Menu
A+ A A-

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à la volatilité du pétrole

prix du petrole dubaïDubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la volatilité des prix du pétrole, selon des prévisions du Fonds monétaire international (FMI) publiées mardi.
Le FMI a prédit que le redressement des prix de l'énergie, après les fortes baisses de 2015-2016, stimulerait les économies des six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui devraient croître de 2,4% en 2018 et de 3,0% en 2019, après une contraction de 0,4% en 2017.

Regroupant l'Arabie saoudite, le Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar, les Etats du CCG pompent ensemble plus de 17 millions de barils de pétrole par jour et dépendent très fortement des revenus du brut.

"Les perspectives de croissance pour les exportateurs de pétrole restent sujettes à une grande incertitude quant à l'évolution future des prix" du brut, a déclaré le FMI dans ses Perspectives économiques régionales pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (Mena).

Après une reprise soutenue, les prix du pétrole ont perdu un cinquième de leur valeur en un mois seulement, le Brent se négociant mardi à un niveau inférieur à 70 dollars le baril, pour la première fois depuis avril.

Le directeur du FMI pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale, M. Jihad Azour, a déclaré mardi à l'AFP que la baisse des prix du pétrole n'aurait pas d'impact sur les prévisions du FMI car elles étaient basées sur des prix autour de 70 dollars le baril.

"Il est clair que les prix du pétrole sont volatils et qu'ils le sont de plus en plus depuis peu", a dit M. Azour, qui a exhorté les pays du CCG à consolider leur stabilité macroéconomique.

"S'il y a une leçon à tirer, c'est que les pays doivent (...) en profiter pour accroître leur marge de manoeuvre budgétaire, réduire leur niveau de déficit et accélérer certaines réformes structurelles", a-t-il ajouté.

Selon lui, les prix du pétrole devraient encore baisser à environ 60 dollars le baril.

Economie iranienne en berne


La croissance des pays exportateurs de pétrole non membres du CCG dans la région Mena -l'Iran, l'Irak, l'Algérie et la Libye- devrait ralentir à 0,3% en 2018, contre 3% l'année dernière et se redresser légèrement à 0,9% en 2019, selon le FMI.

"Cela reflète en grande partie l'impact attendu du rétablissement des sanctions américaines contre l'Iran, qui est susceptible de réduire considérablement la production et les exportations pétrolières iraniennes au moins au cours des deux prochaines années", a ajouté le FMI.

Le Fonds a prédit que l'économie de l'Iran se contracterait de -1,6% cette année et de -3,6% en 2019.

Pour les pays importateurs de pétrole de la région Mena, la croissance devrait se poursuivre à un rythme de 4,5% en 2018, avant de retomber à 4% l'année prochaine, selon le FMI.

Ce niveau de croissance n'est pas suffisant pour créer les emplois nécessaires dans une région marquée par l'instabilité et les troubles, a prévenu le Fonds.

Les recettes pétrolières des exportateurs de la région Mena ont augmenté d'environ 260 milliards de dollars (230 milliards d'euros) sur la période 2016-2018.

Cela s'explique principalement par la hausse des prix générée par des réductions de production dans les pays membres de l'OPEP, ainsi que chez les producteurs non membres du cartel.

Dans son encouragement à l'adresse des Etats membres du CCG à étendre les réformes, le FMI se félicite de l'imposition de la taxe sur la valeur ajoutée par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

Il appelle également ces pays à instaurer un impôt sur les sociétés et un impôt sur le revenu afin de diversifier leurs sources de revenus.


(c) AFP

Commenter Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à la volatilité du pétrole



    Communauté prix du baril


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    jeudi 07 mars 2024

    L'Arabie saoudite transfère 8% des actions d'Aramco à son fo…

    Ryad: L'Arabie saoudite a transféré jeudi une nouvelle tranche d'actions du géant pétrolier saoudien Aramco, représentant 8% du capital, à des entreprises...

    mardi 30 janvier 2024

    🇸🇦 L'Arabie saoudite revient sur son projet d'augmenter sa c…

    Ryad: L'Arabie saoudite a demandé à sa compagnie nationale Aramco de maintenir sa capacité de production de pétrole à 12 millions de...

    mardi 12 décembre 2023

    🌍 Au dernier jour de la COP28, bras de fer sur les énergies …

    Dubaï (Emirats arabes unis): La centaine de pays en faveur d'une sortie des énergies fossiles, dont ceux de l'Union européenne et de...

    Le pétrole aux Emirats arabes unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Emirats arabes unis

    lundi 31 juillet 2023

    Le géant pétrolier des Emirats promet d'"accélérer…

    Dubaï (Emirats arabes unis): Le géant pétrolier des Emirats arabes unis, Adnoc, a annoncé lundi avoir revu à la hausse ses ambitions...

    dimanche 02 avril 2023

    Alger, Bagdad et les géants pétroliers du Golfe coupent la p…

    Ryad: L'Irak, l'Algérie, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Oman et le Koweït ont annoncé dimanche une réduction dès mai de leur...

    dimanche 02 avril 2023

    Plusieurs pays annoncent réduire leur production de pétrole…

    Ryad: L'Irak, l'Algérie, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Koweït, ont annoncé dimanche une réduction de leur production de pétrole...

    Le pétrole au Koweït

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Koweït

    lundi 11 décembre 2023

    🌍 Conférence arabe sur l'énergie à Doha après l'appel de l'O…

    Doha: Les principaux ministres l'Énergie des pays arabes membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sont arrivés à Doha lundi...

    dimanche 02 avril 2023

    Alger, Bagdad et les géants pétroliers du Golfe coupent la p…

    Ryad: L'Irak, l'Algérie, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Oman et le Koweït ont annoncé dimanche une réduction dès mai de leur...

    dimanche 02 avril 2023

    Plusieurs pays annoncent réduire leur production de pétrole…

    Ryad: L'Irak, l'Algérie, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Koweït, ont annoncé dimanche une réduction de leur production de pétrole...

    Le pétrole au Qatar

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole au Qatar

    mercredi 31 janvier 2024

    Pétrole: le Qatar octroie 6 milliards de dollars de contrats

    Doha: La compagnie nationale du Qatar, QatarEnergy, a annoncé mercredi avoir octroyé des contrats d'une valeur de plus 6 milliards de dollars...

    jeudi 24 février 2022

    L'Europe lorgne sur les hydrocarbures du Golfe pour s'affran…

    Dubaï: L'Europe lorgne sur le gaz et le pétrole du Golfe en quête d'alternatives aux hydrocarbures russes face à l'escalade militaire de...

    lundi 03 décembre 2018

    Pétrole: le Qatar anonce son départ de l'Opep, cartel dominé…

    Doha: Le Qatar a annoncé lundi qu'il quitterait le mois prochain l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), afin de se concentrer...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 22 avril 2024 à 21:29

    Le pétrole en légère baisse, la prime de risque géopolitique…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant après...

    lundi 22 avril 2024 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants se stabilisent, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence se stabilisaient la semaine passée alors que le diesel était en baisse. Pour sa part, la moyenne des cours...

    lundi 22 avril 2024 à 11:50

    Le pétrole se replie, la prime de risque géopolitique baisse

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant en...

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite