Menu
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York grâce à l'accord sur la Syrie

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole coté à New York ont fini en baisse lundi, poursuivant leur repli après la conclusion de l'accord américano-russe sur l'arsenal chimique syrien qui a éloigné davantage la perspective d'une intervention militaire occidentale.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, a reculé de 1,62 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour clôturer à 106,59 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé à 110,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 1,63 cents par rapport à la clôture de vendredi.

"Le marché réagit essentiellement aujourd'hui à l'accord sur la Syrie, qui reporte indéfiniment une éventuelle attaque aux missiles" contre les forces du régime de Bachar al-Assad, estime Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Après trois jours de discussions, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue russe, Sergueï Lavrov - dont les pays soutiennent des protagonistes différents du conflit syrien - sont tombés d'accord samedi sur un cadre prévoyant la destruction de l'arsenal chimique syrien d'ici à mi-2014.

Cet accord, auquel le dirigeant syrien a promis de se conformer, a éloigné une menace immédiate de frappes envisagées par Washington et ses alliés contre le régime syrien, accusé d'avoir mené le 21 août près de Damas une attaque à l'arme chimique qui a fait des centaines de morts.

"L'avenir de la Syrie n'est peut-être pas tout rose, et nous avons vu la déception de l'opposition syrienne sur cet accord, mais les chances d'éviter des frappes militaires ont en tout cas augmenté ces derniers jours", note aussi Tim Evans, analyste à la banque Citi.

Une telle perspective de frappes avait porté, voici un peu plus d'une semaine, les prix du brut à leur plus haut niveau depuis deux ans. La Syrie est un petit producteur de pétrole mais le marché craignait une contagion des troubles à l'ensemble du Moyen-Orient, région d'où proviennent 35% des exportations mondiales de brut.

Depuis, la recherche d'une sortie pacifique au conflit a apaisé les craintes, et réduit la prime de risque géopolitique appliquée au baril, au moins temporairement.

"La semaine dernière a vu la plus forte baisse des prix du WTI depuis le mois de juillet, et ils continuent sur cette lancée aujourd'hui", selon Robert Yawger, de Mizuho Securities USA.

"Mais des inquiétudes continuent de peser sur l'approvisionnement, notamment sur le pétrole venant de Libye", ajoute Andy Lipow pour expliquer pourquoi les prix n'ont pas baissé encore davantage.

En Libye, le gouvernement est en conflit avec des gardes de terminaux pétroliers depuis le mois de juillet, ce qui a conduit à la fermeture de plusieurs terminaux.

La production du brut a par conséquent chuté à moins de 100'000 barils par jour, selon des responsables libyens, alors qu'elle s'établit hors période de conflit autour de 1,5 à 1,6 million de barils par jour.

D'autres "problèmes d'approvisionnements au Nigeria, en Irak et dans la mer du Nord 3 (pour des raisons de maintenance, ndlr)" permettaient également de maintenir le prix du brut à un niveau relativement élevé, souligne-t-on chez Commerzbank.

afp/rp



(AWP / 17.09.2013 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York grâce à l'accord sur la Syrie



    Communauté prix du baril


    Le pétrole en Syrie

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Syrie

    vendredi 24 septembre 2021

    Le Hezbollah libanais annonce l'arrivée d'une nouvelle carga…

    Le caire: Le Hezbollah libanais a annoncé l'arrivée jeudi soir d'une nouvelle cargaison de pétrole en provenance d'Iran dans le port syrien...

    dimanche 10 mai 2020

    Syrie: nouvelles coupes dans les subventions sur l'essence

    Damas: Les autorités syriennes ont adopté dimanche de nouvelles coupes dans les subventions sur l'essence, les mesures d'austérité se succédant dans le...

    jeudi 04 juillet 2019

    Un pétrolier en route vers la Syrie arraisonné à Gibraltar

    Londres: Un pétrolier soupçonné d'acheminer du brut en Syrie en violation des sanctions européennes a été arraisonné à Gibraltar, annoncent jeudi les...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite