Menu
A+ A A-

L'Iran appelle l'Opep à ne pas céder aux "menaces" de Trump

prix du petrole TéhéranTéhéran: Le ministre iranien du Pétrole a dit espérer que les membres de l'Opep ne céderaient pas aux "menaces" de Donald Trump, et qu'ils n'obéiraient "pas à ses ordres", lors de leur réunion dimanche à Alger, a rapporté l'agence Shana.
"J'espère que le résultat de cette réunion ne sera pas affecté par les menaces du Président Trump", a déclaré Bijan Namdar Zanganeh, cité par l'agence Shana, qui dépend du ministère du Pétrole iranien.

A l'approche de la réunion d'Alger, à laquelle participent des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), Donald Trump avait écrit jeudi sur Twitter que les pays du Moyen-Orient "ne seraient pas en sécurité pour très longtemps" sans la protection des États-Unis. "Le monopole OPEP doit baisser ses prix maintenant", avait-t-il ordonné.

Le fait que les États-Unis prétendent "protéger la sécurité et la survie des pays producteurs" de pétrole est la "pire insulte faite aux alliés de l'Amérique dans la région", a réagi M.Zanganeh. "L'OPEP est une organisation indépendante et le restera avec un peu de chance", a-t-il ajouté.

Des représentants de l'OPEP et de ses partenaires se rencontrent dimanche à Alger pour éventuellement amender un accord de limitation de la production datant de 2017. Cela aurait pour but de "compenser la baisse de la production de l'Iran", a estimé le ministre iranien.

L'Arabie saoudite et la Russie, deux des trois plus grands producteurs mondiaux avec les États-Unis, avaient déjà appelé en juin à modifier l'accord pour leur permettre d'augmenter leur production et ainsi compenser les pertes de la production causées par les sanctions américaines contre l'Iran.

Membre fondateur du cartel pétrolier, l'Iran, bête noire de Washington, est sous le coup de sanctions faisant suite à la décision de M. Trump de se retirer de l'accord de 2015 sur le nucléaire.

La production pétrolière de l'Iran a atteint ses plus bas niveaux depuis juillet 2016. De grands clients comme l'Inde ou la Chine ont pris leurs distances avec Téhéran, en raison d'un deuxième round de sanctions contre le secteur énergétique iranien qui devraient se concrétiser d'ici début novembre.


(c) AFP

Commenter L'Iran appelle l'Opep à ne pas céder aux "menaces" de Trump


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    jeudi 07 mars 2019

    Netanyahu: la contrebande pétrolière iranienne doit cesser

    Israël: "L'Iran continue sa contrebande de pétrole brut en violation des sanctions américaines et cela doit cesser", a déclaré le premier ministre israélien Benjamin...

    mardi 04 décembre 2018

    Sanctions: l'Iran peut bloquer les exportations de pétrole d…

    Téhéran: Le président iranien Hassan Rohani a de nouveau menacé mardi de bloquer les exportations de pétrole dans le Golfe, en réaction...

    samedi 01 décembre 2018

    L'Iran a élaboré un "mécanisme" pour vendre son pé…

    Téhéran: L'Iran a finalisé un "mécanisme" permettant l'achat de pétrole iranien par Séoul après le rétablissement de sanctions américaines contre son secteur...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 avril 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu avant un long week-end pascal

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens alors que le marché britannique sera fermé vendredi et lundi...

    jeudi 18 avril 2019 à 06:38

    Les cours du pétrole inertes en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole n'évoluaient guère jeudi en Asie en dépit de la baisse des réserves américaines de brut, les analystes...

    mercredi 17 avril 2019 à 22:24

    Le pétrole recule, privilégie la production russe aux stocks…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mercredi malgré un recul des stocks américains, les courtiers s'interrogeant sur l'avenir...

    mercredi 17 avril 2019 à 17:21

    Recul surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis (EI…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une baisse surprise la semaine dernière et les importations ont chuté...

    mercredi 17 avril 2019 à 12:14

    Le pétrole grimpe avant les données officielles sur les stoc…

    Londres: Le prix du pétrole de Brent bondissait mercredi en cours d'échanges européens à son plus haut niveau en cinq mois, galvanisés...

    mercredi 17 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mercredi en Asie, après des estimations d'une baisse inattendue des réserves de...

    mardi 16 avril 2019 à 22:05

    Le pétrole monte à la veille d'un rapport sur les stocks amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont un peu avancé mardi dans un marché sans direction claire, à la veille de...

    mardi 16 avril 2019 à 12:11

    Le pétrole stable dans un marché atone

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché sans direction forte après les prises de...

    lundi 15 avril 2019 à 21:13

    Le pétrole recule, faisant une pause après plusieurs semaine…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi, les investisseurs décidant d'encaisser quelques bénéfices après plusieurs semaines consécutives...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite