Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: l'Iran veut devenir la première puissance régionale

prix du petrole Irantéhéran: Un accord nucléaire avec les grandes puissances et la levée des sanctions internationales feraient de l'Iran l'acteur majeur du Moyen-Orient en matière d'énergie qui attirerait la majorité des investissements étrangers, ont assuré mercredi des hauts responsables iraniens.
L'Iran, assis sur les quatrièmes réserves mondiales de pétrole et les deuxièmes de gaz, a vu ses exportations d'or noir diminuer de moitié depuis l'instauration en 2012 d'un embargo pétrolier sévère pour le contraindre à abandonner son programme nucléaire controversé. Téhéran exporte actuellement environ 1,3 million de barils par jour, contre 2,5 mbj en 2011. Au sein de l'Opep, il a perdu son deuxième rang d'exportateur derrière l'Arabie saoudite, puissance rivale politique et économique.

Les géants pétroliers ont cessé graduellement leurs activités en Iran, remplacés par des acteurs locaux ou des entreprises chinoises, alors que les gisements pétroliers et gaziers sont sous-exploités.

Mais la perspective d'un accord global en cours de négociation qui doit aboutir d'ici au 30 juin, et la levée des sanctions qui doit suivre aiguise l'appétit des investisseurs étrangers présents cette semaine à la Foire annuelle du pétrole et du gaz de Téhéran.

Il est temps d'avoir une position de force dans les relations avec ceux qui viennent en Iran et veulent y travailler, a affirmé le ministre du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, dans son discours d'ouverture de la Foire.

Il est compréhensible qu'ils nous aient quittés pendant les temps difficiles pour telle ou telle raison, a-t-il ajouté devant des participants venus d'une trentaine de pays, espérant travailler avec eux à partir d'une bonne position pour devenir le numéro un de l'industrie pétrolière de la région.

Il nous faut utiliser les sociétés étrangères qui viendront après la levée des sanctions (...) en vue d'augmenter les exportations et l'accès aux marchés régionaux, a-t-il souligné. Les principaux clients de l'Iran sont asiatiques (Chine, Inde, Japon, Corée du sud).

Pour attirer les investisseurs, Téhéran souhaite modifier la nature de ses contrats pour les rendre plus attractifs. Le processus, lancé après l'élection de Hassan Rohani (juin 2013), prend toutefois du temps et la présentation des nouveaux contrats est attendue pour septembre.

Avec ces nouveaux modèles de contrats pétroliers basés sur la réalité du marché mondial de l'énergie (...) ils deviendront tellement attractifs que l'industrie nationale attirera les investissements étrangers, a pour sa part assuré le premier vice-président iranien chargé de l'Economie, Eh'saq Jahanguiri.

L'Iran, a-t-il dit, est déterminé à reprendre sa place sur le marché mondial très rapidement après la conclusion d'un accord nucléaire.



(c) AFP

Le pétrole en Iran

-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

lundi 05 novembre 2018

Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

dimanche 04 novembre 2018

Sanctions contre l'Iran: le marché pétrolier sur le qui-vive…

Londres: Avec ses sanctions contre les importateurs de pétrole iranien, Washington pourrait faire basculer un marché à l'équilibre précaire et provoquer une...

vendredi 02 novembre 2018

Pétrole iranien : la Turquie parmi les pays bénéficiant d'un…

Ankara: La Turquie fait partie des pays bénéficiant d'une dérogation des Etats-Unis lui permettant de continuer à importer du pétrole iranien en...

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

lundi 12 novembre 2018 à 17:29

Les prix des carburants baissent fortement en France

Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont tous fortement baissé la semaine dernière, dans le sillage des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:27

Prix des carburants: réunion à Matignon avant une mobilisati…

Paris: Une partie du gouvernement s'est réunie lundi à Matignon pour finaliser les mesures d'"accompagnement" de la hausse des prix et des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:19

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite promet des baisses de …

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi alors que l'Arabie saoudite a affirmé qu'elle réduirait sa production dès décembre et a défendu...

lundi 12 novembre 2018 à 15:57

Nigeria: l'agence anti-corruption veut extrader une ex-minis…

Abuja: Le patron de l'agence anti-corruption du Nigeria a annoncé lundi son intention de faire extrader l'ex-ministre du Pétrole, estimant trop lente...

lundi 12 novembre 2018 à 12:32

Ryad réclame une baisse de production de pétrole d'un millio…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Arabie saoudite a estimé lundi indispensable de réduire la production mondiale de pétrole d'un million de barils...

lundi 12 novembre 2018 à 12:27

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens après leur plongeon de la semaine dernière, soutenus par les promesses...

lundi 12 novembre 2018 à 11:09

Prix des carburants: "inquiétude" du gouvernement …

Paris: Le gouvernement "craint" pour "la sécurité des personnes" lors des mobilisations du 17 novembre contre la hausse du prix des carburants...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite