 avril 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu avant un long week-end pascal

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens alors que le marché britannique sera fermé vendredi et lundi...

    jeudi 18 avril 2019 à 06:38

    Les cours du pétrole inertes en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole n'évoluaient guère jeudi en Asie en dépit de la baisse des réserves américaines de brut, les analystes...

    mercredi 17 avril 2019 à 22:24

    Le pétrole recule, privilégie la production russe aux stocks…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mercredi malgré un recul des stocks américains, les courtiers s'interrogeant sur l'avenir...

    mercredi 17 avril 2019 à 17:21

    Recul surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis (EI…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une baisse surprise la semaine dernière et les importations ont chuté...

    mercredi 17 avril 2019 à 12:14

    Le pétrole grimpe avant les données officielles sur les stoc…

    Londres: Le prix du pétrole de Brent bondissait mercredi en cours d'échanges européens à son plus haut niveau en cinq mois, galvanisés...

    mercredi 17 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mercredi en Asie, après des estimations d'une baisse inattendue des réserves de...

    mardi 16 avril 2019 à 22:05

    Le pétrole monte à la veille d'un rapport sur les stocks amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont un peu avancé mardi dans un marché sans direction claire, à la veille de...

    mardi 16 avril 2019 à 12:11

    Le pétrole stable dans un marché atone

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché sans direction forte après les prises de...

    lundi 15 avril 2019 à 21:13

    Le pétrole recule, faisant une pause après plusieurs semaine…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi, les investisseurs décidant d'encaisser quelques bénéfices après plusieurs semaines consécutives...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite