Menu
RSS
A+ A A-

L'oléoduc Keystone XL pour sortir le pétrole du Canada vers les Etats-Unis

prix du petrole WashingtonWashington: En donnant son feu vert à la construction de l'oléoduc Keystone XL, le président Donald Trump ouvre les vannes à l'approvisionnement du pétrole canadien, extrait des sables bitumineux de l'Alberta (ouest).

Voici les paramètres clés du projet.

LE KEYSTONE XL


L'oléoduc Keystone XL est un projet d'extension de l'oléoduc existant Keystone, construit par le groupe canadien TransCanada, qui relie déjà la province canadienne de l'Alberta à des terminaux pétroliers du nord des Etats-Unis, dans l'Illinois.

Avec Keystone XL, l'objectif de l'opérateur d'oléoducs est d'augmenter le débit et aussi de relier plus directement les sites pétroliers de l'Alberta au Texas, dans le sud américain.

Pour cela, TransCanada a obtenu vendredi de pouvoir ajouter un tronçon sur 1.897 km de Hardisty, à 500 km au sud des mines de sables bitumineux de l'Alberta, jusqu'à Steele City, au sud-est du Nebraska, où une connexion avec d'autres oléoducs permettra d'acheminer le pétrole brut jusqu'aux raffineries du Golfe du Mexique.

Cet oléoduc est une canalisation de près d'un mètre de diamètre capable de transporter 830.000 barils de pétrole par jour.

COURROUX DES ECOLOGISTES


Les organisations de défense de l'environnement tirent à boulets rouges sur ce projet en raison d'un pétrole lourd extrait dans des conditions énergivores avec l'émission de gaz à effet de serre. Les écologistes attirent aussi l'attention sur les fuites des oléoducs qui polluent les nappes phréatiques ou les cours d'eau.

TransCanada avait d'ailleurs dû revoir son tracé initial qui posait un risque de fuites pour les nappes phréatiques des Sand Hills dans le Nebraska.

Dans son rapport environnemental en 2014, le département d'Etat américain avait minimisé l'impact pour l'environnement et le réchauffement climatique du Keystone XL, en estimant qu'indépendamment de sa construction, les compagnies pétrolières exploiteraient les sables bitumineux quitte à utiliser d'autres moyens de transport du brut.

Pour TransCanada, Keystone XL c'est l'assurance pour les populations d'avoir "moins de fuites", moins de conséquences pour la santé et "moins de victimes" que si le pétrole était transporté par rail avec les nombreux déraillements.

RETOMBÉES ÉCONOMIQUES


TransCanada promet des retombées importantes avec un apport de 3,4 milliards de dollars au produit intérieur brut américain. L'entreprise promet aussi plus de 50 millions de dollars de rentrées fiscales pour les communes des trois Etats américains traversés par le projet: Montana, Dakota du Sud et Nebraska.

Des études avaient jugé que la construction pendant deux ans pouvait créer environ 42.100 emplois directs et indirects. Barack Obama, en juillet 2013, avait quant à lui relevé que Keystone XL ne créerait que 50 emplois permanents.

SÉCURITÉ


Selon TransCanada, l'acheminement de pétrole par des oléoducs souterrains est bien plus sûr que le transport maritime ou ferroviaire. La société a ainsi affirmé que 4,6 millions de kilomètres d'oléoducs transportaient quotidiennement "99,9998% du pétrole et du gaz naturel à travers les Etats-Unis de manière sûre et fiable".

Le projet Keystone XL prévoyait d'équiper l'oléoduc de 21.000 capteurs capables de fournir des rapports toutes les cinq secondes par satellite et d'isoler des tronçons présentant des problèmes en quelques minutes grâce à des vannes actionnées à distance.

(c) AFP

Le pétrole au Canada / Québec


vendredi 03 août 2018

Enbridge: bénéfice en hausse sur volume record de brut trans…

Montréal: L'opérateur d'oléoducs canadien Enbridge a annoncé vendredi une hausse de 17% de son bénéfice au deuxième trimestre grâce à des volumes...

mardi 29 mai 2018

Le Canada nationalise un oléoduc controversé pour l'agrandir

Ottawa: Le gouvernement canadien a nationalisé mardi un oléoduc contesté par la province de Colombie-Britannique (Ouest), les autochtones et les environnementalistes afin...

mercredi 16 mai 2018

Oléoduc controversé: le gouvernement canadien tente de passe…

Ottawa: Le gouvernement canadien a promis mercredi d'indemniser les pertes financières encourues par le promoteur d'un oléoduc contesté au niveau politique et...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Canada / Québec

Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

Suncor accroit sa participation dans Syncrude (sables pétrolifères)

lundi 12 février 2018

Montréal: Le pétrolier canadien Suncor a acquis pour 920 millions de dollars canadiens (596 millions d'euros) les 5% de Mocal Energy dans la mine de sables bitumineux Syncrude, portant sa participation à 58,74% dans ce consortium.

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite