Menu
A+ A A-

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à la volatilité du pétrole

prix du petrole dubaïDubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la volatilité des prix du pétrole, selon des prévisions du Fonds monétaire international (FMI) publiées mardi.
Le FMI a prédit que le redressement des prix de l'énergie, après les fortes baisses de 2015-2016, stimulerait les économies des six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui devraient croître de 2,4% en 2018 et de 3,0% en 2019, après une contraction de 0,4% en 2017.

Regroupant l'Arabie saoudite, le Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar, les Etats du CCG pompent ensemble plus de 17 millions de barils de pétrole par jour et dépendent très fortement des revenus du brut.

"Les perspectives de croissance pour les exportateurs de pétrole restent sujettes à une grande incertitude quant à l'évolution future des prix" du brut, a déclaré le FMI dans ses Perspectives économiques régionales pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (Mena).

Après une reprise soutenue, les prix du pétrole ont perdu un cinquième de leur valeur en un mois seulement, le Brent se négociant mardi à un niveau inférieur à 70 dollars le baril, pour la première fois depuis avril.

Le directeur du FMI pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale, M. Jihad Azour, a déclaré mardi à l'AFP que la baisse des prix du pétrole n'aurait pas d'impact sur les prévisions du FMI car elles étaient basées sur des prix autour de 70 dollars le baril.

"Il est clair que les prix du pétrole sont volatils et qu'ils le sont de plus en plus depuis peu", a dit M. Azour, qui a exhorté les pays du CCG à consolider leur stabilité macroéconomique.

"S'il y a une leçon à tirer, c'est que les pays doivent (...) en profiter pour accroître leur marge de manoeuvre budgétaire, réduire leur niveau de déficit et accélérer certaines réformes structurelles", a-t-il ajouté.

Selon lui, les prix du pétrole devraient encore baisser à environ 60 dollars le baril.

Economie iranienne en berne


La croissance des pays exportateurs de pétrole non membres du CCG dans la région Mena -l'Iran, l'Irak, l'Algérie et la Libye- devrait ralentir à 0,3% en 2018, contre 3% l'année dernière et se redresser légèrement à 0,9% en 2019, selon le FMI.

"Cela reflète en grande partie l'impact attendu du rétablissement des sanctions américaines contre l'Iran, qui est susceptible de réduire considérablement la production et les exportations pétrolières iraniennes au moins au cours des deux prochaines années", a ajouté le FMI.

Le Fonds a prédit que l'économie de l'Iran se contracterait de -1,6% cette année et de -3,6% en 2019.

Pour les pays importateurs de pétrole de la région Mena, la croissance devrait se poursuivre à un rythme de 4,5% en 2018, avant de retomber à 4% l'année prochaine, selon le FMI.

Ce niveau de croissance n'est pas suffisant pour créer les emplois nécessaires dans une région marquée par l'instabilité et les troubles, a prévenu le Fonds.

Les recettes pétrolières des exportateurs de la région Mena ont augmenté d'environ 260 milliards de dollars (230 milliards d'euros) sur la période 2016-2018.

Cela s'explique principalement par la hausse des prix générée par des réductions de production dans les pays membres de l'OPEP, ainsi que chez les producteurs non membres du cartel.

Dans son encouragement à l'adresse des Etats membres du CCG à étendre les réformes, le FMI se félicite de l'imposition de la taxe sur la valeur ajoutée par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

Il appelle également ces pays à instaurer un impôt sur les sociétés et un impôt sur le revenu afin de diversifier leurs sources de revenus.


(c) AFP

Commenter Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à la volatilité du pétrole


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    lundi 08 juin 2020

    L'Arabie saoudite met fin à l'accord de limitation de la pro…

    Ryad: L'Arabie saoudite va augmenter sa production du brut au mois de juillet afin d'atteindre son quota fixé par l'OPEP tout en...

    jeudi 21 mai 2020

    Koweït et Arabie saoudite cessent la production de pétrole d…

    Koweït: Le Koweït et l'Arabie saoudite ont décidé d'arrêter en juin l'extraction de pétrole dans une zone neutre partagée, alors que les...

    mardi 12 mai 2020

    Aramco: bénéfice net amputé d'un quart au 1er trimestre

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé mardi une baisse de 25% de son bénéfice net au premier trimestre en raison...

    Le pétrole au Qatar

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole au Qatar

    lundi 03 décembre 2018

    Pétrole: le Qatar anonce son départ de l'Opep, cartel dominé…

    Doha: Le Qatar a annoncé lundi qu'il quitterait le mois prochain l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), afin de se concentrer...

    dimanche 04 novembre 2018

    Pétrole au Qatar: le patron de la compagnie nationale entre …

    Doha: Le Qatar, l'un des principaux producteurs énergétiques au monde, a annoncé dimanche l'entrée au gouvernement du patron de l'entreprise pétrolière nationale...

    vendredi 05 octobre 2018

    L'Argentine propose au Qatar un accord dans les hydrocarbure…

    Buenos aires: Le président argentin Mauricio Macri a proposé à l'émir du Qatar Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, qui achevait vendredi à...

    Le pétrole aux Emirats arabes unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Emirats arabes unis

    mercredi 11 mars 2020

    Saoudiens et Emiratis accentuent la pression, les prix du pé…

    Dubaï: L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, deux alliés majeurs au sein de l'Opep, ont accentué la pression dans la guerre...

    mardi 10 septembre 2019

    Pétrole: le géant saoudien Aramco entrera en Bourse 'très bi…

    Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le géant pétrolier saoudien Aramco fera sa très attendue entrée en Bourse "bientôt", a assuré mardi son...

    lundi 09 septembre 2019

    Le nouveau ministre saoudien en faveur d'une baisse de la pr…

    Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le nouveau ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdel Aziz ben Salmane, s'est dit favorable lundi à...

    Le pétrole au Koweït

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Koweït

    jeudi 21 mai 2020

    Koweït et Arabie saoudite cessent la production de pétrole d…

    Koweït: Le Koweït et l'Arabie saoudite ont décidé d'arrêter en juin l'extraction de pétrole dans une zone neutre partagée, alors que les...

    dimanche 12 avril 2020

    OPEP(+): Accord "historique" sur une baisse de la …

    Londres: Les principaux pays producteurs de pétrole se sont mis d'accord sur une baisse de la production de pétrole de près de...

    jeudi 09 avril 2020

    Pétrole: réduction de 10 à 15 millions de barils par jour en…

    Koweït: Les pays pétroliers, qui tiennent jeudi une réunion destinée à stabiliser le marché, envisagent de réduire la production de 10 à...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite