Menu
A+ A A-

Boudé par l'Occident, le pétrole russe inonde la Chine

Petrole en RussiePékin: La Chine a nettement accru ses importations de pétrole russe en mai, selon des chiffres officiels publiés lundi, aidant ainsi Moscou à contrebalancer la désaffection de ses clients occidentaux sur fond de guerre en Ukraine.
La hausse est si importante que la Russie est devenue le mois dernier le premier fournisseur du géant asiatique, devant l'Arabie saoudite.

Les Occidentaux ont adopté depuis la fin février des sanctions sans précédent contre la Russie en représailles à son invasion de l'Ukraine. Ils ont notamment réduit leurs importations d'hydrocarbures russes.

Face au boycott des produits russes à l'étranger et à la multitude de départs de firmes étrangères de Russie, Moscou ne peut compter que sur la puissance chinoise pour échapper à un isolement économique total.

A plusieurs reprises, les États-Unis et l'Union européenne (UE) ont mis en garde Pékin contre tout soutien au régime du président russe Vladimir Poutine qui permettrait d'atténuer l'impact des sanctions.

En mai, les importations de pétrole russe par la Chine ont toutefois augmenté de 55% sur un an, selon les chiffres publiés lundi par les Douanes chinoises.

Le mois dernier, le géant asiatique a acheté à la Russie quelque 8,42 millions de tonnes de pétrole.

Il s'agit d'une quantité bien supérieure aux livraisons de Russie reçues un an plus tôt (5,44 millions de tonnes).

Fait notable, les importations de pétrole russe le mois dernier étaient supérieures à celles en provenance d'Arabie saoudite, habituellement premier fournisseur de la Chine (7,82 millions).


⤵ Pékin à la rescousse

Quant aux achats de gaz naturel liquéfié (GNL), ils ont progressé le mois dernier de 54% sur un an à 397.000 tonnes, selon les Douanes.

La démarche de Pékin contraste avec l'attitude des Occidentaux, qui tentent de réduire leur dépendance aux hydrocarbures russes depuis la guerre en Ukraine.

Selon un récent rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) publié la semaine dernière, les exportations de pétrole russe vers l'Occident ont ainsi nettement baissé depuis le début de la guerre en Ukraine.

C'est notamment le cas vers l'UE (3,9 millions de barils/jour au total en février contre 3,4 en mai) et vers la destination "États-Unis/Royaume-Uni" (0,9 million contre 0,1 million).

Cette chute s'est poursuivie le mois dernier, selon l'AIE, mais a été "compensée par une augmentation des envois vers la Chine" et aussi vers l'Inde - autre pays d'Asie qui n'a pas condamné l'invasion russe avec un bond de 0,1 en février à 0,9 million de barils par jour en mai.

Pékin est le principal partenaire économique de Moscou.

Tous produits confondus, les importations totales chinoises en provenance de Russie ont augmenté en mai de 80% sur un an, pour atteindre quelque 10,3 milliards de dollars, selon les Douanes.

Mercredi, le président chinois Xi Jinping avait réaffirmé la proximité de son pays avec la Russie, lors d'un échange téléphonique avec son homologue Vladimir Poutine.


⤵ "Vieil ami"

Les deux dirigeants ont notamment convenu d'élargir la coopération dans le domaine énergétique, selon un compte-rendu du Kremlin.

La Chine, qui partage plus de 4.000 km de frontière avec la Russie, a vu bondir ces dernières décennies ses besoins énergétiques en phase avec sa croissance économique.

L'an dernier, le voisin russe a fourni notamment au géant asiatique 16% de son pétrole, selon la banque ANZ.

Le président chinois n'a jamais caché sa proximité avec Vladimir Poutine, qualifié de "vieil ami".

Depuis l'arrivée au pouvoir du président Xi en 2012, les deux hommes se sont rencontrés à plus de trente reprises.

La dernière rencontre en date remonte au mois de février à Pékin, trois semaines avant le début de la guerre en Ukraine.

Les deux hommes avaient alors proclamé "l'amitié sans limite" entre la Chine et la Russie et signé une multitude d'accords, notamment dans le domaine du gaz.

La Chine se refuse depuis l'intervention du 24 février à employer le mot "invasion" pour décrire l'opération militaire lancée par Moscou, et rejette la faute sur les États-Unis et l'Otan.

Proche du Kremlin, avec qui il veut faire front commun contre les États-Unis, le pouvoir chinois s'est abstenu de condamner l'invasion russe.

(c) AFP

Commenter Boudé par l'Occident, le pétrole russe inonde la Chine


    Le pétrole en Chine

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

    mardi 22 novembre 2022

    Chine: Des analystes abaissent leurs prévisions de demande d…

    Singapour: Les analystes abaissent leurs prévisions concernant la demande pétrolière de la Chine en fin d'année avec la reprise épidémique de COVID-19...

    lundi 24 octobre 2022

    Les importations de pétrole brut de la Chine en septembre ch…

    Pékin: Les importations de pétrole brut de la Chine en septembre ont été inférieures de 2 % à leur niveau de l'année...

    mardi 06 septembre 2022

    La Russie va exporter davantage vers l'Asie en cas de plafon…

    Vladivostok: La Russie va répondre au plafond sur le prix de son pétrole en exportant davantage de brut vers l'Asie, a déclaré...

    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    mardi 06 décembre 2022

    La réponse de la Russie au plafonnement du prix du pétrole p…

    Moscou: Le mécanisme mis en place par la Russie pour interdire les ventes de pétrole soumises à un plafonnement de prix imposé...

    lundi 05 décembre 2022

    La Russie vendra son pétrole au Pakistan à prix réduit

    Moscou: La Russie a accepté de fournir du pétrole brut, du diesel et de l'essence au Pakistan à des prix réduits, a...

    samedi 03 décembre 2022

    Plafonnement du prix du pétrole russe: insuffisant pour Kiev…

    Kiev: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de baril de pétrole russe à 60 dollars...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 06 décembre 2022 à 21:55

    Le pétrole WTI au plus bas de l'année, risques pour la deman…

    Cours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a fini mardi en forte baisse...

    mardi 06 décembre 2022 à 21:17

    Pétrole: le WTI finit à son plus bas niveau de l'année en cl…

    Cours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a fini mardi en forte baisse...

    mardi 06 décembre 2022 à 18:11

    Le pétrole Brent passe sous 80 dollars, une première depuis …

    Londres: Le pétrole Brent a brièvement glissé mardi sous la barre symbolique des 80 dollars le baril, lesté par une potentielle salve...

    mardi 06 décembre 2022 à 12:05

    Le pétrole recule à cause de possibles nouvelles hausses des…

    Londres: Les prix du pétrole étaient lestés mardi par la possibilité d'une nouvelle salve de hausse de taux des différentes grandes banques...

    mardi 06 décembre 2022 à 11:55

    La réponse de la Russie au plafonnement du prix du pétrole p…

    Moscou: Le mécanisme mis en place par la Russie pour interdire les ventes de pétrole soumises à un plafonnement de prix imposé...

    lundi 05 décembre 2022 à 21:39

    La crainte de la Fed lamine le pétrole, malgré embargo et pl…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont joué aux montagnes russes lundi, la peur d'un nouveau durcissement de la politique monétaire...

    lundi 05 décembre 2022 à 19:00

    La Russie vendra son pétrole au Pakistan à prix réduit

    Moscou: La Russie a accepté de fournir du pétrole brut, du diesel et de l'essence au Pakistan à des prix réduits, a...

    lundi 05 décembre 2022 à 16:20

    Prix d’énergie : manne de Chine

    Paris: Le baril de pétrole, vous le savez peut-être, a chuté à près de 80 $ au prix du Brent fin novembre...

    lundi 05 décembre 2022 à 15:15

    ⛽️ Les prix des carburants poursuivent leur baisse

    Paris: Les prix des carburants Français ont continué de baisser légèrement la semaine passée. La moyenne du cours du pétrole Brent daté sur la semaine s'établissait à 84,4...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 5 décembre 2022 Le plafonnement du prix du brut russe est entré en vigueur ce jour, couplé à l'embargo Européen sur le pétrole russe acheminé par voie maritime qui supprimera les deux tiers de ses achats de brut.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite