Menu
A+ A A-

Le brut en repli, l'optimisme sur l'Espagne s'évapore (81,87 USD)

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole poursuivaient leur repli mardi matin en Asie, affaiblis par l'essoufflement de l'optimisme né la veille du plan de sauvetage européen aux banques espagnoles et par l'éventualité d'une hausse des quotas de production de l'Opep, ont indiqué les analystes.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet perdait 83 cents US à 81,87 USD, dans les échanges matinaux. Le baril de Brent de la mer du Nord à même échéance reculait de 82 cents à 97,18 USD.

Les prix "ont chuté (...) car les craintes que la crise de la dette dans la zone euro emporte plus de pays et menace la demande de pétrole ont supplanté le plan européen de sauvetage des banques espagnoles", ont indiqué les analystes de Phillip Futures dans une note.

"Parmi les facteurs de pression sur les prix figurent également les déclarations de l'Arabie saoudite selon laquelle l'Opep va peut-être avoir besoin de relever ses objectifs de production lors de sa réunion jeudi à Vienne", ont-ils ajouté.

Les cours du brut avaient nettement progressé la veille en Asie, le marché saluant l'annonce ce week-end d'un plan d'aide européen d'un maximum de 100 milliards d'euros pour aider Madrid à renflouer son système bancaire exsangue, asphyxié par son exposition au secteur immobilier.

Mais le scepticisme croissant des investisseurs face au flou entourant les modalités d'application de ce plan a favorisé le retour de l'aversion au risque sur les marchés, plus tard dans la journée, en Europe et aux Etats-Unis.

Les marchés, pétroliers et boursiers, attendent également l'élection en Grèce, un scrutin crucial pour le maintien du pays dans la zone euro, alors que l'Italie, troisième économie de la zone euro, pourrait se retrouver en ligne de mire des marchés.

La veille, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet avait cédé 1,40 dollar par rapport à vendredi, à 82,70 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), son plus bas niveau à la clôture depuis début octobre dernier.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet avait fini à 98,00 dollars sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,47 dollar par rapport à la clôture de vendredi. Il s'agit de son niveau le plus bas depuis la fin janvier 2011.

tt



(AWP / 12.06.2012 06h23)


Commenter Le brut en repli, l'optimisme sur l'Espagne s'évapore (81,87 USD)


    La Compagnie pétrolière Espagnole Repsol

    Le pétrole libyen, une manne exploitée en dents de scie

    mardi 26 juin 2018

    Paris: Les plus abondantes réserves d'Afrique, exploitées en dents de scie: alors que le bras de fer reprend entre autorités politiques rivales pour le contrôle de l'or noir, quelques éléments sur le pétrole libyen.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Repsol

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite