Menu
A+ A A-

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à la volatilité du pétrole

prix du petrole dubaïDubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la volatilité des prix du pétrole, selon des prévisions du Fonds monétaire international (FMI) publiées mardi.
Le FMI a prédit que le redressement des prix de l'énergie, après les fortes baisses de 2015-2016, stimulerait les économies des six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui devraient croître de 2,4% en 2018 et de 3,0% en 2019, après une contraction de 0,4% en 2017.

Regroupant l'Arabie saoudite, le Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar, les Etats du CCG pompent ensemble plus de 17 millions de barils de pétrole par jour et dépendent très fortement des revenus du brut.

"Les perspectives de croissance pour les exportateurs de pétrole restent sujettes à une grande incertitude quant à l'évolution future des prix" du brut, a déclaré le FMI dans ses Perspectives économiques régionales pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (Mena).

Après une reprise soutenue, les prix du pétrole ont perdu un cinquième de leur valeur en un mois seulement, le Brent se négociant mardi à un niveau inférieur à 70 dollars le baril, pour la première fois depuis avril.

Le directeur du FMI pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale, M. Jihad Azour, a déclaré mardi à l'AFP que la baisse des prix du pétrole n'aurait pas d'impact sur les prévisions du FMI car elles étaient basées sur des prix autour de 70 dollars le baril.

"Il est clair que les prix du pétrole sont volatils et qu'ils le sont de plus en plus depuis peu", a dit M. Azour, qui a exhorté les pays du CCG à consolider leur stabilité macroéconomique.

"S'il y a une leçon à tirer, c'est que les pays doivent (...) en profiter pour accroître leur marge de manoeuvre budgétaire, réduire leur niveau de déficit et accélérer certaines réformes structurelles", a-t-il ajouté.

Selon lui, les prix du pétrole devraient encore baisser à environ 60 dollars le baril.

Economie iranienne en berne


La croissance des pays exportateurs de pétrole non membres du CCG dans la région Mena -l'Iran, l'Irak, l'Algérie et la Libye- devrait ralentir à 0,3% en 2018, contre 3% l'année dernière et se redresser légèrement à 0,9% en 2019, selon le FMI.

"Cela reflète en grande partie l'impact attendu du rétablissement des sanctions américaines contre l'Iran, qui est susceptible de réduire considérablement la production et les exportations pétrolières iraniennes au moins au cours des deux prochaines années", a ajouté le FMI.

Le Fonds a prédit que l'économie de l'Iran se contracterait de -1,6% cette année et de -3,6% en 2019.

Pour les pays importateurs de pétrole de la région Mena, la croissance devrait se poursuivre à un rythme de 4,5% en 2018, avant de retomber à 4% l'année prochaine, selon le FMI.

Ce niveau de croissance n'est pas suffisant pour créer les emplois nécessaires dans une région marquée par l'instabilité et les troubles, a prévenu le Fonds.

Les recettes pétrolières des exportateurs de la région Mena ont augmenté d'environ 260 milliards de dollars (230 milliards d'euros) sur la période 2016-2018.

Cela s'explique principalement par la hausse des prix générée par des réductions de production dans les pays membres de l'OPEP, ainsi que chez les producteurs non membres du cartel.

Dans son encouragement à l'adresse des Etats membres du CCG à étendre les réformes, le FMI se félicite de l'imposition de la taxe sur la valeur ajoutée par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

Il appelle également ces pays à instaurer un impôt sur les sociétés et un impôt sur le revenu afin de diversifier leurs sources de revenus.


(c) AFP

Commenter Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à la volatilité du pétrole


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    jeudi 28 mars 2019

    Ryad peine à fidéliser Moscou sur la réduction de l'offre de…

    Ryad: Le ministre de l'energie russe alexandre novak a dit à son homologue saoudien khalid al-Falih, lors d'une rencontre à Bakou ce...

    jeudi 14 février 2019

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 24 janvier 2019

    Les États-Unis vont pomper plus de pétrole que la Russie et …

    Selon le rapport de Rystad, les États-Unis devraient produire plus de pétrole que la Russie et l'Arabie saoudite réunies d'ici 2025.

    Le pétrole au Qatar

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole au Qatar

    lundi 03 décembre 2018

    Pétrole: le Qatar anonce son départ de l'Opep, cartel dominé…

    Doha: Le Qatar a annoncé lundi qu'il quitterait le mois prochain l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), afin de se concentrer...

    dimanche 04 novembre 2018

    Pétrole au Qatar: le patron de la compagnie nationale entre …

    Doha: Le Qatar, l'un des principaux producteurs énergétiques au monde, a annoncé dimanche l'entrée au gouvernement du patron de l'entreprise pétrolière nationale...

    vendredi 05 octobre 2018

    L'Argentine propose au Qatar un accord dans les hydrocarbure…

    Buenos aires: Le président argentin Mauricio Macri a proposé à l'émir du Qatar Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, qui achevait vendredi à...

    Le pétrole aux Emirats arabes unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Emirats arabes unis

    lundi 11 février 2019

    Pétrole: marché à l'équilibre au 1er trimestre 2019 (Emirats…

    Dubaï: Le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, Suheil al-Mazrouei, a dit lundi s'attendre à ce que l'offre et la demande...

    lundi 12 novembre 2018

    La production mondiale de pétrole doit être réduite d'un mil…

    Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a déclaré lundi qu'une analyse technique montrait la nécessité de...

    dimanche 11 novembre 2018

    Pas encore de consensus entre producteurs pour réduire la pr…

    Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a déclaré dimanche qu'il n'y avait "pas encore de consensus...

    Le pétrole au Koweït

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Koweït

    lundi 24 décembre 2018

    Le marché pétrolier sera à l'équilibre début 2019 (ministres…

    Koweït: La baisse attendue de la production au début de l'année 2019 va enrayer le recul des prix du baril, ont estimé...

    jeudi 26 avril 2018

    L'Irak autorise l'exploration pétrolière près des frontières…

    Bagdad: Le ministère irakien du Pétrole a accordé jeudi trois permis d'exploration pétrolière près de sa frontière avec l'Iran, pour la première...

    lundi 16 avril 2018

    Pétrole: Oman et Koweït exhortent à poursuivre la coopératio…

    Koweït: Le Koweït et Oman ont appelé lundi les pays membres et non-membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 avril 2019 à 06:38

    Les cours du pétrole inertes en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole n'évoluaient guère jeudi en Asie en dépit de la baisse des réserves américaines de brut, les analystes...

    mercredi 17 avril 2019 à 22:24

    Le pétrole recule, privilégie la production russe aux stocks…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mercredi malgré un recul des stocks américains, les courtiers s'interrogeant sur l'avenir...

    mercredi 17 avril 2019 à 17:21

    Recul surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis (EI…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une baisse surprise la semaine dernière et les importations ont chuté...

    mercredi 17 avril 2019 à 12:14

    Le pétrole grimpe avant les données officielles sur les stoc…

    Londres: Le prix du pétrole de Brent bondissait mercredi en cours d'échanges européens à son plus haut niveau en cinq mois, galvanisés...

    mercredi 17 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mercredi en Asie, après des estimations d'une baisse inattendue des réserves de...

    mardi 16 avril 2019 à 22:05

    Le pétrole monte à la veille d'un rapport sur les stocks amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont un peu avancé mardi dans un marché sans direction claire, à la veille de...

    mardi 16 avril 2019 à 12:11

    Le pétrole stable dans un marché atone

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché sans direction forte après les prises de...

    lundi 15 avril 2019 à 21:13

    Le pétrole recule, faisant une pause après plusieurs semaine…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi, les investisseurs décidant d'encaisser quelques bénéfices après plusieurs semaines consécutives...

    lundi 15 avril 2019 à 13:38

    Frets maritimes: les frets secs se morfondent, les pétrolier…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont légèrement augmenté la semaine dernière sans effacer leurs pertes massives des derniers...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite