Menu
A+ A A-

Les cours bondissent sur annonce de l'Iran de restreindre le brut à l'UE

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole ont bondi mercredi, gagnant jusqu'à près de 2,70 dollars à Londres et 1,80 dollar à New York, après que l'Iran a indiqué son intention de "revoir" à la baisse ses exportations de brut à six pays européens.

Vers 12H40 GMT (13H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, est monté jusqu'à 119,99 dollars, son plus haut niveau depuis plus de six mois, en hausse de 2,64 dollars par rapport à la clôture de mardi.

Il évoluait quelques minutes plus tôt autour de 118 dollars.

Sur les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a atteint 102,54 dollars, un sommet depuis la mi-janvier, progressant de 1,80 dollar par rapport à la veille.

Selon une annonce du site de la télévision d'Etat iranienne, l'Iran a convoqué séparément les ambassadeurs de six pays européens (France, Italie, Espagne, Grèce, Portugal, Pays-Bas) pour leur signifier son intention de "revoir à la baisse ses ventes de pétrole".

Les prix du baril ont fortement accéléré leur hausse après cette annonce, qui renforce les inquiétudes sur les approvisionnements énergétiques européens.

Téhéran avait déjà menacé ces dernières semaines de mettre en place une interruption immédiate de ses exportations de pétrole à l'Europe, après l'embargo décidé en janvier par l'Union Européenne (UE) sur le brut iranien.

Or, cet embargo européen, graduel, ne doit être mis complètement en place qu'en juillet, pour laisser le temps aux pays européens dépendants du pétrole d'Iran de trouver des sources d'approvisionnement alternatives.

"Ces six pays, dont les ambassadeurs ont été convoqués, ont probablement été choisis parce qu'ils représentent environ 90% des exportations pétrolières iraniennes vers l'UE", a commenté Julian Jessop, analyste du cabinet de recherche Capital Economics.

"Toutefois, l'impact pour le marché devrait rester modéré: l'Arabie saoudite (premier exportateur de brut) est capable de compenser l'absence de brut iranien, et les six pays en questions vont probablement avoir moins besoin de pétrole dans les mois qui viennent en raison du ralentissement de leurs économies", a expliqué M. Jessop.

Enfin, "la Chine et l'Inde devrait saisir l'occasion pour acheter à prix cassé à l'Iran son pétrole qu'il ne peut plus exporter vers l'Europe", et comme ces pays en conséquence achèteront moins ailleurs, "cela devrait limiter les tensions sur l'offre mondiale de brut à l'échelle mondiale", a-t-il ajouté.

De fait, vers 13H00 GMT, les cours limitaient nettement leur hausse, le Brent ne gagnant plus que 1,08 dollar à 118,44 dollars.

L'Iran vend un peu plus de 20% de son pétrole aux pays de l'Union européenne (soit environ 600.000 barils/jour), essentiellement à l'Italie, à l'Espagne et à la Grèce.

jq



(AWP / 15.02.2012 14h37)


Commenter Les cours bondissent sur annonce de l'Iran de restreindre le brut à l'UE


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    mardi 20 novembre 2018

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    lundi 19 novembre 2018

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a plongé mardi à son plus bas niveau depuis octobre 2017...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite