Menu
A+ A A-

Le bassin permien américain, nouvel eldorado des majors pétrolières

prix du petrole New YorkNew York: L'annonce du rachat d'Anadarko par Chevron vendredi est venue illustrer le poids prépondérant du bassin permien aux Etats-Unis, qui vient de s'arroger le titre de premier bassin de production de pétrole brut dans le monde, devant le champs saoudien Ghawar.
La major pétrolière américaine a déboursé 33 milliards de dollars pour acquérir sa compatriote Anadarko et renforcer sa position dans le gaz naturel liquéfié (GNL) et dans la région riche en pétrole du bassin permien.

A travers cette acquisition, Chevron va devenir le "leader incontesté" en matière de production dans ce bassin à cheval entre l'ouest du Texas et le Nouveau-Mexique, avec une extraction de 1,6 million de barils par jour d'ici 2025, devant ExxonMobil, estime Jarand Rystad, fondateur du cabinet Rystad Energy.

Le "Permien", grand comme un tiers du territoire français, concentre tous les espoirs des producteurs américains, d'autant qu'il s'est arrogé ces derniers jours le titre de plus gros bassin de production de pétrole brut au monde.

La nouvelle est tombée après la révélation de l'un des secrets les mieux gardés du royaume saoudien, qui alimentait de nombreux fantasmes: le principal bassin de production de pétrole du pays, Ghawar, produit en réalité moins d'or noir que le bassin permien concédant la couronne de zone la plus prolifique au monde à ce dernier.

Contraint dans le cadre d'un emprunt obligataire à fournir des informations sur l'industrie de l'or noir en Arabie saoudite, le géant pétrolier Saudi Aramco a fait cette révélation le 1er avril.

Selon les documents publiés, le champs de Ghawar présente une capacité maximale d'extraction de 3,8 millions de barils, très loin des 5 millions de barils de capacité évoqués depuis des années parmi les professionnels. Ces estimations faisaient de ce champs, faute d'informations fiables sur le sujet, le plus productif au monde.

Le bassin permien américain a produit de son côté 4,1 millions de barils par jour le mois dernier, d'après l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

"C'est symbolique et cela souligne à nouveau à quel point la production américaine a augmenté de façon exponentielle", commente Andrew Lebow, membre de la société de conseil Commodity Research Group.

Symbolique car la course de vitesse entre Ryad et Washington a déjà tourné depuis plusieurs mois à l'avantage des États-Unis, devenus le premier producteur mondial de brut avec plus de 12 millions de barils extraits chaque jour. La nouvelle est en outre venue rappeler le poids croissant du bassin permien sur la scène mondiale.

Ce complexe sédimentaire américain, formé il y a environ 300 millions d'années, est composé de trois zones principales, Delaware Basin, Central Plateform Basin, et Midland Basin, rappelle l'EIA.

Si ses hydrocarbures sous la roche sont exploités depuis cent ans, il est devenu la pierre angulaire de la production américaine depuis une poignée d'années seulement.

"Avec la révolution du pétrole de schiste début 2000, les États-Unis se sont d'abord tournés vers les bassins d'Eagle Ford et de Bakken, où le pétrole brut était plus facile à extraire. Mais avec les progrès technologiques, la production a explosé sur le bassin permien où se trouvent les principales réserves américaines", explique Andrew Lebow.

Ce spécialiste décrit les progrès dans la fracturation hydraulique, le procédé utilisé pour extraire le pétrole de schiste de la roche, et le forage de puits horizontaux comme des évolutions "décisives".

Les plus grandes compagnies américaines d'extraction de brut concentrent désormais le gros de leurs investissements ici. Outre Chevron, ExxonMobil veut y porter sa production à un million de barils par jour d'ici 2024.

L'EIA parie pour le moment sur 4,5 millions de barils extraits du bassin d'ici à 2024.

Malgré la baisse de cadence du champs saoudien de Ghawar, les professionnels rappellent toutefois que l'Arabie saoudite est encore loin de la pénurie.

Ryad a surtout déplacé sa production vers des champs plus modestes, et la capacité maximale de production du pays reste à 12 millions de barils par jour, l'une des plus larges au monde.

Par ailleurs, le royaume est encore de loin le principal exportateur de pétrole brut au monde: sept millions de barils quittent le pays chaque jour selon les statistiques de la société ClipperData, contre moins de la moitié pour les États-Unis.

(c) AwP

Commenter Le bassin permien américain, nouvel eldorado des majors pétrolières



    Communauté prix du baril


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    dimanche 02 juin 2024

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les…

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de...

    dimanche 02 juin 2024

    Huit pays de l'Opep+ étendent leurs réductions de production…

    Vienne: Huit membres de l'alliance Opep+ vont prolonger leur réductions volontaires de production de pétrole pour quelques mois, avant de les supprimer...

    samedi 11 mai 2024

    Pétrole: l'Irak espère dépasser les 160 milliards de barils …

    Bagdad: L'Irak espère augmenter ses réserves pétrolières à plus de 160 milliards de barils, a déclaré samedi le ministre du Pétrole, Hayan...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    jeudi 02 mai 2024

    🛢️ Quelles sont les réductions de la production de pétrole d…

    Londres: Les producteurs de pétrole de l'OPEP+ procèdent à des réductions volontaires de la production pour un total d'environ 2,2 millions de...

    mardi 02 avril 2024

    🇷🇺 Raffineries russes ciblées par les drones ukrainiens

    Moscou: Des drones ukrainiens ont attaqué mardi Taneco, la troisième plus grande raffinerie de pétrole de Russie, à environ 1 300 km...

    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mercredi 12 juin 2024

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    jeudi 30 mai 2024

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétro…

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des...

    mercredi 29 mai 2024

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite