Menu
A+ A A-

Boudé par l'Occident, le pétrole russe inonde la Chine

Petrole en RussiePékin: La Chine a nettement accru ses importations de pétrole russe en mai, selon des chiffres officiels publiés lundi, aidant ainsi Moscou à contrebalancer la désaffection de ses clients occidentaux sur fond de guerre en Ukraine.
La hausse est si importante que la Russie est devenue le mois dernier le premier fournisseur du géant asiatique, devant l'Arabie saoudite.

Les Occidentaux ont adopté depuis la fin février des sanctions sans précédent contre la Russie en représailles à son invasion de l'Ukraine. Ils ont notamment réduit leurs importations d'hydrocarbures russes.

Face au boycott des produits russes à l'étranger et à la multitude de départs de firmes étrangères de Russie, Moscou ne peut compter que sur la puissance chinoise pour échapper à un isolement économique total.

A plusieurs reprises, les États-Unis et l'Union européenne (UE) ont mis en garde Pékin contre tout soutien au régime du président russe Vladimir Poutine qui permettrait d'atténuer l'impact des sanctions.

En mai, les importations de pétrole russe par la Chine ont toutefois augmenté de 55% sur un an, selon les chiffres publiés lundi par les Douanes chinoises.

Le mois dernier, le géant asiatique a acheté à la Russie quelque 8,42 millions de tonnes de pétrole.

Il s'agit d'une quantité bien supérieure aux livraisons de Russie reçues un an plus tôt (5,44 millions de tonnes).

Fait notable, les importations de pétrole russe le mois dernier étaient supérieures à celles en provenance d'Arabie saoudite, habituellement premier fournisseur de la Chine (7,82 millions).


⤵ Pékin à la rescousse

Quant aux achats de gaz naturel liquéfié (GNL), ils ont progressé le mois dernier de 54% sur un an à 397.000 tonnes, selon les Douanes.

La démarche de Pékin contraste avec l'attitude des Occidentaux, qui tentent de réduire leur dépendance aux hydrocarbures russes depuis la guerre en Ukraine.

Selon un récent rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) publié la semaine dernière, les exportations de pétrole russe vers l'Occident ont ainsi nettement baissé depuis le début de la guerre en Ukraine.

C'est notamment le cas vers l'UE (3,9 millions de barils/jour au total en février contre 3,4 en mai) et vers la destination "États-Unis/Royaume-Uni" (0,9 million contre 0,1 million).

Cette chute s'est poursuivie le mois dernier, selon l'AIE, mais a été "compensée par une augmentation des envois vers la Chine" et aussi vers l'Inde - autre pays d'Asie qui n'a pas condamné l'invasion russe avec un bond de 0,1 en février à 0,9 million de barils par jour en mai.

Pékin est le principal partenaire économique de Moscou.

Tous produits confondus, les importations totales chinoises en provenance de Russie ont augmenté en mai de 80% sur un an, pour atteindre quelque 10,3 milliards de dollars, selon les Douanes.

Mercredi, le président chinois Xi Jinping avait réaffirmé la proximité de son pays avec la Russie, lors d'un échange téléphonique avec son homologue Vladimir Poutine.


⤵ "Vieil ami"

Les deux dirigeants ont notamment convenu d'élargir la coopération dans le domaine énergétique, selon un compte-rendu du Kremlin.

La Chine, qui partage plus de 4.000 km de frontière avec la Russie, a vu bondir ces dernières décennies ses besoins énergétiques en phase avec sa croissance économique.

L'an dernier, le voisin russe a fourni notamment au géant asiatique 16% de son pétrole, selon la banque ANZ.

Le président chinois n'a jamais caché sa proximité avec Vladimir Poutine, qualifié de "vieil ami".

Depuis l'arrivée au pouvoir du président Xi en 2012, les deux hommes se sont rencontrés à plus de trente reprises.

La dernière rencontre en date remonte au mois de février à Pékin, trois semaines avant le début de la guerre en Ukraine.

Les deux hommes avaient alors proclamé "l'amitié sans limite" entre la Chine et la Russie et signé une multitude d'accords, notamment dans le domaine du gaz.

La Chine se refuse depuis l'intervention du 24 février à employer le mot "invasion" pour décrire l'opération militaire lancée par Moscou, et rejette la faute sur les États-Unis et l'Otan.

Proche du Kremlin, avec qui il veut faire front commun contre les États-Unis, le pouvoir chinois s'est abstenu de condamner l'invasion russe.

(c) AFP

Commenter Boudé par l'Occident, le pétrole russe inonde la Chine



    Communauté prix du baril


    Le pétrole en Chine

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

    lundi 21 août 2023

    🇷🇺 La Russie reste le premier fournisseur de pétrole brut à …

    Moscou: Au mois de juillet, malgré la tendance à la hausse des prix du pétrole et la diminution des rabais offerts sur...

    vendredi 21 juillet 2023

    Le Saoudien Aramco acquiert 10% d'une société pétrochimique …

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé vendredi avoir finalisé l'acquisition d'une participation de 10% dans une société pétrochimique chinoise. La...

    mardi 20 juin 2023

    Importations chinoises de brut russe au plus haut depuis l'i…

    Pékin: Les importations de pétrole russe par la Chine ont atteint en mai un niveau record depuis l'invasion de l'Ukraine par la...

    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    mardi 13 février 2024

    🇷🇺 Impact des sanctions américaines : Flotte de pétroliers r…

    Moscou: La mise en place de sanctions plus strictes par les États-Unis a eu un impact significatif sur une partie substantielle de...

    mercredi 20 décembre 2023

    🇷🇺 Les revenus russes issus du pétrole réduits d'un tiers en…

    Washington: Les revenus que la Russie tire de l'exportation de pétrole et produits pétroliers ont été réduits d'un tiers en 2023 par...

    lundi 18 décembre 2023

    🇹🇷 La Turquie économise 2 milliards de dollars sur le pétrol…

    Ankara: La Turquie et les entreprises turques ont économisé environ 2 milliards de dollars sur leurs factures énergétiques en 2023 en augmentant...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite