Menu
A+ A A-

Les cours du pétrole divergent, tournés vers l'Opep et les stocks américains

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi alors que la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a augmenté en mai à l'approche d'une réunion décisive, et à la veille du rapport sur les stocks américains.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a clôturé à 75,88 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 58 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de juillet a pris 26 cents à 66,36 dollars.

La production de brut des pays de l'OPEP a légèrement augmenté le mois dernier, tirée par l'Arabie saoudite. Cela a lesté le prix du baril coté à Londres, celui-ci étant souvent davantage sensible aux nouvelles internationales que celui coté à New York.

Depuis début 2017, l'OPEP et dix autres producteurs, dont la Russie, limitent leurs extractions, dans le but de faire remonter les cours et de maintenir un marché à l'équilibre.

Mais alors que l'offre mondiale pourrait être perturbée par les problèmes de production du Venezuela et les sanctions américaines contre l'Iran, l'Arabie saoudite et la Russie ont dit vouloir mettre sur la table une hausse des seuils de production lors de leur prochaine réunion importante sur le sujet le 22 juin à Vienne.

"Les marchés se préparent à une réunion où les participants ont l'air d'être fondamentalement opposés", a souligné Benjamin Lu, analyste chez Phillip Futures.

"Les pays proches d'une capacité maximale de production ne veulent pas voir la Russie et l'Arabie saoudite augmenter leur production", a aussi commenté Bill O'Grady de Confluence Investment.

Il estime entre 300.000 et 500.000 B/J l'augmentation de la production qui pourrait être décidée finalement par le cartel et ses partenaires à l'issue de cette réunion.

L'Irak et l'Iran, notamment, n'ont pas énormément de marge de manoeuvre pour augmenter leurs productions, et préfèreraient voir l'effort de l'OPEP et de ses partenaires continuer pour maintenir les prix à un niveau élevé.

Par ailleurs, "l'Arabie saoudite n'a pas non plus envie de frapper trop fort car elle veut encore voir les prix progresser avant l'introduction en Bourse de sa société pétrolière Aramco", a indiqué M. O'Grady.

Le cours du pétrole new-yorkais a de son côté davantage été sensible aux prévisions concernant le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) attendu mercredi.

Pour la semaine achevée le 8 juin, les analystes tablent sur une baisse des stocks de brut de 1,5 million de barils mais sur des hausses des réserves d'essence (+1 million de barils) et de ceux d'autres produits distillés (diesel et fioul de chauffage, +500.000 barils), selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.


(c) AFP

Commenter Les cours du pétrole divergent, tournés vers l'Opep et les stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 06 décembre 2022 à 21:55

    Le pétrole WTI au plus bas de l'année, risques pour la deman…

    Cours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a fini mardi en forte baisse...

    mardi 06 décembre 2022 à 21:17

    Pétrole: le WTI finit à son plus bas niveau de l'année en cl…

    Cours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a fini mardi en forte baisse...

    mardi 06 décembre 2022 à 18:11

    Le pétrole Brent passe sous 80 dollars, une première depuis …

    Londres: Le pétrole Brent a brièvement glissé mardi sous la barre symbolique des 80 dollars le baril, lesté par une potentielle salve...

    mardi 06 décembre 2022 à 12:05

    Le pétrole recule à cause de possibles nouvelles hausses des…

    Londres: Les prix du pétrole étaient lestés mardi par la possibilité d'une nouvelle salve de hausse de taux des différentes grandes banques...

    mardi 06 décembre 2022 à 11:55

    La réponse de la Russie au plafonnement du prix du pétrole p…

    Moscou: Le mécanisme mis en place par la Russie pour interdire les ventes de pétrole soumises à un plafonnement de prix imposé...

    lundi 05 décembre 2022 à 21:39

    La crainte de la Fed lamine le pétrole, malgré embargo et pl…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont joué aux montagnes russes lundi, la peur d'un nouveau durcissement de la politique monétaire...

    lundi 05 décembre 2022 à 19:00

    La Russie vendra son pétrole au Pakistan à prix réduit

    Moscou: La Russie a accepté de fournir du pétrole brut, du diesel et de l'essence au Pakistan à des prix réduits, a...

    lundi 05 décembre 2022 à 16:20

    Prix d’énergie : manne de Chine

    Paris: Le baril de pétrole, vous le savez peut-être, a chuté à près de 80 $ au prix du Brent fin novembre...

    lundi 05 décembre 2022 à 15:15

    ⛽️ Les prix des carburants poursuivent leur baisse

    Paris: Les prix des carburants Français ont continué de baisser légèrement la semaine passée. La moyenne du cours du pétrole Brent daté sur la semaine s'établissait à 84,4...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 5 décembre 2022 Le plafonnement du prix du brut russe est entré en vigueur ce jour, couplé à l'embargo Européen sur le pétrole russe acheminé par voie maritime qui supprimera les deux tiers de ses achats de brut.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite